Memphis Depay et l’OL : la fin de l’histoire

 Memphis Depay et l’OL : la fin de l’histoire

4 ans et demi après son arrivée, l’attaquant néerlandais disputera ce soir son 178ème et dernier match avec l’Olympique Lyonnais. Sauf improbable retournement de situation, Memphis Depay, en fin de contrat, est libre de choisir sa future destination, si possible en laissant l’OL en Ligue des Champions. Il laissera l’image d’un joueur surdoué, qui aura marqué son passage jusqu’à devenir un capitaine respecté.

Du jeune joueur inconstant au leader emblématique

Après un échec à Manchester United, Memphis Depay débarque à Lyon en janvier 2017, devenant la sixième recrue la plus chère de l’histoire du club. Il y avait des divisions sur le bien-fondé de sa venue ? Il aura mis tout le monde d’accord.

« J’avais à peine 23 ans quand je suis arrivé. J’ai changé, j’ai grandi. Ici, c’était ma maison. J’ai joué en Ligue des Champions, je suis devenu capitaine, un meilleur joueur. »

Memphis va quitter l’OL comme un joueur mature ayant assumé des responsabilités. Parfois mis sur le banc ou envoyé en tribunes, il sera resté un coéquipier modèle. Il aurait pu disjoncter dans ces moments compliqués, mais aura su se remobiliser pour s’investir dans le club et le rendre performant. Depay est convaincu d’être trop fort pour l’OL ? Il a tout fait pour le prouver.

Celui qu’on imaginait jouer en solo pour attirer un plus grand club est finalement devenu un capitaine légitime de l’OL. Un soir de décembre 2019, il s’est affirmé comme un véritable leader. Après le match face au RB Leipzig (2-2) en Ligue des Champions où il offre la qualification, le capitaine n’avait pas hésité à aller à la confrontation avec les supporters, lorsque le public lyonnais s’en était pris à Marcelo.

Son passage à l’OL l’aura également fait évoluer dans son jeu. Le numéro 10, omniprésent dans le jeu lyonnais, est devenu un meneur de jeu altruiste et un vrai buteur. Désigné capitaine depuis l’automne 2019 par Rudi Garcia, Memphis a influé sur le destin de l’OL, où il a porté son équipe dans les moments difficiles. Le Néerlandais s’est imposé comme un leader et a fini par faire l’unanimité.

Memphis, le Roi des émotions fortes

Influent dans le jeu lyonnais et affichant des statistiques à faire pâlir ses détracteurs, le Néerlandais aura également procuré des émotions inoubliables. Avec une célébration devenue iconique et son immense lion tatoué dans le dos, les supporters lyonnais ne se sont pas ennuyés avec Memphis Depay.

Il aura eu quelques gestes de folie pure, comme ce lob de 50 mètres face à Toulouse en 2017, élu plus beau but de la saison en L1. Il y aura également eu des buts marquants, comme ce missile à la dernière seconde pour offrir la victoire face au PSG dans un Groupama Stadium en feu (2-1), ou encore le froid glacial mis au Vélodrome, lorsqu’il inscrit le but du 2-3 d’une tête lobée, avant d’effectuer sa célébration avec l’arcade ouverte.

Memphis Depay sait soulever les cœurs lyonnais, et montre que l’OL peut compter sur lui. En avril 2018, il délivre quatre passes décisives et un but dans un seul match à Metz (0-5). Un mois plus tard, lors du dernier match de la saison face à Nice, il claque un triplé pour envoyer l’OL en Ligue des champions.

Une influence et des statistiques impressionnantes

Ses entraîneurs ont longtemps cherché la formule pour allier son talent et le collectif. Positionné sur un côté ou dans l’axe, Depay est meilleur derrière un attaquant et libre de ses mouvements, où il est capable de tout renverser sur un coup de génie.

Malgré tout, il aura marqué son passage lyonnais sur le terrain, où il affiche des statistiques de (très) haut niveau. Le Néerlandais compte 76 buts et 53 passes décisives en 177 matchs avec Lyon. Non seulement il a été souvent décisif, mais il l’a également été dans plusieurs matchs importants. En quatre ans et demi, il a mené l’OL à déjà deux podiums, avec une demi-finale de Ligue des Champions et une finale de Coupe de la Ligue perdue aux tirs au but l’an passé.

Lors de la saison 2017-2018, il signe un impressionnant bilan de 22 buts et 17 passes décisives, où il termine meilleur buteur et passeur du club en championnat. Il aura notamment eu un impact phénoménal dans le sprint final pour arracher le podium devant l’OM. Il s’en tire la saison suivante avec 12 buts et 16 passes décisives, ce qui reste honorable. En 2019-2020, avant sa blessure, il aura inscrit six buts en Ligue des Champions. 

Cette saison, le Néerlandais est l’homme clé de l’Olympique Lyonnais. Il a porté presque à lui seul les espoirs du club de retrouver la Ligue des Champions. À plusieurs reprises, il aura lancé la révolte lyonnaise dans des matchs mal embarqués, en étant par exemple le principal artisan de la victoire lyonnaise à Monaco (2-3). Ses statistiques en Ligue 1 sont plus remarquables que jamais, avec 20 buts et 10 passes décisives. Il est le seul joueur à avoir totalisé au moins 10 buts et 10 passes sur 3 saisons différentes en Ligue 1 sur les 15 dernières saisons. Une nouvelle démonstration qu’à Lyon, il y a Memphis Depay et les autres.

Les ligaments croisés, un simple coup d’arrêt

Le 15 décembre 2019, après un début de saison brillant, le numéro 10 de l’OL est touché au genou contre Rennes. Il se blesse gravement, avec une rupture des ligaments croisés. Mi-décembre, la saison de Memphis est déjà terminée. Dans son malheur, la pandémie de Covid-19 vient tout chambouler : les compétitions sont arrêtées, que la Ligue des Champions est décalée, et l’Euro également.

Alors, le Néerlandais travaille d’arrache-pied et finit par revenir en des temps records. En août 2020, il participe à l’épopée de l’OL jusqu’en demi-finale de Ligue des Champions, en inscrivant une panenka face à la Juventus. Diminué physiquement, il n’est que l’ombre de lui-même durant ce Final 8.

Malgré d’insistantes rumeurs de départ à l’été 2020, Memphis reste à l’OLPour sa dernière saison, Lyon aura connu un grand Memphis Depay. Il a rempli son contrat, en prenant l’habitude de porter l’équipe pour aller gagner des matchs. Difficile de croire qu’il revient des croisés.

Un sentiment d’inachevé et de regrets à l’OL

Bien que Memphis ait marqué l’OL de son empreinte, le 13e meilleur buteur de l’histoire du club rhodanien l’avoue : le manque de titre lors de son passage le peine.

« Quand je me retourne aujourd’hui, c’est un trophée qui me manque. C’est très difficile, pour moi, de me dire que je n’ai rien gagné à Lyon. »

Du côté des supporters lyonnais, son départ laisse un goût amer : le Néerlandais repart avec un palmarès vide. Et si Memphis avait pu participer à la phase finale de la Ligue Europa 2017, où l’OL a échoué en demi-finale ? Et s’il n’avait pas été en reprise après les croisés, lorsqu’il se présente en duel face à Neuer en 1/2 finale de Ligue des Champions ? Malgré ces regrets, Memphis aura tout donné. En retour, le club l’a de nouveau rendu heureux d’être footballeur.

Mais d’ici là, la seule chose qui compte pour lui est de qualifier l’OL pour la Ligue des Champions. Il s’agira de la dernière mission du Néerlandais, avant de quitter le Rhône vers d’autres horizons.

Où s’écrira son avenir ?

Memphis Depay ne s’en est jamais caché : il vise plus haut que l’Olympique Lyonnais. Dans quelques semaines, le Néerlandais aura une place dans un très grand club européen. L’intéressé le dit lui-même: « Si j’avais les mêmes stats au PSG que celles que j’ai à Lyon, tout le monde le saurait en Europe ». Difficile de lui donner tort.

Son ambition est claire : « Je veux aller dans l’un des deux ou trois meilleurs clubs des cinq grands championnats ». Après avoir choisi il y a quelques jours de se représenter lui-même, le Néerlandais veut négocier lui-même son prochain contrat.

Mais, où Memphis Depay évoluera-t-il la saison prochaine ? Le FC Barcelone a manifesté son intérêt depuis de nombreux mois, mais d’autres clubs sont également intéressés. Selon Mundo Deportivo, l’arrivée au Barça de Memphis Depay serait conditionnée au maintien en poste de Ronald Koeman. Le quotidien catalan fait également état d’un intérêt de la Juventus pour l’attaquant néerlandais.

Il faudra néanmoins être patient pour le savoir, puisque le Néerlandais souhaite temporiser : « Je vais me concentrer sur l’Euro, et je ne suis pas pressé ». De son côté, Rudi Garcia a avoué, en conférence de presse, garder un moindre espoir de compter le Néerlandais dans ses rangs la saison prochaine. Memphis est de toute façon chez lui à Lyon : il est à la maison.

De par son aura et ses performances, l’homme au lion tatoué dans le dos s’est fait une place de choix dans l’histoire de l’OL. Il laissera une trace monstrueuse à l’Olympique Lyonnais. Désormais pour le retrouver, il faudra aller au musée du Parc OL. Lui qui espérait rendre fiers les supporters lyonnais lors de son arrivée, il aura accompli sa mission. Il partira cependant sans l’hommage du public lyonnais qu’il aura mérité. Memphis est aujourd’hui un leader incontesté, un Roi Lion.

Retrouvez toute l’actualité de l’Olympique Lyonnais et des transferts sur notre compte Twitter.

Hugo Guérin

Supporter inconditionnel de l'Olympique Lyonnais. Comme le dirait Albert Camus : « Il n'y a pas d'endroit dans le monde où l'homme est plus heureux que dans un stade de football ».

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *