OL : Un mercato manqué ?

 OL : Un mercato manqué ?

Le mercato s’est terminé hier soir à minuit pour l’ensemble des clubs internationaux dont l’Olympique Lyonnais. Les gones sont parvenus contre toute attente à garder Memphis Depay et Houssem Aouar, mais le recrutement laisse certains supporters perplexes.

C’est la bonne nouvelle de ce mercato du côté de l’Olympique Lyonnais, Memphis Depay et Houssem Aouar ne partiront pas. En effet, le premier a dû faire la tête des mauvais soirs lorsqu’il a appris que le Barça ne pourrait pas le faire venir. La faute à la non-vente d’Ousmane Dembélé à Manchester United notamment. L’attaquant hollandais était désiré par son compatriote Ronald Koeman pour remplacer Luis Suarez au poste d’attaquant.

Rudi Garcia avait d’ailleurs choisi de le laisser sur le banc lors du match contre Marseille dimanche en vue de son transfert mais il sera finalement lyonnais au moins jusqu’au mois de janvier. Un renfort de poids pour le club de Jean-Michel Aulas d’autant qu’Houssem Aouar reste lui aussi jusqu’à la fin de saison.

De nombreux départs …

Privé de coupe d’Europe cette année, Lyon a souhaité dégraisser son effectif trop encombré à certains postes. L’OL comptait pas moins de trois arrières droits la saison dernière avec Léo Dubois, Kenny Tete et Rafael. Les deux derniers nommés ont donc fait leur bagage, respectivement pour Fulham et Istanbul Basaksehir.

En défense centrale, Joachim Andersen a signé ce lundi à Fulham en prêt payant d’1 million d’euros sans option d’achat. Le défenseur danois n’a jamais su s’imposer au sein de l’effectif alors qu’il avait été recruté pour 24 millions d’euros (+6 millions de bonus) en provenance de la Sampdoria. Un premier signe inquiétant pour la direction du club. En défense toujours, l’OL a transféré Koné à Elche ainsi que Marçal à Wolverhampton.

Offensivement, Lyon a perdu Bertrand Traoré qui a rejoint Aston Villa ainsi que Jeff Reine-Adélaïde qui a rejoint l’OGC Nice dans les toutes dernières heures du mercato.

OFFICIEL : Jeff Reine-Adelaïde (OL) prêté à l’OGC Nice !

Ce transfert sous forme de prêt avec option d’achat est l’autre mauvais message envoyé par le club. Le jeune français (22 ans) s’était plaint de son manque de temps de jeu malgré une longue blessure qui l’avait écarté 6 mois des terrains. Talent à polir, Lyon n’a pas su être une institution assez forte pour remettre Reine-Adélaïde dans le droit chemin.

Ces départs importants s’ajoutent à ceux du talentueux Amine Gouiri à Nice ou encore de Martin Terrier à Rennes. Le groupe s’est donc considérablement amaigri durant ce mercato.

… Et quelques arrivées

Dans le sens des arrivées, le mercato Lyonnais s’avère beaucoup plus calme. Lyon a principalement ciblé des postes où les remplaçants manquaient. La patte Juninho n’apparaît toujours pas ou trop peu. L’ancien capitaine Lyonnais semblait pourtant imposer son style en évoquant des négociations avec le jeune argentin Facundo Pellistri. Mais il a finalement rejoint Manchester United.

Sa principale recrue n’est autre que le milieu offensif brésilien Lucas Paqueta en provenance du Milan AC. Un pari risqué sur un joueur à fort potentiel, techniquement très doué mais qui n’a pas su convaincre à Milan. Pour combler les départs de Rafael et Tete à droite, Rudi Garcia a demandé à son directeur sportif un suppléant à Léo Dubois en la personne de Mattia De Sciglio (Juventus Turin). Vœu exaucé par Juninho. Un joueur régulièrement blessé dont la Juve voulait se débarrasser et qui doit faire concurrence à l’international Français Léo Dubois, le pari semble à nouveau risqué. Autre choix étonnant, le remplacement d’Andersen par l’Algérien Djamel Benlamri, dans les dernières minutes du mercato.

Ce rugueux défenseur de 30 ans s’est notamment révélé à la coupe d’Afrique des Nations. A nouveau, ce transfert paraît étonnant pour un club du standing de Lyon. L’Algérien évoluait depuis près de 4 ans à Al Shabab en Arabie Saoudite. Il n’a donc jamais connu le haut niveau européen. De plus, son profil se rapproche beaucoup de celui de Marcelo, à savoir un joueur dur sur l’homme mais plutôt lent dans ses courses. Le mercato Lyonnais n’est donc pas fringuant mais l’effectif compte tout de même des joueurs de classe pouvant faire la différence cette saison.

Pour retrouver le goût de l’Europe, Lyon devra retrouver un style de jeu plus offensif et surtout plus inventif. Certains jeunes du centre de formation pourraient également en profiter pour s’imposer en Ligue 1 comme l’arrière gauche Melvin Bard ou encore l’attaquant Rayan Cherki.

Timothée Decaudin

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *