Digiqole ad

AC Milan – Lille : Les Dogues retrouvent San Siro !

 AC Milan – Lille : Les Dogues retrouvent San Siro !

14 ans après les dogues lillois retrouvent le chemin du monstre italien : l’AC Milan. Retour sur le plus grand match européen du LOSC.

Contexte du match

Sixième et dernière journée de la phase de groupes de la Ligue des Champions 2006-2007. Si Lille veut se qualifier pour les 1/8ème, ils doivent l’emporter à San Siro (exploit jamais réalisé par un club français) et espérer un faux pas des Grecs de l’AEK Athènes face aux Belges d’ Anderlecht. Autant dire que rien n’est fait…

Alors certes Milan reste sur une défaite à Athènes la journée précédente et certes les lillois n’ont pas perdu à aller à domicile contre Milan en faisant match nul 0-0, mais la marche reste énorme pour le LOSC pas habitué aux grandes soirées européennes et qui doit aller chercher sa qualification dans le bouillant et mythique stade de San Siro.

Feuille de match

Carlo Ancelotti déjà assuré lui et les siens de terminer premier du groupe, décide logiquement de faire tourner. Parmi les absents ou les non titularisés on compte : Dida, Nesta, Gattuso, Cafu, Seedorf (qui rentre à la mi-temps), Maldini, Kaka (qui rentre à la 54ème) ou encore Gilardino.

Mais l’équipe milanaise, outre un banc phénoménal a tout de même fière allure avec sur le terrain des noms du football mondial comme : Inzaghi, Kaladze, Simic, Ambrosini, Gourcuff ou encore la légende italienne Andrea Pirlo.

De son côté, le LOSC de Claude Puel a mis son équipe-type pour jouer ce match historique. Il y a cette année-là déjà de jolis noms côté lillois avec Debuchy, Cabaye, Makoun, Kader Keita, Odemwingie ou Bodmer. Lille peut y croire et doit y croire.

Film du match

Claude Puel le sait, il faut vite marquer et attendre les milanais. Son équipe s’exécute dès la 7ème minute, après une frappe puissante de Mathieu Bodmer relâchée par le portier milanais, Peter Odemwingie, international nigérian suit bien et marque dans le but vide : 1-0 pour les Dogues... L’histoire est en marche.

Les Lillois reculent, mais subissent un peu trop. Heureusement pour les lillois, les milanais sont pour le moment peu inspirés. Les minutes passent, quelques rares contres lillois permettent de souffler un peu. Grégory Malicki tient la baraque et permet à son équipe de rentrer au vestiaire devant au panneau d’affichage.

Carlo Ancellotti réalise que son équipe n’y arrivera pas et dès la reprise du match en deuxième mi-temps il fait rentrer Seedorf puis 10 minutes après Kaká. Pourtant ce sont les lillois qui s’offrent une occasion en or dès la reprise avec Odemwinge qui oublie totalement son coéquipier Bodmer seul au point de penalty qui perd son duel face au portier milanais.

Les Milanais vont alors mettre une pression énorme sur la défense nordiste. C’est même la barre transversale qui sauve Lille sur une tête d’Inzaghi après un corner tiré par Gourcuff.

Au plus fort de la domination lombarde, grâce à l’inévitable Kader Keita qui fait une course de près de 50 mètres conclut par un super une-deux avec Mathieu Bodmer pour finir crucifié Milan : 2-0 pour les lillois !

Milan s’en relèvera pas et ce malgré une domination sans pareil en fin de match et c’est même Lille qui aurait pu humilier Milan avec une frappe de Cabaye qui s’écrase sur la barre transversale en fin de match.

C’est historique, Lille devient la première équipe française à faire tomber Milan à San Siro !

Le jour d’après…

Lille profite dans le même temps d’un cadeau des belges, puisqu’en s’imposant contre l’AEK Athènes, Anderlecht permet aux Lillois de se qualifier pour la première fois en 1/8ème de finale de la prestigieuse Ligue des Champions.

Ils y rencontreront un autre ogre européen : Manchester United. La marche sera cette fois-ci trop grande pour la troupe de Claude Puel qui sort de la compétition avec les honneurs.

De son côté Milan déjà qualifié pour les 1/8ème avant le match poursuit donc sa route. Carlo Ancelloti, très remonté contre ses hommes, dira à la fin du match :

« J’espère que cette défaite sera un signal »

Il sera plus qu’entendu, car sans le savoir les lillois ont battu chez eux, le futur champion d’Europe ! Dans un remake de ce qui reste la plus grande finale de Ligue des Champions de tous les temps et la mythique victoire de Liverpool contre Milan après avoir été menés 3-0 à la mi-temps.

Milan tient sa revanche et remporte sa 7ème Ligue des Champions face à Liverpool sur le score de 2-1. L’AC Milan compte alors dans ses rangs le futur Ballon d’Or : l’international brésilien Kaká qui réalisera une saison magique avec les Rossoneri.

Avouez-le ce retour en arrière, donne très envie de revoir ses deux équipes jeudi soir s’affronter pour la première fois depuis 14 ans et qui plus est dans une forme exceptionnelle (Milan est leader du calcio et Lille solide dauphin du PSG).

Digiqole ad
Avatar

Jeremy teamYAT

https://www.yat-agency.com

Cabinet de gestion de carrière de joueurs de Football "Ensemble on va plus loin"

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *