PSG 1-0 Bruges : Un petit PSG verra les 1/8

 PSG 1-0 Bruges : Un petit PSG verra les 1/8
Au terme d’un match pour le moins poussif, le PSG a validé son billet pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Pour la forme on repassera.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les Parisiens furent peu inspirés en première période. Gênés par le pressing et le positionnement du bloc Belge, les hommes de Tuchel avaient toutes les peines du monde à ressortir le ballon, et à toucher leurs attaquants. Coupé en deux, le PSG faisait montre d’une absence de créativité flagrante. De leur côté, les visiteurs se contentaient de défendre en bloc, et étalaient leurs qualités dans la possession du ballon, déjà constatées au match aller.

C’est donc contre le cours du jeu pourrait on dire que Paris ouvre le score à la 22ème minute. Di Maria, déjà dangereux sur coup franc et pour une fois trouvé entre les lignes, décalait Dagba qui trouvait à son tour l’inévitable Icardi sur un centre dévié. L’ancien capitaine de l’Inter battait Mignolet de près pour inscrire son huitième but sur ses sept derniers matchs.

C’est à peu près tout à vrai dire. Paris reprenait son rythme de sénateur pendant que son adversaire démontrait toujours autant d’ambitions dans le jeu, comme annoncé du reste par leur entraineur en avant match.

À jouer avec le feu on se brûle

Après la pause on prend les mêmes et on recommence. Bruges faisait la meilleure impression et Navas devait s’employer à deux reprises devant Dennis puis Okereke. Deux arrêts de classe. Comme s’ils sentaient qu’ils n’étaient décidément pas dans un grand soir, les parisiens ne semblaient pas déterminés à vouloir se mettre à l’abri. Et ce qui devait arriver arriva : Silva concédait un penalty suite à un contact avec Diagne dans la surface, et Navas sauvait les siens en partant du bon côté. De quoi s’éviter une fin de match des plus incertaine… Paris souffrait jusqu’à la fin, mais arrachait tout de même la victoire au terme d’une performance à oublier pour les hommes de Tuchel. Ou peut être devraient ils justement s’en rappeler afin de s’éviter un excès de confiance et une nouvelle déconvenue en mars prochain.

David Onana

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *