Digiqole ad

Albanie – France : l’avant match

 Albanie – France : l’avant match

Après s’être difficilement imposée contre la Moldavie jeudi soir à Saint-Denis (2-1), l’Equipe de France va disputer son dernier match des qualifications face à l’Albanie qui n’a plus rien à jouer (hors-course pour une qualification), si ce n’est la belle inauguration de leur nouveau stade : l’Air Albania Stadium. Une rencontre qui n’aura pourtant pas un goût festif pour les champions du monde en titre.

 

Une victoire attendue…

Oui, les Bleus sont évidemment qualifiés pour l’Euro, mais ce match ne comptera pas pour du beurre. D’abord au niveau comptable, car la première place du groupe n’est pas totalement acquise : si les hommes de Deschamps concèdent une défaite et que dans le même temps, les turcs l’emportent à Andorre, c’est bien la Turquie qui prendra la plus haute marche du podium. Une première place importante puisque les six meilleurs premiers des poules (sur dix groupes) obtiennent un ticket pour se placer dans le chapeau 1. Une ultime mission à ne pas manquer, d’autant plus que l’Albanie n’est jamais facile à battre. Réputés pour être rugueux dans les duels, les albanais avaient donné aux français du fil à retordre jusqu’au coup de tête d’Antoine Griezmann en fin de rencontre, lors de l’Euro 2016. Un rendez-vous pas si évident, bien cerné par le capitaine Raphaël Varane en conférence de presse : “L‘Albanie défend avec beaucoup d’intensité, avec un bloc bas bien huilé. Ils arrivent à se projeter sur les côtés. On a déjà perdu ici (défaite 1-0 en 2015). Ce ne sera pas un match simple.”.

…mais pas que.

En perspective de l’Euro qui approche à grands pas, il est légitime d’attendre de nos champions du monde une victoire avec la manière. On sous-entend par là, un peu plus de fluidité dans les mouvements offensifs, ce qui a particulièrement manquée face à la Moldavie. Un soucis qui n’a pas réussi à être réglé puisque les deux buts sont -encore- venus sur coup de pieds arrêtés. Agacé par ses joueurs à la mi-temps jeudi dernier, Deschamps a prévenu son équipe hier en conférence de presse : “Le résultat était là contre la Moldavie, mais j’attends plus de mon équipe.” Un match qui va surtout compter pour les joueurs offensifs en vu de la liste définitive de juin prochain. Effectivement, mis à part Griezmann et Mbappé, les places ne semblent pas figées. A gauche, difficile de voir Kingsley Coman comme un titulaire définitif car Blaise Matuidi est absent pour ce rassemblement et, Deschamps pourrait reconduire un troisième milieu de terrain excentré afin d’équilibrer son équipe en phase défensive. En pointe, bien que Giroud ait la totale confiance du sélectionneur, sa place de titulaire n’est pas garantie si sa situation à Chelsea ne s’améliore pas d’ici là. “DD” a l’embarras du choix et compte sur ses hommes pour qu’ils affichent leur détermination d’être de nouveau sélectionné : “Tous les joueurs ont intérêt à être les plus performants possibles […]. J’ai des choix difficiles à faire depuis un moment.”

Compo probable : pour sa centième à la tête des Bleus, Deschamps devrait s’essayer à un dispositif tactique inédit. Un 3-4-3, avec Varane, Lenglet, et Kimpembe en défense. Dubois et Mendy dans le rôle de piston, Tolisso, Sissoko au milieu de terrain, Ben Yedder, Mbappé et Griezmann devant, et bien évidemment Mandanda dans les buts.  

Match à suivre ce soir dès 20h45 sur TF1 en direct du Air Albania Stadium, qui sera inauguré face aux Bleus.

Le XI probable de l'équipe de France contre l'Albanie

Digiqole ad
Avatar

Thibaud Convert

En attente du futur Fekir au Parc OL et admirateur des pénaltys de Messi. OL et Barça enthusiast.

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *