Euro 2020 : 🇪🇸 l’Espagne monte en puissance, est-elle une nouvelle favorite ?

 Euro 2020 : 🇪🇸 l’Espagne monte en puissance, est-elle une nouvelle favorite ?
Ce soir, l’Espagne affronte la Suisse dans le cadre des 1/4 de finale de cet Euro 2020. Face au bourreau de l’Equipe de France, la Roja espère confirmer sa montée en puissance. Définie comme une grande nation européenne sans pour autant faire figure de favorite, le statut de l’équipe espagnole semble avoir changé. La troupe de Luis Enrique peut-elle rêver du titre ?

Après le premier match de poule face à la Suède, bon nombre d’observateurs se sont inquiétés pour l’Espagne. Au terme d’une rencontre des plus ternes, sans mouvement et sans envie, la Roja affichait le visage d’une équipe insipide, incapable de trouver la solution face à une Suède qui n’aura rien proposé en retour.

Contre la Pologne, les coéquipiers de Jordi Alba confirmaient le constat qui s’était dégagé de ce premier match : les espagnols gardent le ballon, mais n’en font rien. Affichant un niveau de possession de plus de 70% dans ces deux confrontations, la Roja a tenté presque 30 tirs en 180 minutes de jeu pour ne trouver la faille qu’à une reprise par l’intermédiaire d’Alvaro Morata. Le joueur de la Juventus devient malgré ce but le symbole d’une Espagne qui passe à côté de sa compétition, il manque de grosses occasions et reçoit une énorme vague de critiques.

Le déclic contre la Slovaquie

espagne

Contre le petit-poucet de son groupe, l’Espagne se doit de réagir après avoir accumulé seulement deux points en deux matchs. Les hommes de Luis Enrique répondent alors présents et s’imposent sur le score le plus large de la compétition en infligeant un sévère 5-0 aux slovaques. Malgré un pénalty manqué par Morata en début de match qui pouvait annonçait un nouveau match catastrophe, ils ont su réagir et s’imposer largement.

Bien aidés par l’ouverture du score de Martin Dubravka qui catapulte le ballon dans ses propres filets, Aymeric Laporte, Pablo Sarabia et Ferran Torres ouvrent tous trois leur compteur-but, avant qu’un nouveau but CSC vienne sceller la victoire ibérique. Au terme d’une rencontre au cours de laquelle ils auront une nouvelle fois confisqué longuement le ballon (62% de possession de balle), les champions du monde 2010 ont montré un visage séduisant, réussissant à combiner et à trouver les espaces face à un bloc bas.

La folie, et la naissance d’un rêve ?

espagne

Le match contre la Croatie fait partie de ces rencontres qui s’inscrivent dans l’histoire d’une compétition. Dans un scénario complètement fou, et après avoir connu huit buts, ce 1/8 de finale rendait son verdict. L’Espagne obtenait son billet sur le score de 3-5 après prolongations, offrant à ses supporters et à tous les fans de football le match le plus prolifique de l’Euro 2020. Une nouvelle fois, le match commence de la pire des manières après qu’Unai Simon décide de mal contrôler la passe en retrait de Pedri, laissant le ballon filer dans ses cages. Sur le score de 3-3 au terme du temps réglementaire, Morata, encore lui, inscrit un but sublime en prolongations avant que Mikel Oyarzabal ne l’imite.

A l’image du France-Argentine lors de la Coupe du Monde 2018 (4-3), ce genre de match peut faire l’effet d’une étincelle au sein d’un effectif et faire naître le début d’un rêve au sein des pensées. La ressource mental et l’état d’esprit affiché par la Roja lors de ces deux heures de jeu ont confirmé la montée en puissance entamée face à la Slovaquie.

Le statut de cette nation n’est désormais plus le même. Même si elle fait figure de favorite face à la Suisse, elle rencontrerait le vainqueur de Belgique-Italie en cas de qualification en 1/2 finales, ce qui la rend difficilement qualifiable dans les équipes les plus prédisposées à la victoire finale. Suivez la phase à élimination directe de l’UEFA Euro 2020 en direct sur notre compte Twitter et notre Fil d’Actu.

Guillaume Tabbara

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *