Naples – Barcelone : La C1 comme échappatoire ?

 Naples – Barcelone : La C1 comme échappatoire ?

Depuis 2015, le FC Barcelone n’a pas accédé à la finale de la Ligue des Champions. Pire, ils se sont arrêtés en quarts en 2018, après une « remontada » de trois buts à Rome, et en 2019 en demies, par Liverpool, avec une autre « remontada » de quatre buts. Avec les différents problèmes qui occupent Barcelone, est-ce que la Ligue des Champions est un échappatoire pour le Barça ?

Naples, tout est possible

En huitièmes de finales, Naples affronte le FC Barcelone. Le club napolitain ne part pas favori, pourtant, le club a toutes ses armes à jouer.

(Crédit photo : C. de Luca/Reuters)

Naples est le club le plus chaud d’Italie : un public derrière son équipe, une mentalité de gagnant. Avec des joueurs plus expérimentés comme Manolas, héro de Rome face au Barça en 2018, Kalidou Koulibaly, considéré comme l’un des meilleurs défenseurs au monde, et des joueurs moins expérimentés mais pétris de talent comme Fabian Ruiz, Naples est armé à tous les postes.

Un couac peut cependant arriver : Gennaro Gattuso. Le tacticien italien n’a aucune expérience sur le banc en Europe. L’ancien milanese sera regardé et aura une grosse part de responsabilités.

Barcelone, victoire ou rien

Nouvel arrivant mais pas voulu par les socios du club, Quiqué Setien doit déjà gagner le trophée européen le plus prestigieux. Le club est en difficulté en dehors du terrain. A peine deux mois en 2020, Valverde est viré, Abidal et Messi en clash et l’affaire Bartomeu. Si le Barça gagne la Ligue des Champions, Barcelone pourra faire oublier ces affaires, si ils ne la gagnent pas, Bartomeu peut potentiellement commencer à réfléchir à trouver un nouveau poste en vue des élections.

(Source photo : Eurosport.fr)

Sur le terrain, le Barça est très bien équipé aussi, mais des blessures viennent entacher l’effectif. Alba, Roberto, Dembélé et Suarez sont forfaits pour l’aller, et seulement Alba est espéré pour le retour. Ces joueurs manqueront beaucoup au FC Barcelone, notamment Jordi Alba pour sa connexion avec Messi. Avec un effectif légèrement réduit, Barcelone ne va pas devoir se rater au match aller, à Naples, car le doute peut s’installer, chez les socios ou les joueurs.

Si la confrontation peut paraître déséquilibrée sur le papier, elle ne l’est pas sur le terrain. Le Napoli et le FC Barcelone ont des cartes à jouer. Les matchs seront importants à suivre. Le plus gros enjeu est évidemment pour le Barça, qui se doit de sortir de sa crise médiatique. La pression sera sur Barcelone, attention à un nouveau coup d’éclat de Manolas.

Enzo Brule

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *