Guardiola doit repasser le cap

 Guardiola doit repasser le cap

Un titre de champion qui lui tend les bras, une équipe impressionnante d’efficacité et des individualités redoutables. Si ce 1/4 de finale retour face au Borussia Dortmund ressemble à une formalité, il n’en détient pas moins tous les ingrédients pièges. Ces dernières années, la Ligue des Champions rime avec déception pour Manchester City en se faisant éliminer à tour de rôle par des adversaires jugés à sa portée. L’élimination de l’année dernière avait décontenancé Guardiola sur les certitudes de son groupe.

Revoilà le technicien catalan, aux portes d’une malédiction qu’il n’arrive pas à briser depuis son arrivée, celle des 1/4 de finale de Ligues des Champions. Et si cette année était la bonne pour ses Citizens ?

A quand les demi-finales ?

Olympique Lyonnais, l’AS Monaco, Tottenham… Ce n’est qu’un éventail des adversaires sur lesquels Manchester City a buté ces dernières années en 1/4 de finale. Là où l’élimination contre l’AS Monaco faisait figure de logique, celles contre Tottenham en 2019 et Lyon en 2020 ressemblaient à des contre-performances.

Deux éliminations précoces qui ont remis en question le cycle Guardiola à la tête des Skyblues. Les performances exceptionnelles en championnat depuis l’arrivée du Catalan devaient permettre aux Citizens de “passer un cap” en Ligue des Champions. Force de constater qu’aujourd’hui ce cap n’a pas été franchi et une nouvelle élimination devrait relancer les débats sur la capacité de Guardiola à guider le navire.

Un collectif plus aguerri

Là où les saisons précédentes, Guardiola devait bricoler avec des joueurs de rotation et les blessures, il possède certainement le meilleur effectif quantitativement. Rares sont les points faibles qu’il sera possible de trouver dans cette équipe, les postes étant doublés et les remplaçants d’un niveau similaire aux titulaires. Ilkay Gundogan est sans aucun doute, le symbole de cette saison si particulière chez les Sky Blues. Joueur au talent indéniable, longtemps resté un second couteau sur le banc et qui renait de ses cendres. On pourrait citer dans ce même état de forme, John Stones redevenu un titulaire indiscutable.

Des trajectoires personnelles semblables avec la saison actuelle, une montée en puissance progressive. Une supériorité qui se confirme dans les résultats cette saison : Meilleure attaque, meilleure défense et 14 points d’avance sur Manchester United. La défaite de ce week-end, contre Leeds United, ne devrait pas empêcher Guardiola de remporter son 3e titre de champion d’Angleterre.

Une dynamique opposée

Là où le 1/8 de finale, contre le Borussia Mönchengladbach, laissait présager une domination sans faille c’est bis repetita à l’aube de ce quarts de finale contre le Borussia Dortmund. Les hommes de Guardiola vont affronter Dortmund, club en perte de vitesse sportivement et qui prépare la transition en coulisses pour l’arrivée de Marco Rose. Les coéquipiers d’Erling Haaland, tout prodige qu’il est, alternent entre le bon et le médiocre. Une nouvelle défaite ce week-end face à l’Eintracht Francfort a éjecté Dortmund hors des places qualificatives pour la prochaine Ligue des Champions.

La victoire de ce week-end contre Stuttgart permet La qualification étant compromise, les rumeurs sur le départ du phénomène Erling Haaland sont de mise depuis quelques jours. Rumeurs accentuées par les faits et gestes de Mino Raoila, son agent, qui aurait rencontré les dirigeants du FC Barcelone et du Real Madrid jeudi dernier. Pas le meilleur climat pour préparer une rencontre d’une telle importance

Ce 1/4 de finale retour de Ligue des Champions entre le Borussia Dortmund et Manchester City est à suivre ce soir à 21h sur notre compte Twitter.

Ayman Chihi

Fan inconditionnel du Paris Saint-Germain. Le football anglais c'est comme le thé, une fois que tu y as goûté... tu ne peux plus t'en passer.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *