Digiqole ad

Dortmund 3-3 RB Leipzig : Le BVB rate une occasion

 Dortmund 3-3 RB Leipzig : Le BVB rate une occasion

Un duel forcément intéressant, pour nous français, ce soir au Signal Iduna Park. D’un côté, le futur adversaire du PSG en Ligue des Champions et de l’autre l’ancien adversaire de Lyon en Ligue des Champions. Lucien Favre persiste avec son 3-5-2 tandis que Leipzig se positionne en 4-4-2. La dynamique est très bonne des deux côtés et le choc est très attendu de l’autre côté du Rhin.

Dès les premières minutes du match, les deux équipes passent beaucoup par les côtés, laissant comprendre que l’animation de cette partie du terrain va être importante, à l’image d’une activité intéressante d’Hakimi. Mais ces premiers instants constituent plutôt une phase d’observation pour les deux équipes. Upamecano, le défenseur français de Leipzig touche beaucoup le ballon. La rigueur est présente avec un nombre important de passes réussies.

Petit à petit et même si les offensifs de Dortmund se marchent quelque peu dessus au milieu, ce sont bien les jaunes qui prennent le contrôle. Ils cherchent à faire déplacer rapidement le bloc mis en place par Nagelsmann et le jeu de passes habituel de Leipzig est perturbé. A l’instar du capitaine Demme, l’ensemble de l’équipe de Leipzig ne semble pas dans ses meilleures dispositions. Werner tout comme Sabitzer ont été très discrets dans le premier acte.La pression s’accentue sur les buts de Gulacsi, les nombreux corners en sont l’illustration. La défense du leader de la Bundesliga va craquer une première fois à la 23ème minute. Sur une frappe de Weigl, le gardien est trompé par la trajectoire du ballon. Leipzig se doit de réagir mais c’est le club de la Ruhr qui continue à insister et ce même si Poulsen réalise la première frappe pour le club de Leipzig (31’).
Leipzig est très en retard dans les duels et cela se constate sur le deuxième but. Sur une récupération haute de Zagadou,, celui-ci contacte Sancho qui envoie le ballon dans la surface à Brandt. Il se joue facilement d’Upamecano pour le break à la 34ème minute.
La problématique désormais pour Leipzig , c’est qu’il s’expose aux contres. Néanmoins, Roman Burki sauve les jaunes grâce à deux belles parades en fin de mi-temps.

Pour tenter de répondre au manque d’impact de son équipe, Julian Nagelsmann fait entrer l’ancien parisien, Christopher Nkunku, à la place d’Emil Forsberg. Il y a désormais 4 espoirs français sur le terrain.

Alors qu’on pensait que le match allait repartir sur le même rythme avec un Dortmund dominant, Roman Burki qui avait sauvé les siens en fin de première mi-temps relance Leipzig dans ce match (47ème minute). Sur une déviation de la tête de Poulsen en profondeur, Roman Burki vient au-devant de Werner mais rate totalement sa tête sur le côté du terrain et cela profite au deuxième meilleur buteur de Bundesliga.

Dans la foulée, Dortmund subit la partie et est sauvée de l’égalisation pour un hors-jeu justifié de Marcel Halstenberg (50’).

C’est finalement une seconde erreur de la défense des jaunes qui remet Leipzig dans le match. Brandt, le second buteur du match, remet le ballon en retrait pour Burki. Seulement, Werner ne s’était pas replacé du dernier corner et en profite pour tromper le gardien suisse (53ème) tel un véritable renard des surfaces. Dans la foulée, Dortmund repasse devant au score. Une fois encore, le pressing haut local provoque des erreurs dans la camp d’en face. Des joueurs comme Reus ou Sancho se régale. C’est d’ailleurs le premier qui est passeur décisif pour le deuxième. L’anglais fusille Gulacsi pour le cinquième but du match (55ème).
Depuis la reprise, il est à noter que les visiteurs sont plus agressifs et plus justes techniquement. Cependant, la défense de Leipzig est fortement perturbée par les combinaisons des joueurs de Dortmund sur le côté. C’est l’un des enseignements de ce match « Ligue des Champions » pour Thomas Tuchel, surveiller l’animation latérale des joueurs de Dortmund. Les courses plongeantes de joueurs comme Reus ou Hazard sont un autre enseignement pour l’entraîneur allemand du PSG.

Tout au long du match, le schéma initial proposé par Lucien Favre est conservé. Et cela marche tant le pressing haut permet la création de nombreuses situations intéressantes. Mais tout n’est pas rose pour le club de la Ruhr avec la sortie sur blessure de Jaden Sancho (71ème), qui cependant ne devrait pas aboutir sur une longue durée d’indisponibilité. Remplacé par Piszczek, c’est Hakimi qui prend sa place en tant qu’ailier droit. L’ancien du Real Madrid possède d’indéniables qualités physiques et techniques pour occuper ce poste.
Pressing haut, c’est la recette pour marquer des buts à Dortmund. Mais au haut niveau, il est compliqué de gagner quand les erreurs défensives se multiplient. Sur une balle en profondeur à destination de Mukiele, Guerreiro apprécie mal la trajectoire du ballon. Malgré la parade de Burki, Schick intervient pour égaliser une nouvelle fois. Là aussi, pour le PSG, l’une des clefs de la double confrontation sera de profiter des errements de la défense de Dortmund.

Alors que la pluie redouble d’intensité en fin de match, les erreurs techniques ont tendance à se multiplier des deux côtés. Malgré ces conditions climatiques, Dortmund reste toujours aussi actif pour tenter d’emporter le match tandis que de son côté, Leipzig ne ferme absolument pas le match. Malgré la ferveur du peuple jaune, Dortmund n’arrive pas à obtenir un résultat important dans la course au titre en Bundesliga.

Ce match spectaculaire va certainement faire naître de nombreux regrets chez les hommes de Lucien Favre. En effet, ces erreurs défensives les plombent et ils restent toujours à distance du toujours leader de la Bundesliga qui le sera toujours à l’issue de cette journée. Leipzig possède 34 points et Dortmund 30 points.

Digiqole ad
Avatar

Aurelien Schwartz

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *