Le débrief du Multi-Ligue 1 (Samedi 21/12)

 Le débrief du Multi-Ligue 1 (Samedi 21/12)

La 19ème et dernière journée de la phase aller de la Ligue 1 Conforama se jouait intégralement ce samedi soir avec le dernier MultiLigue 1 de l’année 2019. Dix matchs au programme.

  • Dijon 2-2 Metz | Amalfitano 18′, Baldé 42′ – Diallo 14′, Maïga 90+1

Dijon, 16ème accueillait à Gaston Gérard le FC Metz, 18ème. Un point séparait les deux équipes au classement avant ce match. Dijon se procure les premières occasions de la partie mais c’est Metz qui ouvre le score à la 14ème minute par Habib Diallo profitant d’une erreur de la défense dijonnaise. L’attaquant sénégalais messin a même dribblé le gardien sur le but pour s’offrir son 10ème but de la saison. La réaction des hommes de Stéphane Jobard va être rapide puisque le DFCO égalise quatre minutes plus tard par Romain Amalfitano (18′). Après l’égalisation, Dijon prend le dessus sur Metz et va inscrire le deuxième but avant la pause grâce à Mama Baldé (42′).

Le début de la seconde mi-temps a été marqué par l’expulsion de Stoppila Sunzu (53′). Le défenseur grenat percutait Baldé en position de dernier défenseur. Johan Hamel, l’arbitre de la rencontre n’a pas hésité une seconde. Dijon se retrouvait donc en supériorité numérique mais n’en aura finalement pas profité tout au long du reste de la seconde période et subira même l’égalisation messine en fin de match avec le but de Digbo Maïga (90+1′).
 
Un nul qui n’arrange finalement aucune des deux équipes. Dijon est 16ème avec 18 points suivi de Metz, 17ème avec 17 points. Le FC Metz, qui était barragiste avant la rencontre passera la trêve hivernale en dehors de la zone rouge. 
  • Marseille 3-1 Nîmes | Alakouch 46′ (CSC), Benedetto 65′, Payet 81′
L’OM restait sur six victoires de rang avant d’être accroché le week-end dernier à Metz (1-1). L’objectif du soir pour les Phocéens : la victoire. Côté composition, l’OM débutait le match en 4-3-3 avec la triplette offensive Payet-Benedetto-Radonjic. Steve Mandanda, blessé était lui absent.
 
L’OM débutait bien le match devant ses supporters en se créant deux grosses occasions dans la première demi-heure de jeu avec la tête d’Alvaro Gonzalez (13′) avant l’occasion de Dario Benedetto (23′). La fin de la première période a été marqué par la décision de François Letexier, arbitre de la rencontre de ne pas accorder de pénalty à Nîmes après visualisation de la VAR.
 
La seconde période démarrait sur des chapeaux de roues pour l’OM avec le but contre son camp de Sofiane Alakouch (46′). Quelques minutes plus tard, Dario Benedetto pensait inscrire le second but marseillais de la partie mais le but a été finalement refusé après consultation de la VAR puisque l’Argentin était hors-jeu sur le frappe de Payet. L’OM domine Nîmes dans cette seconde période, au point d’inscrire un second but, valable cette fois avec Dario Benedetto, auteur de sa septième réalisation de la saison (65′). Dimitri Payet inscrira le troisième but phocéen en fin de match (81′). Marseille concédera dans le temps additionnel la réduction de l’écart de Zinédine Ferhat (90+1′). 
 
11ème victoire pour l’OM de la saison qui consolide sa 2ème place au classement derrière Paris et qui compte 38 points, soit cinq unités de plus que le 3ème, Rennes. Nîmes n’y arrive toujours pas et se classe 19ème.
  • Monaco 5-1 Lille | Gelson Martins 23′, Keita Baldé 29′, Ben Yedder 53′ 65′, Glik 90+1′ – Osimhen 13′
Après l’élimination en coupe de la Ligue face à cette même équipe de Lille, la situation à l’AS Monaco était délicate cette semaine avec une nouvelle rumeur de départ de Leonardo Jardim. Match à enjeu à Louis II ce soir et choix fort côté monégasque avec Islam Slimani sur le banc. Le LOSC se déplaçait en Principauté avec un onze classique.
 
La rencontre ne pouvait pas plus mal commencé pour Monaco qui concédait l’ouverture du score après seulement 13 minutes de jeu et le but de Victor Osimhen, déjà buteur cette semaine en coupe de la Ligue. L’attaquant nordiste inscrivait là son 10ème but de la saison en Ligue 1. La réaction monégasque ne se fait pas attendre avec l’égalisation dix minutes plus tard de Gelson Martins (23′). L’ASM inscrivait même le but du 2-1 par Keita Baldé quelques minutes plus tard (29′).
 
L’entame de seconde période était bonne pour les hommes de Leonardo Jardim avec un premier but de Wissam Ben Yedder (53′) avant une seconde réalisation de l’international français à l’heure de jeu (65′). Lille avait la possession du jeu mais les Monégasques opéraient en compte et cela marchait plutôt bien puisqu’ils inscrivaient même un cinquième but dans le temps additionnel par Kamil Glik (90+1′).
 
Monaco respire au classement en infligeant au LOSC sa sixième défaite de la saison. L’ASM est 7ème avec 28 points, le LOSC 4ème avec 31 unités au compteur. 
  • Montpellier 4-0 Brest | Laborde 13′ 56′, Savanier 30′ (SP), Mollet 83′

Avant cette rencontre, Montpellier restait sur trois défaites consécutives dont la défaite cette semaine à Reims (1-0) en coupe de la Ligue. Le MHSC de Michel Der Zakarian accueillait Brest, défait sur les quatre derniers matchs de Ligue 1. 

Montpellier démarre bien la rencontre du côté de la Mosson avec un premier but de Gaëtan Laborde à la 13ème minute de jeu. Le match ne pouvait pas mieux commencer pour le club de la Paillade. Nouveau fait marquant de la première période à la demi-heure de jeu avec la main du brestois Brendan Chardonnet et l’arbitre de la rencontre, Jérémy Stinat qui accordait un pénalty pour le MHSC, bien transformé par Téji Savanier (30′). Montpellier rentre à la mi-temps avec un avantage confortable de (2-0).

Début de la seconde période. Brest se procure la première occasion de la deuxième mi-temps avec Ibrahima Diallo (53′). Finalement, Montpellier plante un troisième but trois minutes plus tard par Gaëtan Laborde, auteur du doublé (56′). Après le troisième but, Brest ne se démoralise pas et tente mais touche le poteau après une belle frappe  de Julien Faussurier (75′). La fête n’était pas finie dans l’Hérault puisque Montpellier inscrit un quatrième but avec Florent Mollet (83′). La fin de match est marquée par le but de Samuel Grandsir pour le Stade Brestois, finalement refusé par la VAR. 

Succès important pour Montpellier à domicile dans la dernière de l’année à la Mosson. Montpellier est 9ème de Ligue 1 avec 27 points, soit cinq unités de plus que son adversaire du soir, Brest qui pointe à la 15ème place. 

  • Nantes 1-2 Angers | Blas 17′ – Bobichon 50′, El Melali 87′

Dernier match de l’année à la Beaujoire pour le FC Nantes qui accueille Angers. Nantes, auteur d’un parcours à domicile satisfaisant est 5ème avant le match et vise le podium.

Angers démarre bien la rencontre puisque c’est le SCO qui se procure la première occasion du match avec Angelo Fulgini (4′). Nantes, réactif ouvre le score par Ludovic Blas (17′), bien aidé par une erreur de Ludovic Butelle, le gardien d’Angers. Nantes gère ensuite son court avantage au score.

Le match reprend en seconde période et Angers ne perd pas de temps et égalise rapidement dès l’entame par Antonin Bobichon (50′). La seconde période, plutôt équilibré nous faisait penser que le match allait se finir sur un nul mais le coaching gagnant de Stéphane Moulin permet à Angers de prendre l’avantage en fin de rencontre avec le but victorieux de Farid El Melali (87′), entré en jeu cinq minutes plutôt. 

Belle prestation des Angevins qui s’imposent à Nantes et met fin à une série de quatre matchs consécutifs sans victoire. Angers est 8ème avec un petit point de retard sur Nantes, 5ème.

  • Nice 3-0 Toulouse | Sarr 16′, Sylla 19′ (CSC), Lees Melou 40′

Nice, qui n’a plus perdu à domicile depuis le 18 octobre 2019 contre le Paris SG accueille ce samedi une équipe de Toulouse en plein doute et lanterne rouge de cette Ligue 1.

Malgré le manque de confiance, c’est Toulouse qui s’offre la première occasion du match avec une tête dangereuse de Yaya Sanogo (5′). Hormis cette occasion, Nice ne subira plus grand chose en première période et inscrira un premier but avec Malang Sarr (16′) avant un but csc du toulousain, Issiaga Sylla. Première partie de saison cauchemardesque pour Toulouse, avec Antoine Kombouaré qui opèrent deux changements déjà avant la mi-temps. Cela n’empêchera pas Nice d’inscrire un troisième but dans les 45 premières minutes avec une réalisation de Pierre Lees Melou (40′).

En seconde période, Toulouse s’est montré un peu plus conquérant en se procurant quelques occasions mais Nice avait déjà fait les différences nécessaires pour gagner cette rencontre. Rien ne sera à signaler en seconde période.

Les hommes de Patrick Viera infligent à Toulouse une 9ème défaite de rang toutes compétitions confondues. Nice est 10ème tandis que Toulouse, sans surprise est dernier du championnat.

  • Paris SG 4-1 Amiens | Mbappé 10′ 65′, Neymar 46′, Icardi 84′ – Mendoza 70′

Le Paris Saint-Germain, déjà champion d’automne accueillait Amiens pour le dernier match de l’année 2019 au Parc des Princes. Après sa qualification dans la semaine au Mans en coupe de la Ligue, Thomas Tuchel proposait un onze de départ plutôt classique mis à part Marco Verratti sur le banc. 

Paris démarre fort le match en se procurant les premières occasions et en ouvrant déjà le score après seulement 10 minutes de jeu par Kylian Mbappé. Le PSG domine les débats en première période mais bute sur un bon Régis Gurtner. Le gardien amiéneois a repoussé les assauts parisiens. 

Le PSG, à l’image du début de rencontre démarre fort la seconde période avec un but dès l’entame de Neymar (46′). Kylian Mbappé s’offre le doublé à l’heure de jeu (65′). L’international français s’est offert ses 10ème et 11ème but de la saison. Keylor Navas, le gardien du PSG qui n’avait plus encaissé de buts à domicile (toutes compétitions confondues) depuis la défaite (0-2) face à Reims fin septembre dernier encaissera ce soir un but, signé John Mendoza (70′). Après le but d’Amiens, Paris va se procurer encore quelques occasions et marquera finalement un quatrième but par Mauro Icardi (84′). 

Une fois de plus, le PSG a montré sa force offensive ce soir avec son trio d’attaquant qui marque. 15ème victoire en 18 matchs pour les Parisiens qui sont largement leader du championnat. Amiens est 18ème, barragiste.

  • Reims 1-1 Lyon | Cafaro 44′ (SP) – Tousart 9′ 

L’Olympique Lyonnais s’est rassuré un minimum cette semaine en coupe de la Ligue en battant largement Toulouse (4-1). L’OL se déplace soir sur la pelouse de Reims où il n’est jamais évident d’aller jouer. 

Les Lyonnais, auteurs d’un bon début de match sont récompensés à la 9ème minute de jeu par un but de Lucas Tousart. Lyon se procure ensuite des occasions tout comme Reims. La première période est équilibré et Reims égalisera juste avant la mi-temps sur pénalty avec Mathieu Cafaro après une faute de Kenny Tete (44′).

Malgré le but concédé en fin de première période, l’OL débute bien la seconde période. On ne notera pas de grosses occasions en seconde mi-temps hormis le pénalty raté de Moussa Dembele qui a buté sur le gardien rémois, Predrag Rajkovic après une faute du rémois Axel Disasi. L’OL peut s’en mordre les doigts.

Au classement, les hommes de Rudi Garcia piétinent et se classent seulement 12ème de la Ligue 1 avec 26 points au compteur. Reims est 6ème avec 28 unités. 

  • Rennes 1-0 Bordeaux | Niang 82′

Rennes qui restait sur une bonne série est tombé de haut cette semaine après l’élimination à Amiens (3-2) en coupe de la Ligue. Les Rennais recevaient ce soir Bordeaux pour tenter de se racheter. 

Un match très équilibré en première période entre Rennais et Bordelais. Les équipes rentrent aux vestiaires avec un (0-0).

La deuxième période reflétera la physionomie de la première période avec des occasions des deux côtés mais c’est finalement Rennes qui prendra le dessus sur son adversaire du soir avec le but en fin de rencontre de M’Baye Niang qui a marqué ce soir son 8ème but en championnat. Succès très important pour la bande à Julien Stéphan.

Avec cette victoire, Rennes monte sur le podium de la Ligue 1 avec une belle 3ème place et totalise deux points de plus que Lille, 4ème. Bordeaux concède une troisième défaite de suite et se classe 13ème.

  • Strasbourg 2-1 Saint-Étienne | Ajorque 22′, Thomasson 62′ – Boudebouz 73′ (SP) 

Sur une belle série de trois victoires consécutives, Strasbourg accueillait ce soir pour le dernier match de l’année à la Meinau l’AS Saint-Étienne de Claude Puel. Soirée de fête en Alsace.

Le Racing commence parfaitement le match avec un but de son homme providentiel, Ludovic Ajorque (22′). L’ancien clermontois a inscrit ce soir avec le RCSA son septième but en championnat. 

Il ne se passe pas grand chose dans l’entame de la seconde période jusqu’au second but alsacien signé Adrien Thomasson (62′). Avec le break en poche, le RCSA pouvait respirer. Néanmoins, Strasbourg concédera un pénalty dix minutes plus tard après une faute de Stefan Mitrovic. Riyad Boudebouz se charge du pénalty et réduit l’écart pour les Verts (73′). La fin du match est crispante pour les supporters strasbourgeois mais Strasbourg tient bon et s’imposera ce soir face aux Stéphanois. 

Au classement, Strasbourg est 11ème tandis que Saint-Étienne peine avec une troisième défaite consécutives en Ligue 1 et ponte à la 14ème place.  

Cette 19ème journée de Ligue 1 aura été passionnante à suivre puisque 35 buts ont été inscrit ce samedi soir. Les clubs de Ligue 1 peuvent profiter désormais de la trêve hivernale avant de démarrer l’année 2020 avec les 32èmes de finales de la coupe de France.

Lucas Festor

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *