Mercato – Bayern Munich : Panique à bord ?

 Mercato – Bayern Munich : Panique à bord ?

Le Bayern Munich réalise une année 2019 exceptionnelle sur le terrain avec 5 trophées remportés et une domination impériale sur l’Europe, cependant les allemands avaient besoin de recruter. Les arrivées se sont enregistrées au dernier moment, le mercato a semblé peu préparé et fait dans la précipitation.

Des départs à compenser

Après la victoire en Ligue des Champions le 23 août dernier, le Bayern a enregistré des départs importants. Perisic est retourné à l’Inter Milan à la fin de son prêt. Très important dans le système défensif, dans l’impact et utile dans la rotation, le croate a joué un rôle majeur lors du final 8. Même cas pour Coutinho, de retour à Barcelone, le bilan est correct pour le brésilien auteur de 11 buts et 9 passes en 38 matchs.

Ensuite, c’est autour de Tiago Alcantara de quitter la bavière pour Liverpool, le montant de l’opération est de 22 millions d’euros, un bon coup pour les reds. Ce départ est important pour le Bayern tant l’espagnol a orchestré le jeu bavarois lors du final 8. Très technique et doté d’une superbe vision de jeu, son profil est compliqué à remplacer. Odriozola, peu utilisé derrière Pavard, est retourné au Real. Cuisance très peu utilisé, lui aussi, est parti dans les dernières heures en prêt à l’OM pour gagner du temps de jeu que Flick ne lui aurait pas donné. Le dernier départ côté bavarois est plus anecdotique avec le départ du gardien Ulreich vers Hambourg.

Un effectif trop court

Le problème des allemands lors de la saison dernière était leur profondeur de banc très courte. Les bavarois avaient des difficultés à changer le cours du match à l’aide de ses remplaçants, s’appuyant sur un onze exceptionnel qui ne change presque jamais. Mais avec les années qui passent pour les Müller, Lewandowski, Alaba ou Neuer, avoir une rotation efficace et performante devient obligatoire. Flick en parlait déjà en janvier dernier au micro du Suddeutsche Zeitung.

« Pour atteindre nos objectifs élevés, nous avons besoin d’un banc riche en profondeur. »

L’entraîneur allemand avait répété ses propos cet été, souhaitant des recrues sur les côtés, devant comme derrière.

Source: francefootball.fr

Les recrues de juillet :

Hasan Salihamidzic, le directeur sportif du Bayern a très bien travaillé début juillet pour renforcer l’effectif bavarois pour la saison 2020/2021 avec les arrivées libres de Kouassi et Nübel. Deux jeunes joueurs, 18 et 24 ans, pouvant devenir des titulaires à long terme mais leur apport sera faible pour cette saison. Fein est revenu de son prêt à Hambourg et aura peu de temps de jeu également dans l’entrejeu.

La recrue qui a fait parler est celle de Leroy Sané pour 45 millions en provenance de Manchester City. L’ailier arrive pour devenir l’un des meilleurs joueurs du monde et ses débuts sont plutôt intéressants.

Les ajustements de dernière minute

3 jours avant la fin du mercato (lundi 5 octobre à 18 heures en Allemagne), le Bayern n’avait toujours pas comblé ses failles. Ainsi, Salihamidzic a dû se presser pour trouver des joueurs de rotation intéressants. La première officialisation est très excitante, celle de Marc Roca, milieu de l’Espanyol Barcelone pour 15 millions d’euros. Auteur de 84 matchs avec l’Espanyol en 2 saisons, il est l’un des plus grands espoirs du football espagnol et va de suite être utilisé dans la rotation. Il sera à suivre et pourrait devenir un titulaire en puissance à termes, ainsi qu’un pilier de la Roja.

Lors des dernières heures du mercato, le Bayern a recruté Choupo-Moting, bonne affaire puisqu’il est arrivé libre. Son apport sera intéressant en championnat et il devrait avoir un temps de jeu similaire à celui qu’il a eu au PSG (51 matchs en 2 saisons). Il va permettre à Lewandowski de souffler un peu mais sera beaucoup moins tueur devant le but que le polonais. Le Bayern aurait pu trouver mieux avec la piste Kramaric, malheureusement trop cher (40 millions demandé par Hoffenheim).

Douglas Costa est également arrivé gratuitement puisque c’est un prêt sec d’une saison en provenance de la Juventus de Turin. L’avantage est qu’il connaît la maison bavaroise, puisqu’il y a joué deux saisons de 2015 à 2017. Le problème du brésilien reste sa santé, en effet à 30 ans il enchaîne les blessures et peine à trouver du rythme (9 blessures depuis juin 2018). Cela l’empêche d’enchaîner les matchs et son irrégularité vient peut-être de ses problèmes physiques. On connait les pépins de santé de Coman, ainsi avoir un deuxième joueur de ce type n’est pas idéal. Cela permet par contre d’avoir 4 ailiers de grands talents capables d’un exploit à tout moment.

La dernière recrue sur le fil des bavarois est Bouna Sarr. Le latéral droit marseillais vient ici pour être la doublure de Pavard et jouer quelques matchs en coupe et en championnat, comme Odriozola l’a fait. Le montant parait élevé, puisqu’il coûte 10 millions d’euros au Bayern, cela parait être une recrue faite dans la peur de n’avoir personne pour suppléer le français.

L’effectif bavarois à la fin de ce mercato

L’objectif était à minima d’avoir les postes doublés pour faire tourner, le contrat est rempli, avec un alliage de jeunes recrues et de joueurs confirmés. Neuer est épaulé par Nübel dans les cages. La défense est complète avec Pavard, Sarr, Süle, Boateng, Alaba, Hernandez, Kouassi et Davies. 8 joueurs pour 4 postes, on peut aussi ajouter Richards qui est entré 2 fois en ce début de saison mais que l’on devrait peu voir.

Au milieu, les postes sont doublés également avec Kimmich, Goretzka et Tolisso comme titulaires récurrents et Roca qui va avoir son mot à dire. Martinez annoncé partant va finalement rester dans la rotation bavaroise, le couteau-suisse devrait avoir très peu de temps de jeu. Fein et Musiala ne seront utilisé que quelques fois en coupes ou pour quelques miettes si des blessures surviennent.

Pour l’attaque, les ailes sont pleines avec Sané, Gnabry, Coman et Douglas Costa. Lewandowski est suppléer par Choupo-Moting et Müller continuera de se balader entre tous ses attaquants. Zirkzee pourra aussi avoir un temps de jeu de plus en plus important dans la rotation et représente l’avenir.

L’effectif bavarois est riche et profond grâce aux quatre recrues des dernières heures du mercato et Flick va pouvoir compter sur 25 joueurs compétitifs. On a le sentiment que ce mercato s’est fait dans la panique mais pour moins de 30 millions d’euros, un banc compétitif a été trouvé. Sané arrivé plus tôt est une recrue exceptionnelle, cela nous fait dire que le mercato du Bayern est réussi. De quoi faire à nouveau trembler l’Europe cette saison.

Avatar

kilian Murtos

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *