OM : Les déclarations lunaires d’André Villas-Boas…

 OM : Les déclarations lunaires d’André Villas-Boas…

Alors que le mercato hivernal approche, l’entraineur olympien est revenu cette semaine en conférence de presse sur les débuts de Michael Cuisance sous ses nouvelles couleurs. Certaines déclarations ne sont pas passées aux oreilles de certains supporters marseillais…

Après avoir enchainé six victoires consécutives en Ligue 1, l’Olympique de Marseille a ralenti la cadence la semaine dernière avec une défaite 2 buts à 1 face à Rennes et un nul à domicile face à Reims (1-1). Toujours solidement installés en haut du classement avec deux matchs en retard, les olympiens ont pourtant toujours autant de mal à produire du jeu. Pire l’OM semble accuser le coup physiquement et la trêve hivernale suivie du mercato sont impatiemment attendus. Mais ce qui a particulièrement irrité les supporters olympiens cette semaine, ce sont surtout les déclarations de l’entraineur André Villas-Boas.

Source: footmercato.net

Interrogé sur le rendement en dents de scie de son milieu prêté par le Bayern Munich, Michael Cuisance, l’entraineur portugais a déclaré:

“Malheureusement, c’est un moment difficile pour lui. […] C’est peut-être lié à son positionnement, car ce n’est pas un dix. C’est plus un milieu relayeur. Je l’ai mis dans cette position, car on a trouvé un équilibre dans ce 4-2-3-1. Je dois continuer à lui donner des opportunités, mais c’est vrai qu’il est dans un moment dur pour la confiance.”

Des propos qui interpellent alors que Villas-Boas a pris l’habitude d’aligner Cuisance en numéro 10, juste derrière Thauvin et Benedetto. Lorsque le technicien portugais repasse dans un système à deux milieux, il aligne le plus souvent Morgan Sanson et Valentin Rongier, voire plus récemment Pape Gueye, très en vue ces dernières semaines avec un but à Rennes.

Pour Cuisance, s’agit-il d’une simple méforme passagère ou d’un problème plus profond ? La question mérite d’être posée si on se penche sur une autre déclaration de Villas Boas, au sujet de Luis Henrique, la recrue estivale brésilienne arrivée au mois de septembre dernier. A la suite d’une question sur Henrique en conférence de presse il y a quelques semaines, AVB avait alors reconnu que la cellule de recrutement marseillaise s’était peut-être trompée au sujet du jeune brésilien :

“On a manqué un neuf de référence, on s’est raté car Luis Henrique ne va pas être ce joueur pour jouer dans cette position . On va peut-être faire quelque chose en janvier pour régler ça.”

S’il n’a pas remis en question le niveau de ses deux recrues, en soulignant une nouvelle fois leurs qualités, l’ancien entraîneur du FC Porto a clairement fait comprendre que lors de l’observation de ces deux joueurs, il y avait eu un problème quelque part. Cela semble en effet surprenant qu’une cellule de recrutement toute entière puisse voir Michael Cuisance comme un 10, ou Luis Henrique comme un pur buteur…

Cela fait donc deux fois avec Michael Cuisance. Deux fois que les dirigeants marseillais, emmenés par le nouveau directeur sportif Pablo Longoria, recrutent un joueur avant de reconnaitre qu’ils ont peut-être été un peu vite en besogne. La saison dernière, les olympiens s’étaient qualifiés pour la Ligue des Champions grâce à une défense très solide, un grand Steve Mandanda et un Dimitri Payet étincelant. Valère Germain étant très peu décisif, AVB ne comptait qu’un seul véritable numéro 9 au début du mercato d’été. Il s’agissait donc d’une priorité absolue. Pourtant, même en ayant eu quatre mois pour trouver la perle rare (mercato rallongé en raison de la crise sanitaire, ndlr), l’Olympique de Marseille n’a pas réussi à signer de véritable attaquant.

A titre de comparaison, Lille a remplacé Victor Osimhen par le canadien Jonathan David (La Gantoise), Lyon a recruté Tino Kadewere, Paris a réussi à obtenir le prêt de Moise Keane, Rennes a déboursé 15M€ pour s’offrir les services de Sekou Guirassy… Un échec qui fait tâche du côté de la cité phocéenne.

Fort heureusement pour les hommes de Villas-Boas, ces deux “erreurs de jugement” sont pour l’instant largement balayées par les performances de Pape Gueye, arrivé libre en provenance du Havre et rayonnant au milieu de terrain. Léo Balerdi, quand à lui, a montré de réelles qualités malgré quelques sautes de concentration. Un mercato estival à moitié réussi pour le moment. Il faudra impérativement que Pablo Longoria et André Villas Boas mettent plus de rigueur dans leur recherche de nouvelles recrues, car s’il y a bien une chose qui est certaine, c’est que l’effectif marseillais ne dirait pas non à une deux arrivées à des postes clés. Pour le latéral, cela ne devrait pas être Joakim Maehle, le défenseur danois du RC Genk. Malgré un accord imminent en toute fin de mercato estival et une arrivée qui semblait reportée à janvier, le défenseur danois du RC Genk a finalement préféré l’Italie et devrait rejoindre l’Atalanta Bergame pour 8M€. Reste à voir qui seront les nouveaux profils visés par les dirigeants olympiens…

zaknoos

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *