Digiqole ad

Le FC Barcelone au creux de la vague

 Le FC Barcelone au creux de la vague

13ème de Liga, avec certes deux matchs de retard, le FC Barcelone donne encore l’impression de naviguer à vue. À l’aube de 2021, les catalans semblent plus que jamais en chantier. Autopsie.

En premier lieu, la patte Koeman se fait attendre : L’impact de l’ancien sélectionneur Néerlandais sur le jeu de son équipe ne saute pas aux yeux, et le Barça semble toujours condamné à s’en remettre à ses individualités. Et pour ne rien arranger, celles-ci ne sont pas au top : Piqué et Fati blessés de longue durée, Busquets sur le déclin, et même Marc André Ter Stegen, pourtant une valeur sûre, s’est fendu d’une erreur monumentale coûtant une défaite à sa formation à Madrid. Et que dire du rendement de Lionel Messi, condamné à marquer sur penalty cette saison, et qui semble de moins en moins capable de porter son équipe comme les saisons précédentes. Le spleen de l’Argentin n’en est que plus évident, lui qui fut retenu contre sa volonté cet été.

Le mercato semble également en cause : Limité comme nombre de formations par la crise sanitaire actuelle, Barcelone a dû se restreindre. Pas de folies donc, mais des arrivées supposées combler des manques au sein de l’effectif. Quelques mois plus tard, Pjanic demeure sur le banc au profit du déclinant Busquets, Dest, pourtant latéral de formation, se retrouve remplaçant de l’éternel Sergi Roberto, et l’apport de Trincao ne saute pas aux yeux pour l’instant. Seul le retour de Coutinho semble apporter une éclaircie, tant la qualité technique du Brésilien s’avère précieuse.

Si le terrain est en chantier, les coulisses sont logées à la même enseigne : Bartomeu s’en est allé, mais ce sont bien les élections à la présidence du Barça en Janvier qui devraient permettre d’y voir plus clair dans la politique sportive du club, tant décriée ces dernières saisons. L’heureux élu aura la lourde tâche de rendre Barcelone de nouveau compétitif, sur la scène nationale comme Européenne.

Ajoutez à cela les conflits entre l’équipe première et l’état major liés aux négociations pour une réduction de la masse salariale suite à la crise du COVID 19, et vous obtenez un niveau de désordre auquel le Barça est somme toute peu accommodé.

« Le FC Barcelone est en train de changer de philosophie de club, c’est normal qu’il ait des problèmes. Pour moi, il a perdu de son identité et maintenant il va devoir affronter un long processus pour la récupérer. Je crois que le Barça ne veut être qu’un club commercial et ne fait que des affaires. Acheter et vendre. Quand vous faites ça, vous perdez votre identité. Je crois que c’est le problème du Barça. »

La pique (ou devrait on dire le javelot) est signée Daniel Alves. Lorsque l’on sait que Gerard Piqué ou Lionel Messi y sont également allé de leur attaque contre le club et sa politique, on ne peut s’empêcher de se dire que le processus de régénération du Barça risque de s’avérer plus long que prévu. C’est donc de patience que les socios si gâtés sur les 15 dernières années seront contraints de s’armer.

Digiqole ad
Avatar

David Onana

Journaliste sportif

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *