Découvre ton fan #4 : FC Chambly Oise

 Découvre ton fan #4 : FC Chambly Oise
Juste avant les fêtes, nous partons à la découverte d’un supporter du Chambly Oise pour la rubrique Découvre ton fan. Plus qu’un club, une famille géante dans son organisation.

C’est en 1989 que l’aventure débute pour deux frères, Bruno Luzi et Fulvio Luzi. Ils émettent un rêve de gosse, fonder un club de football. Très vite, les démarches suivent et le club est fondé. Chambly grimpe jusqu’à se faire connaître un peu plus du grand public, en jouant un trente-deuxième de finale de Coupe de France face au mythique club de l’AJ Auxerre en janvier 2012. Le club accède à la CFA (actuel National 2) la même année. C’est en 2014 que l’équipe parvient à attendre la troisième division, National. En 2019 elle rejoint pour la première fois la deuxième division, porté par son coach et fondateur, Bruno Luzi. (actuel meilleur buteur de l’histoire du club)

Qui est-elle ? Que fait-elle ? Présentation :

« Je m’appelle Cecile Godet, j’ai 21 ans. En dehors de supporter le FCCO, je suis étudiante à la faculté de Cergy en langues. Je fais partie du Kop Oise, l’association des supporters de Chambly, et je commence à m’occuper de plus en plus de la  communication de celui-ci. »

Son quotidien dans sa vie de supportrice :

« Toute la semaine, je regarde les entraînements ou les interviews sur la page du club, afin de suivre l’actualité. Puis vient le vendredi où on se regroupe tous avant le match pour discuter et préparer le stand de billetterie pour les matchs à l’extérieur par exemple. Pour les déplacements, on passe vraiment un bon moment quand on est tous ensemble sur la route. »

La naissance de l’amour pour le club : 

« Le première souvenir vient de la Coupe de France en 2017, dès le 32eme de finale. Puis j’ai commencé à m’y intéresser sincèrement, à assister à tous les matchs et depuis, chaque vendredi je regarde mon équipe jouer. J’aime beaucoup l’ambiance dans le Kop Oise, malgré seulement 20 personnes, on est content et on chante à tue-tête. Ce qui est génial c’est que les joueurs nous connaissent, ils commencent à connaître ceux qui les suivent à l’extérieur ou ceux qui sont toujours là lors des événements. Ça crée une grande complicité entre les joueurs et le public. »

Son meilleur souvenir mais aussi son pire souvenir : 

« Mon meilleur souvenir serait la demi-finale de la coupe de France face à Les Hebiers. Malgré notre défaite, c’était un moment incroyable et on était tous fier d’y assister, moi la première. Un autre bon moment, je dirais cette année, la victoire à Troyes qui était simplement incroyable. On a sauté, dansé et chanté tout le long de la soirée. C’était un match incroyable.

Un souvenir triste, je dirais la perte de Walter Luiz durant la coupe de France. C’était le membre fondateur du club et ce fut une réelle grande perte pour le staff, les joueurs mais aussi les supporters. »

La petite anecdote :

« Je dirais l’organisation des bus pour aller à Lens, c’était un gros déplacement à organiser et c’était vraiment dur de regrouper tout le monde. L’entrée des joueurs de Chambly dans le stade Bollaert était fou. C’est un stade mythique et c’est une chance de pouvoir vivre l’ambiance que proposent les supporters lensois. Je fais les déplacements à l’extérieur, niveau budget cela tourne entre 15/20€ billet compris, et pour l’organisation on part en mini bus ou bus selon le nombre de personne intéressées par le déplacement. »

Ses goodies, maillots et accessoires en rapport avec le club :

« Malheureusement, je n’ai pas de maillots encore. Juste une jolie collection de verre, qui date de cette année. J’y pensé de plus en plus pour la collection de maillot ! »

Les rivaux, ambitions et avis sur le championnat :

« Pour cette année, toutes les équipes sont nos rivales. On est le “petit poucet” de la Ligue 2, on va devoir se battre à chaque rencontre pour garder notre place. La Ligue 2 pour un club comme Chambly, ce n’est pas déjà un rêve ?  

C’est un très grand championnat et c’est très impressionnant pour notre équipe. On doit se former au niveau de la Ligue 2 à la hauteur des équipes qui y contribuent. C’est un championnat imprévu, un jour bas, un jour haut. On ne peut pas prévoir ce qu’il va se passer ! »

Remerciement à Guillaume, secrétaire du Kop Oise, Cecile Godet qui a donné de son temps libre pour partager son expérience, au club de Chambly Oise et à Jacques Leclercq. Nous vous souhaitons bonne chance pour obtenir votre maintien dans l’élite français.

Corentin Lestienne

J'adore le football et fais collection des maillots.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *