Digiqole ad

Leicester 3-0 Arsenal : Le changement ce n’est pas maintenant

 Leicester 3-0 Arsenal : Le changement ce n’est pas maintenant
En déplacement chez une formation en pleine confiance, Arsenal se trouvait dans l’obligation de réaliser une prouesse le concernant : Gagner à l’extérieur pour ne pas se trouver distancer dans la course à la Ligue des Champions.

Les Foxes restaient sur 4 victoires consécutives et pointaient à la 4ème place au coup d’envoi, soit 6 points devant leur adversaire du jour.

Côté Gunners, Emery donnait l’impression de vouloir se rassurer : 3 défenseurs centraux et 5 milieux de terrain. Il faut dire que les Gunners n’ont gagné qu’un seul de leurs 6 derniers matchs toutes compétitions confondues.

Le début de match était à l’avantage des Foxes. Arsenal avait toutes les peines du monde à ressortir et à tenir le ballon. Et dès la 10e minute, la sanction manquait de tomber après un tirage de maillot de Guendouzi sur Söyüncü dans la surface. L’arbitre ne bronchait pas. Etonnement. Malgré ses difficultés, Arsenal avait l’occasion de punir ses hôtes contre le cours du jeu mais Lacazette manquait une énorme occasion suite à un cafouillage dans la surface. Le Français, encore absent de la dernière liste de Deschamps, se signalait encore à deux reprises, mais ses frappes étaient trop molles pour inquiéter Schmeichel. L’incapacité d’Arsenal à construire faisait peine à voir. Vardy manquait de reprendre un centre fuyant de Perez sur lequel Leno semblait battu (33e).

Les débats étaient ensuite équilibrés pour ne pas dire soporifiques jusqu’à la pause.

En seconde période les hommes de Rodgers étaient les plus tranchants : Ndidi trouvait la transversale à bout portant alors que le cadre s’offrait à lui. Sur un contre, Arsenal croyait bien cueillir son hôte à froid, mais Aubameyang se voyait logiquement refuser un but pour hors jeu. Leicester restait dominateur, et était logiquement récompensé à la 68ème minute à la suite d’une magnifique combinaison à 3 conclue par Vardy pour son 11ème but de la saison (1-0). Le meilleur buteur du championnat se muait ensuite en passeur pour Maddison qui plaçait une frappe du droit instantanée au ras du poteau de Leno (2-0). Emery sortait Holding pour Pepe mais le mal était fait et le manque de confiance de plus en plus criant. Guendouzi manquait de tromper son propre gardien à la suite d’un corner et les Gunners semblaient avoir rendu les armes.

Sans idées ni révolte, Arsenal s’incline logiquement et se trouve désormais à 8 points de la première place qualificative pour la Ligue des champions. Leicester est deuxième en attendant le résultat de City contre Liverpool demain (17h30). Reste à savoir si Unai Emery survivra à cette nouvelle déconvenue.

Digiqole ad
Avatar

David Onana

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *