Digiqole ad

Séville 0-2 Barcelone : Les Tops et les Flops !

 Séville 0-2 Barcelone : Les Tops et les Flops !

Le choc Séville – Barcelone n’a pas tenu ses promesses, il n’y a pas eu match au stade Sanchez Pizjuan. Les catalans ont dominé Séville de la tête et des épaules, sans être inquiétés défensivement. Après la défaite en Ligue des Champions, contre Dortmund, la mauvaise passe continue pour les Andalous et Lopetegui. Voici les Tops et les Flops de la rédaction :

👍 Les Tops

Lionel Messi 8/10

La Pulga, unique en son genre, a réalisé une belle performance cet après-midi. Le capitaine indispensable a adressé une passe décisive à la 28e minute pour l’ouverture du score d’Ousmane Dembélé. Il est également buteur à la 85e minute après un cafouillage dans la défense sévillane qui clôt le spectacle.

Ousmane Dembélé 7/10

L’un des hommes en forme coté Blaugranas et depuis plusieurs semaines. Préféré en titulaire à la place d’Antoine Griezmann, le jeune français a causé énormément de problèmes à la défense sévillane et a brillé grâce à Messi. Auteur d’une belle incursion sur son but à la 28e minute.

Frenkie De Jong 7/10

Le match référence pour De Jong ? Quoi qu’il en soit, le jeune néerlandais a régné sur le milieu de terrain barcelonais faisant même de l’ombre à Sergio Busquets. Il a apporté son assise offensive (84 % de précision en passes) tout comme défensive en bloquant les rares incursions des attaquants de Séville. Un joueur indispensable à l’avenir dans le système tactique de Ronald Koeman.

👎 Les Flops

Gerard Piqué 5/10

Même si la défense barcelonaise n’a pas été inquiété aujourd’hui, il est clair que le problème Piqué existe. Le défenseur espagnol, monstre d’expérience, ne respire pas la sérénité depuis son retour de blessure. Ses interventions défensives sont hésitantes tout comme son placement. A court de forme, il est sorti de la rencontre dès la 66e minute. Il est donc curieux de voir Ronald Koeman s’obstiner à le titulariser au vue des échéances importantes qui attendent le FC Barcelone, notament le 8e de finale retour de Ligue des Champions.

Le FC Séville 3/10

Les andalous ont été transparents du début à la fin, pas une occasion nette devant le but de Ter Stegen, qui a passé une après-midi tranquille. Aucun tir cadré en première période, une charnière centrale Koundé-Diego Carlos en difficulté, les hommes de Julen Lopetegui ont raté leur rencontre dans tous les compartiments du jeu.

Retrouvez toute l’actualité du foot sur notre compte Twitter.

Digiqole ad
Ayman Chihi

Ayman Chihi

Fan inconditionnel du Paris Saint-Germain. Le football anglais c'est comme le thé, une fois que tu y as goûté... tu ne peux plus t'en passer.

1 Commentaire

    Avatar
  • L’avenir de Barcelone est devant lui et non derrière. De tous ceux qui ont plus de 25 ans, seuls Marc-André ter Stegen et Messi peuvent encore être titularisés. Le seul conseil à donner à Ter Stegen est de savoir relancer le ballon en servant loin devant comme il s’était fait passer pour un des meilleurs passeurs quand il servait ainsi Luis Suarez ou servir les arrières. En servant les défenseurs centraux surveillés, il provoque très souvent des situations dangereuses quand ces centraux perdent le ballon. Je pense que si on aligne Raujo, Mingueza et Dest à la defense ; Riqui Puig, Petri et De Jonk, au milieu et Messi, Trincao et Dembele à l’attaque, Barcelone peut battre n’importe quelle équipe d’Europe, faire avec match nul ou peut aussi, évidemment, être battu, mais pas humilié comme c’est, hélas, trop souvent le cas ces dernières années. Dans tous les cas de figure, Griezmann ne devrait plus être titularisé à la place d’un de ces quatre : Trincao, Dembele et Messi, et même Braithwaite. Il ne contribue pas à la victoire, il affaiblit son équipe. Il doit encore travailler la vitesse et la verticalité de son jeu.
    Lorsque les joueurs vont à l’attaque, ils devraient contourner la barrière que les joueurs adverses forment devant leur but. Ainsi ils serviront leurs coéquipiers attaquants à partir de la ligne des buts de l’équipe adverse. Malheureusement, les arrières ou les ailiers de Barcelone aiment trop souvent remettre le ballon devant cette barrière ou lieu de la contourner par les ailes vers la ligne des buts. Ce qui fait qu’ils multiplient des passes inutiles devant cette barrière jusqu’à perdre la balle et s’exposer ainsi aux contres qui font mal comme est trop souvent le cas, notamment au match aller contre PSG cette année.

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *