Atlético 0-1 Barcelone : Messi achève les Colchoneros

 Atlético 0-1 Barcelone : Messi achève les Colchoneros

Pour le choc de cette 15ème journée en Liga, l’Atletico recevait sous un temps orageux le FC Barcelone. Rencontre capitale pour la suite de la saison car en cas de victoire, les madrilènes pouvaient revenir à hauteur des catalans en nombre de points. Toujours invaincu au Wanda Metropolitano, les catalans se sont imposés 1 but à 0 en fin de rencontre grâce à l’inévitable Lionel Messi, en quête d’un sixième Ballon d’Or.

Le match

Au coup d’envoi, Diego Simeone a fait un peu dans l’originalité. Un 4-4-2 classique mais avec Saùl Niguez installé au poste de latéral gauche. C’est donc Angel Correa qui prend le côté droit, tandis que Joao Félix retrouve sa place de titulaire dans une pointe avec Alvaro Morata. Ernesto Valverde lui, visiblement satisfait de la victoire de son équipe mercredi soir, reconduit à une chose près le même onze. Arthur remplace Busquets suspendu. Rakitic enchaîne tout comme Antoine Griezmann. Dans une atmosphère électrique pour le retour de Griezmann, les Colchoneros ne vont pas tarder pour enflammer le public. Dès la sixième minute de jeu, Hermoso voit son tir dévié par Junior sur le poteau, après un mauvais renvoi de la défense catalane. L’Atletico continue de mettre grandement en difficulté un Barça très brouillon dans la construction. Ter Stegen sauve une première fois les siens en sortant miraculeusement du pied la volée de Correa à bout portant (20ème), puis une seconde fois en dégageant tel un volleyeur, la tête de Morata (40ème). Les individualités ne sont pas au rendez-vous côté barcelonais ; Rakitic placé devant la défense n’arrive pas ressortir proprement les ballons et Messi, étrangement collé à la ligne de touche n’est pas dans son meilleur soir. Seule la tête sur la transversale de Piqué (43ème) a donné un frisson aux Colchoneros. Madrid est bien structuré, et fait déjouer Roberto et Firpo en les enfermant dès qu’ils touchent le ballon.

Au retour des vestiaires, les blaugranas mettent un peu plus de rythme. Les joueurs de l’Atletico pressent un peu moins, reculent dans leur camp, et concèdent une frappe lointaine de Messi, bien captée par Oblak (63ème). Griezmann lui va tirer pour la première fois du match après un contre éclair mais ne trouve pas le cadre (68ème). L’Atletico peut toujours y croire et sème la panique dans la surface des visiteurs, Sergi Roberto évite que la déviation d’Alvaro Morata finisse au fond des filets. Joao Félix, très discret est remplacé par Vitolo, Piqué est sorti sur blessure suite à un contact au genou avec ce dernier, on donc semble se diriger tout droit vers un triste 0-0. Seulement Messi est toujours sur le terrain et va faire parler sa classe à cinq minutes du terme. Une prise de balle au trente mètres, un appui sur Suarez qui lui remet aux abords de la surface et l’argentin enveloppe son ballon dans le petit filet droit. Sur son deuxième tir cadré de la partie, la Pulga s’offre un neuvième but en Liga et crucifie l’Atletico dans les derniers instants. Un résultat cruel car Barcelone ne s’est quasiment jamais montré dangereux alors que les Colchoneros ont fait preuve d’une trop grande maladresse devant le but (17 tirs, 1,16 xG).

La clé tactique : le replacement de Messi dans l’axe

Isolé dans le couloir droit pendant une bonne partie de la rencontre pour essayer de mettre en difficulté Niguez, Messi est finalement revenu à une habituelle position dans le coeur du jeu. A partir de ce moment là, même si l’argentin n’a pas délivré son meilleur match, les mouvements offensifs catalans étaient un peu plus fluide. Effectivement il devient plus facile pour Suarez ou les milieux de terrain de le trouver. Et si Messi va mieux, Barcelone va mieux.

L’homme du match : Ter Stegen

Dans le match dans le match avec Jan Oblak, l’allemand est sorti vainqueur de ce duel à distance. Si le slovène n’a pas eu l’occasion de briller, le barcelonais s’est montré décisif par deux fois en première période. Grâce aux deux sauvetages évoqués plus haut, il a maintenu son équipe dans la rencontre et soutenu une défense parfois dépassée. Encore un rendez-vous où “MaTS” répond présent, lui qui rapporte une énorme quantité de points à son équipe.

A l’aide d’un grand gardien et d’un petit Léo Messi, Barcelone prend trois points et la tête du classement. Une victoire primordiale après celle obtenue face au Borussia Dortmund qui leur permet de recoller au Real Madrid, qui s’était imposé hier après-midi à Alavés. L’Atletico qui n’a pas gagné contre le Barça depuis trois ans maintenant, concède un troisième match sans victoire et fait la mauvaise opération du week-end. Les hommes de Simeone reculent à la sixième place, déjà à six points du groupe de tête.

Avatar

Thibaud Convert

En attente du futur Fekir au Parc OL et admirateur des pénaltys de Messi. OL et Barça enthusiast.

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *