Chelsea 9 ans après…

 Chelsea 9 ans après…
Le 19 mai 2012, Chelsea remporte sa première et dernière Ligue des Champions. Au terme d’une finale longtemps fermée et peu enthousiasmante, le club londonien crée l’exploit et l’emporte face au Bayern Munich à l’issue de la séance de tirs au but. Drogba et Čech ont été les héros de cette finale.

Un parcours mouvementé

chelsea

Mais cette année-là, tout n’était pas rose à Chelsea. Quelques jours après s’être inclinés en 8ème de finale aller face à Naples (3-1), les hommes dirigés par André Villas-Boas s’inclinent contre West Bromwich Albion et sont largués dans la course au titre en Premier League. La sanction ne se fait pas attendre, le jeune entraineur portugais (34 ans) est démis de ses fonctions seulement 8 mois après son intronisation. Il est remplacé par son adjoint, Roberto Di Matteo, qui a pour but de finir la saison en boulet de canon, notamment en Ligue des Champions.

Avant de mettre les pieds en finale, un chemin compliqué s’est dressé devant Chelsea. Les Blues ont dû se défaire de Naples en 8ème au bout du bout de la prolongation grâce à un but de Branislav Ivanovic. Ils s’imposent sur le score de 4-1 ont renversé la vapeur. Les londoniens élimineront sans mal le Benfica Lisbonne en ¼ de finale avant de se frotter FC Barcelone en ½ en s’imposant 3-2, mais en souffrant comme pas possible, sur l’ensemble des 2 matchs grâce à un but de Fernando Torres dans le temps additionnel. Dès lors, place à la finale face au Bayern Munich qui vient d’éliminer le Réal Madrid.

Une finale entre deux clubs, Chelsea et le Bayern Munich, qui ont été en dessous de leur standing en championnat.

Une finale fermée…

chelsea

Pour cette finale qui se déroule à l’Allianz Arena, l’antre du… Bayern, les entraineurs doivent faire face à de nombreuses absences qui sont à l’infirmerie ou alors qui sont suspendus comme Raul Meireles, Ramires, Terry et Ivanovic. Pour l’occasion, Di Matteo titularise son jeune latéral gauche, Ryan Bertrand, au poste d’ailier gauche. Jupp Keynckes, lui, joue l’offensive avec un quatuor Müller – Robben – Ribéry – Gomez. Tymoschuk prend place en défense centrale et Diego Contento sur le côté gauche.

Les allemands sont les grands favoris de cette finale. La tactique du coach londonien est claire. Former un bloc compact très bas et contenir les assauts bavarois. Le match risque d’être long pour les attaquants anglais qui effectueront leur première frappe à la 34ème minute.

Dès lors, se met en place un attaque-défense. Les Bavarois ont le monopole du ballon mais tout cela est stérile. Arjen Robben créera le premier frisson de la rencontre avec une percée pleine axe conclut par une frappe détournée difficilement par le pied de Petr Čech. On se dit donc que le premier qui marquera sera sans doute le vainqueur et que le réalisme primera. Un réalisme que les attaquants Munichois n’ont pas avec eux ce soir-là puisque Thomas Muller et Mario Gomez n’inquiètent pas le portier tchèque sur leurs tentatives.

De son côté Chelsea est serein, leurs adversaires sont incapables de se créer des brèches et les erreurs techniques du Bayern et la tactique très défensive de Chelsea ont rendu la finale ennuyeuse durant 80 minutes…

…qui finit par se décanter !

Chelsea

Puis la rencontre bascule à la 83ème minute. Thomas Muller place un coup de casque au fond des filets sur un caviar de Toni Kroos (1-0). Poussif, les coéquipiers de Franck Ribéry semblent avoir fait le plus dur en faisant sauter le verrou anglais. Mais c’était sans compter sur Didier Drogba qui, au premier poteau, catapulte le ballon dans la cage allemande suite à un corner de Juan Mata. (1-1). L’ivoirien a fait parler son efficacité.

Direction les prolongations… et cela démarre très mal pour les Blues qui concèdent rapidement un pénalty suite à une faute de Didier Drogba sur un crochet de Kaiser Franck, qui doit laisser sa place sur blessure. Arjen Robben s’élance et … trouve les gants de Čech ! Le Hollandais essaiera de se rattraper et se montrant très remuant avec sa spéciale et ses courses où il rentre dans l’axe sur son pied gauche mais cela ne suffira pas, place à la séance de tir au but. Petr Čech, grand bonhomme de cette finale, sort les tirs au but de Olic et Schweinsteiger permettant ainsi à Chelsea, le club de Roman Abramovitch, de remporter la première Ligue des Champions de son histoire.

Di Matteo n’aura pas produit du jeu mais il aura fait simple mais efficace. Il se sera appuyé sur les vieux briscards tels que Lampard, Cole et Drogba. Le technicien aura pleinement rempli sa mission et aura écrit une belle page de l’histoire de Chelsea.

9 ans après, Chelsea a l’occasion de soulever à nouveau la coupe aux grandes oreilles. L’allemand a succédé à Franck Lampard au poste d’entraineur durant la saison… un destin presque similaire à Di Matteo l’attend-t-il ? Réponse au coup de sifflet final. Suivez la finale de la Ligue des Champions sur notre compte Twitter.

Lucas Billiau

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *