OL – RB Leipzig : L’Avant match

 OL – RB Leipzig : L’Avant match
Deux semaines après avoir manqué le coche de la qualification au Zénith Saint-Peterbourg, l’OL a une ultime chance de voir le jour des huitièmes de finale de C1 ce mardi soir. Dans un Groupama Stadium qui s’annonce bouillant, les lyonnais n’ont plus le droit à l’erreur face à un RB Leipzig revanchard.

Une finale de groupe 

On le savait dès la fin de cinquième journée, la calculette est nécessaire pour s’y retrouver dans ce groupe G. Une petite explication s’impose. Premier du groupe avec 10 points, Leipzig est talonné par le Zénith deuxième et l’OL troisième, tout deux à 7 unités.

– Premier cas de figure : si les lyonnais s’imposent, ils seront qualifiés en passant devant Leipzig grâce à une meilleure différence de buts sur les confrontations directes (la première place dépendra ensuite du résultat du Zénith face au Benfica). 

– Deuxième possibilité : si les rhodaniens concèdent le nul, il faudra alors espérer une défaite russe pour que l’OL se accroche une deuxième place in extremis. 

– Dernier scénario possible : si les gones s’inclinent, l’aventure en Champion’s League s’arrête pour eux. 

Un schéma complexe à comprendre tant les écarts sont très ressérrés dans ce groupe, mais la solution apparaît comme évidente aux yeux de tous et particulièrement à ceux de Rudi Garcia. En conférence de presse avec son capitaine Memphis Depay, l’entraîneur lyonnais a donné le ton de la rencontre.  : « Si on gagne on sera premiers, c’est la seule option qu’on envisage ». L’OL n’a donc pas le choix et le coach compte sur la détermination de ses hommes : « [La rencontre] dépend de tous ceux qui seront sur le terrain et de ce qu’ils démontreront pour pouvoir gagner ce match »

Contre la meilleure attaque de Bundesliga, les lyonnais devront batailler et faire preuve d’une grande rigueur tactique pour aller arracher la victoire à une équipe qui n’a pas perdu un match depuis le 26 octobre. Actuel deuxième en Allemagne, Leipzig montre d’énormes qualités collectives quant à l’intensité, la verticalité et le pressing mis dans toutes ses rencontres. Sous l’impulsion du jeune entraîneur Julian Nagelsmann, le club Red Bull séduit les observateurs depuis le début de saison. Le technicien allemand revient donc au Groupama Stadium, un an après l’avoir connu en étant assis sur le banc d’Hoffenheim.

Un souvenir qu’il a notamment rappelé en conférence de presse : « Je me rappelle d’une ambiance très chaude. Mais on avait réussi, même à dix contre onze à égaliser faire taire le stade. Cela ne nous fait donc pas peur ». Aujourd’hui premiers du groupe et déjà qualifiés pour la suite de la compétition, Nagelsmann et ses hommes ne viendront pas pour faire figuration : « On n’a pas oublié que l’on a perdu le match aller ». Memphis Depay, habitué des grands rendez-vous, a d’ailleurs ajouté : « Il faudra être agressif. On connaît cette équipe et sa force ». Le meilleur buteur lyonnais de la compétition (4 buts en 4 matchs) s’est donc monté en leader et a ciblé l’importance cruciale de ce match : « C’est un match important pour nous. C’est une bonne occasion pour grandir en tant qu’équipe »

Même si la rencontre s’annonce extrêmement disputée, l’OL aura l’avantage de jouer à domicile. Un gros plus à ne pas négliger puisque le club ne s’est incliné qu’une seule fois en Ligue des Champions depuis son arrivée au Groupama Stadium (contre la Juventus Turin en 2016)

Points médicaux et compositions probables 

Toujours sans Youssouf Koné et Léo Dubois, Garcia pourra néanmoins s’appuyer sur les retours dans le groupe de Rafael, Marcal et Maxwel Cornet. Maxence Caqueret est également présent tandis que les jeunes Melvin Bard, Amine Gouiri ou Rayan Cherki n’ont pas été retenus. De son côté, Nagelsmann a précisé que des joueurs revenaient de blessure et avaient besoin de jouer. On peut donc s’attendre à une équipe allemande en partie remaniée au coup d’envoi.

Composition probable : 

OL : Lopes – Tete, Andersen, Denayer, Marcal – Mendes, Tousart, Reine-Adélaïde, Depay, Aouar – Dembélé.

RB Leipzig : Gulacsi – Mukiele, Klostermann, Upamecano, Halsternberg – Sabitzer, Laimer, Demme, Forsberg – Werner, Nkunku.

Thibaud Convert

En attente du futur Fekir au Parc OL et admirateur des pénaltys de Messi. OL et Barça enthusiast.

Related post

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *