Ansu Fati : Celui qu’on attendait le moins

 Ansu Fati : Celui qu’on attendait le moins

Encore buteur sur la pelouse du Celta Vigo, ce jeudi soir, l’ailier Ansu Fati ne cesse d’impressionner depuis son arrivée dans le groupe Blaugrana. Une statistique suffirait à résumer l’ensemble : 11 buts inscrits sur 16 tirs cadrés. Une efficacité monstre qui pousse à se dire que le jeune homme de 17 ans jouera plus que les utilités cette saison malgré son jeune âge.

Rapide, technique, explosif, disponible. Voilà ce que l’on attend d’un ailier, en particulier au sein d’une équipe qui en a cruellement manqué ces derniers temps, accumulant les joueurs aux profils similaires (Coutinho, Griezmann, Messi, voire même Vidal ou Roberto).

Des axiaux expérimentés dont l’on attendait qu’ils appellent le ballon dans l’espace, provoquent leur vis à vis, permettent d’occuper la largeur. Mais il n’en fut rien, et Barcelone perdait petit à petit ce qui faisait de sa superbe au début des années 2010.

Et voilà qu’un adolescent Espagnol originaire de Guinée Bissau vient apporter ce dont les recrues achetées à prix d’or étaient incapables.

Voué à jouer les premiers rôles

Dès lors, quel rôle pour Fati ? Avec le changement de système vers lequel se dirige le Barça, un double pivot avec un numéro 10 qui serait Coutinho, le seul concurrent de Fati sur l’aile se nomme Ousmane Dembelé. Et pour l’heure, l’international Espagnol semble avoir une bonne longueur d’avance sur le Français, blessé de longue date, et qui se retrouve barré par celui que l’on n’attendait pas. On peut donc raisonnablement pensé que Fati partira titulaire.

(Source : lematin.ch)

C’est donc (déjà) un tournant dans la jeune carrière du joueur, l’effet de surprise étant voué à s’estomper. L’adversaire plus vigilant, les observateurs plus exigeants et pointilleux. De quoi en faire plonger plus d’un. Reste à savoir de quel bois est réellement fait Fati. Victime d’une terrible fracture tibia-péroné en 2015 l’éloignant des terrains pendant 10 mois, le jeune homme en a vu d’autres.

Une précocité qui ne passe pas inaperçu

Plus jeune buteur de l’histoire de la Champions League, plus jeune buteur et titulaire de l’histoire du Camp Nou, plus jeune joueur à inscrire un doublé en Liga, et déjà sélectionné à deux reprises par Luis Enrique (pour un but inscrit), il part en tous les cas sur un train d’enfer.

(Source : BeinSports)

Ce que n’ont pas manqué de remarquer les grands d’Europe, dont l’un serait venu poser une offre à 150 millions d’euros sur la table. Sa clause est cependant dores et déjà fixée à 400 millions. Une manière de témoigner tout l’attachement du club pour son joyaux, et ainsi s’éviter un nouvel épisode Neymar.

Issu d’une famille de footballeurs, père et frères, Anssumane Vieira de son vrai nom fait la fierté des siens. Souhaitons lui donc la même carrière que son illustre homonyme.

Avatar

David Onana

Journaliste sportif

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *