Ligue 1 : la 36e journée, pour tout faire basculer ?

 Ligue 1 : la 36e journée, pour tout faire basculer ?
Bien qu’elle n’ait jamais connu une crise aussi importante, entre la Covid-19 et le fiasco des droits TV, la Ligue 1 vit pourtant l’une des fins de saisons les plus emballantes. Alors qu’il reste 3 matches à jouer, soit 9 points à glaner au maximum, la Ligue 1 est toujours remplie de suspense.

La 36e journée peut d’ores et déjà tout faire basculer, que ce soit dans les duels pour le titre et pour la Ligue des Champions, ou dans les courses à la 5e place et au maintien. Zoom sur cette journée qui se profile ce week-end et qui s’annonce décisive.

Un duel entre Lillois et Parisiens pour le titre

Suite à la défaite de l’AS Monaco face à l’OL le week-end dernier, il semble désormais que le titre se joue entre les Nordistes et les Parisiens. D’une lutte à quatre il y a encore quelques temps, il s’agit maintenant d’un duel pour le titre de champion de France 2020-21, tant Parisiens et Lillois ont creusé l’écart sur leurs poursuivants.

Éliminés de la Ligue des Champions, les hommes de Mauricio Pochettino seront focalisés sur la Ligue 1 pour retrouver leur trône. Dimanche, le club de la capitale devra négocier un déplacement périlleux au Roazhon Park, sans Kylian Mbappé (suspendu). Bien qu’ils aient gagné leurs 4 derniers matches de Ligue 1, les Parisiens devront affronter des Rennais ayant retrouvé leurs esprits depuis l’arrivée de Bruno Génésio.

De son côté, Lille ouvre cette 36e journée, ce vendredi, avec un déplacement à Lens pour un bouillant derby du Nord. Invaincus depuis 12 matchs à l’extérieur, les Lillois doivent négocier ce derby à Bollaert-Delelis où les Lensois tenteront de les priver du titre, eux qui jouent également un match déterminant. Leader avec un point d’avance sur le Paris SG, le LOSC a encore trois journées à tenir pour décrocher le titre de champion.

Cette 36e journée de Ligue 1 peut donc déjà être décisive, puisqu’ils disputeront chacun les matchs les plus périlleux de leurs fins de saison, en affrontant deux équipes en lutte pour l’Europe. Les Nordistes ont leur destin en main, tandis que les Parisiens espèrent un faux-pas lillois.

Lyon se relance pour la Ligue des Champions

Vu le rythme imposé par le duo de tête, peu de place aux doutes : après l’OL il y a 2 semaines, les Monégasques auront été les 2e à craquer dans la course au titre. Il y a maintenant un duel pour la 3e place, qui peut devenir directement qualificative pour la Ligue des Champions en cas de succès de Manchester United en  finale de l’Europa League.

Battus une seule fois en 2021 avant sa défaite face aux Lyonnais, les Monégasques vont certainement devoir batailler jusqu’au bout. Bien qu’ils soient toujours troisièmes et maîtres de leur destin, ils sont maintenant sous la menace de Lyon, revenu à une longueur. Après avoir gagné 9 de ses 10 derniers déplacements, l’AS Monaco se rend donc à Reims dimanche pour se relancer après ce coup d’arrêt et préserver sa place sur le podium.

À maintenant un point des Monégasques, l’OL s’est relancé et peut encore entrevoir la Ligue des Champions. Avant d’affronter Lorient samedi à 17h, Rudi Garcia devra résoudre un casse-tête pour composer son équipe sans plusieurs de ses cadres. Ainsi, seront suspendus son capitaine (Depay), un de ses joueurs les plus en forme (Caqueret) et plusieurs défenseurs (De Sciglio-Marcelo). À ces absences, pourraient venir s’ajouter celles de Denayer, Slimani, Bard et Benlamri, tous incertains. À noter que Lyon n’a gagné que 2 de ses 9 derniers matchs de Ligue 1 face à Lorient.

Statut quo pour la 5e place

Derrière, trois équipes se disputent la 5e place, qualificative pour la Ligue Europa, ou la Conference League si Paris ou Monaco ne remporte la Coupe de France. Lors de la précédente journée, Marseille, Lens et Rennes ont fait du surplace. L’OM, pourtant tenu en échec par Strasbourg sur sa pelouse, a finalement été le seul à avoir pris un point parmi ses concurrents directs, puisque Lens a été battu à Paris, et que Rennes a chuté sur la pelouse de Bordeaux.

Malgré leur défaite au Parc des Princes, le RC Lens, révélation de cette saison, a conservé sa 5e place. Le PSG aura souffert pour venir à bout des Lensois, qui ont vu s’arrêter leur série de 13 matchs sans défaite. Les Nordistes ont confirmé qu’ils vont bien embêter les gros jusqu’au bout, en commençant par leurs voisins Lillois, qu’ils reçoivent ce vendredi à Bollaert, dans un derby enflammé.

À égalité de points avec les Lensois, Marseille semble pourtant le mieux placé pour la 5e place. Dimanche, l’OM se déplace à Saint-Étienne, dans ce qui semble être le match le plus compliqué de sa fin de saison. Les Phocéens bénéficient donc d’un meilleur calendrier, alors que Lens doit encore affronter Lille et Monaco, et que Rennes devra batailler face au PSG et à Monaco.

Après avoir été le grand perdant du week-end dernier avec sa défaite face à des Bordelais en crise, le Stade Rennais, 7e, recevra dimanche des Parisiens en quête de revanche. Cette saison, les Bretons ont gagné 19 points après avoir concédé l’ouverture du score, meilleur total dans l’élite. De bon augure dans un match où ils sont susceptibles de souffrir.

Une lutte acharnée pour le maintien en Ligue 1

À trois journées de la fin du championnat, la lutte pour le maintien s’annonce elle aussi très serrée, et 7 clubs sont encore au coude-à-coude pour se maintenir en Ligue 1. Si Reims et Saint-Étienne ont fait le plus dur, Angers et Brest sont toujours concernés par le maintien, puisque tout reste mathématiquement possible. Angers, 13e, peut encore finir à la 19e place et directement redescendre en Ligue 2.

De son côté, Bordeaux est englué à la 15e place, même après avoir retrouver le succès contre Rennes. Avec une série de 12 défaites en 15 matches, les Girondins restent encore en danger, et le seront encore plus s’ils venaient à s’incliner sur la pelouse du FC Nantes, concurrent direct au maintien, lors de la 36e journée.

Après son match nul au Vélodrome, Strasbourg aura à cœur de continuer à engranger des points ce week-end. Actuellement 16e avec 4 points d’avance sur Nantes, le Racing accueillera Montpellier, qui n’a plus rien à jouer en cette fin de saison… une bonne occasion ? Réponse dimanche après-midi.

Avec 38 points, les Lorientais ont toujours 4 points d’avance sur le barragiste, après avoir continué sa bonne série en battant Angers. Avant de se déplacer au Groupama Stadium samedi, les Merlus ont inscrit 29 buts en championnat en 2021, et sont la 4e meilleure attaque de Ligue 1 sur la période : à eux de profiter des absences côté lyonnais.

Malgré leur victoire de prestige au Parc des Princes, les Nantais se dirigeaient pourtant tout droit vers la Ligue 2. Mais en s’imposant à Brest, les Canaris viennent de complètement se relancer, et ont enchaîné une deuxième victoire consécutive. Bien qu’ils n’aient plus gagné à la Beaujoire depuis 14 matchs, une défaite face aux Girondins ce week-end est tout simplement interdite.

Dans cette lutte pour le maintien, le grand perdant du week-end dernier est Nîmes, qui n’a pas pu faire mieux qu’un match nul contre Reims à domicile. À 2 points du barrage, mais à 6 points du premier non-relégable, la mission maintien s’annonce compliquée pour les Crocos. Dimanche, les Nîmois iront à Metz, déjà maintenu en Ligue 1.

À la dernière place, Dijon est d’ores et déjà relégué. Reste à savoir qui les accompagnera en Ligue 2.

La Ligue 1 promet une dernière ligne droite folle, et les clubs évoqués précédemment disposent de trois journées pour atteindre leur objectif : remporter le titre, se qualifier en Coupe d’Europe, ou tout simplement se maintenir. La fin de saison de cette Ligue 1 Uber Eats 2020/2021 est à suivre, en direct, sur notre compte Twitter.

Hugo Guérin

Supporter inconditionnel de l'Olympique Lyonnais. Comme le dirait Albert Camus : « Il n'y a pas d'endroit dans le monde où l'homme est plus heureux que dans un stade de football ».

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *