Digiqole ad

OM : Finances dans le rouge avant le retour en Ligue des Champions !

 OM : Finances dans le rouge avant le retour en Ligue des Champions !

L’OM devra remettre ses comptes dans le vert cet été, avant de faire son retour historique dans l’élite européen. Le prochain mercato s’annonce amer à Marseille. Le club est dans l’optique d’accorder une grande confiance à ses minots.

C’est le nuage qui cache le soleil. Les Marseillais, joueurs, dirigeants et supporters, se réjouissent de la qualification pour la prochaine édition de la Ligue des Champions. L’hymne de la fameuse compétition européenne retentira dans la nouvelle sono du stade Vélodrome la saison prochaine.

Cependant, les comptes du club phocéen sont dans un état désastreux. L’OM affiche aujourd’hui un déficit de 91 millions d’euros. Une lourde perte d’argent due aux mercatos ratés et aux résultats sportifs de l’équipe sous l’ère Garcia, en deçà de ceux espérés. Une situation économique que surveille à la loupe l’UEFA et la DNCG.

A la fin de la saison 2018-2019, l’OM terminait 5ème et n’était alors qualifié pour aucune compétition européenne, alors qu’il visait le podium (Photo LAPROVENCE).

Pour remettre l’aiguille dans le vert, l’Olympique de Marseille doit afficher, avant le 30 juin prochain, un déficit maximum de 30M€ et se doit donc trouver les 60M€ nécessaires.

En cas de non-respect de cet obligation, l’OM pourrait écoper d’une sanction pouvant aller jusqu’à l’interdiction de jouer les différentes compétitions européennes, d’après les derniers rapports et règles de l’UEFA.

L’actionnaire et propriétaire du club Frank McCourt ne devrait pas remettre la main à la poche cet été. L’OM devra donc impérativement vendre pour combler le déficit.

La C1 comme parachute ? 

La qualification en Ligue des Champions pourrait en quelques sortes donner un coup de pouce aux dirigeants marseillais.

Si on additionne la prime de participation, la prime historique, les droits télé et les recettes de billetterie des trois matchs à domicile, on peut imaginer que l’OM touchera au minimum 60 millions d’euros.

Pierre Rondeau, économiste du sport

Le consultant pour RMC Sport a précisé que ce serait le cas uniquement si les matches de poules ne se jouaient pas à huis clos. 

Cependant, ce même média précise que le club doit vendre des joueurs et baisser la masse salariale pour renflouer les caisses. Affirmant que les revenus que rapporteront la Ligue des Champions à l’OM ne suffiront pas.

L’OM touchera 15,25M€ rien qu’en participant à la compétition et pourrait profiter de celle-ci pour remplir les caisses (chiffres UEFA).

L’annulation de la fin de saison enfonce le clou

Après que la LFP ait annoncé l’arrêt de la Ligue 1 pour la saison 2019-2020, le diffuseur TV de la compétition Canal+ a décidé de résilier son contrat avec la Ligue de Football Professionnel pour la fin de saison. La LFP ne bénéficiera donc pas des 243M€ qu’elle devait percevoir pour les matches de la fin de saison et qu’elle devait partager aux clubs français.

Pour l’Olympique de Marseille, la perte est estimée à 30M€ par RMC Sport.

Selon les informations de RMC Sport, la LFP serait proche d’obtenir un prêt garanti par l’état, avec un montant qui permettrait de combler le déficit lié au non-versement des derniers droits TV.

La LFP réunira lundi 4 mai, une assemblée générale pour discuter de la répartition de cette somme entre les différents clubs.

La crise mondiale liée à l’épidémie de Covid-19 a elle aussi un impact sur la valeur des joueurs du club marseillais. Avec l’annulation des onze dernières journées de Ligue 1, l’Olympique de Marseille est le club le plus touché d’Europe sur la perte de valeur de son effectif (-38%), selon les révélations du CIES Football, en mars dernier.

Sur les 20 joueurs avec la plus forte valeur marchande du club, la valeur de l’effectif marseillais enregistre une perte de 97M€ (elle était de 256M€ au 11 mars dernier, elle serait de 159M€ au 30 juin). Un fait qui reverrait fortement à la baisse les montants des offres que recevra Jacques-Henri Eyraud pour ses joueurs cet été.

L’été s’annonce chaud à Marseille

L’effectif était déjà limité la saison dernière. Cet été, Jacques-Henri Eyarud et Andoni Zubizarreta auront la tendre mission de vendre pour renflouer les comptes mais également de tenter de satisfaire André Villas-Boas. L’entraîneur portugais avait affirmé qu‘il souhaitait disposer d’un effectif compétitif pour ne pas faire simple figuration en Ligue des Champions. 

Côté départs et selon les informations de L’Equipe, les dirigeants de l’OM souhaiteraient se séparer à contre-cœur de Duje Ćaleta-Car, Morgan Sanson et Bouna Sarr. Ces trois joueurs disposent d’une valeur marchande alléchante et sont convoités à l’étranger. Toutefois, il est fortement possible que la direction marseillaise accepte de se séparer de n’importe quel autre joueur, dans le cas où elle recevrait une offre intéressante.

En effet, d’autres éléments comme Boubacar Kamara (27M€), Maxime Lopez (12M€) ou Florian Thauvin (32M€) sont évalués à des sommes intéressantes selon Transfermarkt.

Faire confiance à ses jeunes

A défaut d’avoir les moyens de recruter cher pour se renforcer, l’OM pourra compter sur son centre de formation, convaincant depuis l’arrivé de Nasser Larguet à sa direction en juillet 2019.

Selon les informations de Mathieu Grégoire (L’Equipe), sept minots, âgés de 16 à 19 ans, ont reçu une proposition de contrat professionnel, dont Ugo Bertelli. Le milieu de terrain de 16 ans avait été convoqué par André Villas-Boas en février dernier lors du déplacement à Lyon en Coupe de France.

Ugo Bertelli
(16 ans)
Richecard Richard
(18 ans)
Jorès Rahou (17 ans)

Ce serait en bonne voie pour deux d’entre eux selon Jérémy Tordjman. Richecard Richard (latéral droit, 2002) et Jorès Rahou (milieu offensif, 2003) devraient signer leur premier contrat professionnel à l’OM, révélait le journaliste sportif de La Provence.

Digiqole ad
Avatar

Adrien Deschepper

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *