OM : Alors…. Quelle est la composition idéale?

 OM : Alors…. Quelle est la composition idéale?

André Villas-Boas a innové face aux Girondins de Bordeaux, délaissant son 4-3-3 habituel pour un 4-4-2 en losange inédit. Nous allons essayer de trouver quelle est la meilleure formule pour l’entraîneur marseillais.

Le système préférentiel de Villas-Boas

Le portugais apprécie particulièrement le 4-3-3 comme on a pu s’en rendre compte depuis son arrivée à Marseille.

(Source : Footmercato.net)

Il aime jouer avec Kamara en 6, Sanson et Rongier en milieux relayeurs et un trio d’attaque composé de Payet, Thauvin et Benedetto. Une schéma tactique avec des latéraux qui montent haut en attaque et compense avec son milieu défénsif : Kamara pour rester à 3 plus bas. Kamara a joué tous les matchs en tant que titulaire depuis le début de saison et est le point central du milieu de terrain marseillais. Le milieu de terrain est le secteur le plus fourni de l’effectif avec Gueye, Strootman et Cuisance qui jouent moins que les 3 autres. Cela a amené Villas-Boas a innové samedi dernier.

Le nouveau système en attaque

Villas-Boas a voulu compenser son manque de profondeur en attaque avec l’absence de Payet pour suspension par un milieu de terrain. Cuisance a ainsi joué en pointe haute du losange avec Rongier, Sanson et Kamara derrière lui. Thauvin et Benedetto ont été associés en attaque avec succès puisque l’OM a remporté le match 3-1 contre les Girondins de Bordeaux.

L’objectif de ce système est de profiter de la qualité et du nombre de milieux de terrain marseillais pour servir Thauvin dans les meilleures conditions car il est l’animateur offensif principal depuis le début de saison. Pour compenser le manque de largeur offensif, Amavi joue très haut dans ce système, comme il aime le faire. Le troisième but marseillais est un exemple du positionnement haut d’Amavi. Ainsi, Thauvin peut s’écarter à droite comme il aime le faire et laisser Benedetto prendre l’axe.

Le premier but marseillais montre que Thauvin va alterner entre jeu dans l’axe et jeu sur le côté droit, ici il est trouvé plein axe, situation inédite cette année. Cela apporte de la variété à l’attaque marseillaise et permet à Sakai de monter très haut également avec une présence devant le but plus forte. La qualité de Sanson à faire des appels dans la profondeur est parfaite dans ce système, il permet d’écarter le jeu quand les latéraux sont plus bas. Cela crée de l’espace au milieu du terrain pour Cuisance qui a plus de temps pour dicter le tempo.

Résumé vidéo de Marseille 🆚 Bordeaux

Le positionnement de Dimitri Payet

Payet a fêté ses 33 ans en mars, alors si la vitesse et la répétition des courses n’est pas sa force, cela ne va pas aller en s’arrangeant. Comme on l’a vu face à l’Olympiakos, il n’est pas très à l’aise sur un côté. Payet a toujours été plus à l’aise en 10 plutôt que sur l’aile, ainsi ce système pourrait l’avantager.

Au lieu d’être sur l’aile gauche pour repiquer, il sera déjà dans l’axe et pourra orienter le jeu avec sa qualité de passe. Il sera l’organisateur du jeu marseillais et limitera ses courses défensives, ce qui pourrait être parfait pour lui. On a hâte de voir ce que ce système va donner avec Payet car il peut à lui tout seul faire de ce système un poison pour les adversaires.

Le positionnement défensif

Ce système ne change rien pour le positionnement défensif des 4 défenseurs, cependant les latéraux vont jouer plus haut en attaque quand 4-3-3. Cela pose un problème sur contre-attaque, Kamara va devoir s’intercaler entre Caleta-Car et Alvaro pour compenser et couvrir la largeur du terrain. Ainsi, sur le repli une défense à 3 pourra être remarquée. Lorsque le ballon est perdu, il est important que les deux attaquants et les 3 milieux les plus haut travaillent au pressing pour laisser les latéraux reprendre leur place. Cela pose problème car les courses des latéraux seront importantes et que Sakai n’a pas de remplaçant derrière lui. Il faudra donc gérer ses efforts.

En bloc bas, plusieurs choix sont possibles. Il faut laisser Kamara devant la défense avec Rongier et Sanson qui reste dans l’axe pendant que Cuisance à gauche et Thauvin à droite bloquent les latéraux. Benedetto ferait son travail sur les lignes de passes habituel. On peut également demander à Sanson et Rongier de défendre les latéraux pour laisser Thauvin et Cuisance au milieu, cependant AVB a plutôt opté pour la première option face à Bordeaux.

Il est trop tôt pour dire si le 4-4-2 en losange est le dispositif idéal pour Marseille, il faut attendre de voir plusieurs matchs avec Payet pour s’en rendre compte. Offensivement, cela peut devenir parfait pour Payet, Thauvin et Amavi. Sanson devrait se plaire avec les courses qu’il y aura à faire. Il faudra trouver l’équilibre défensif et l’on sait que Villas-Boas trouvera la recette, nous allons être très attentif à ses choix lors des prochains matchs.

Avatar

kilian Murtos

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *