Sur les traces de Bruno Fernandes

 Sur les traces de Bruno Fernandes

Auteur de débuts tonitruants avec Manchester United avant l’épidémie du Covid-19, Bruno Fernandes rêve désormais de marcher dans les pas d’un certain Cristiano Ronaldo. Partons à la découverte d’un des meilleurs joueur portugais du moment. Portrait.

Un enfant prédestiné à devenir footballeur

Bruno Miguel Borges Fernandes, plus communément appelé Bruno Fernandes, est né le 8 septembre 1994 dans la ville industrielle de Maia, située dans la région de Porto au nord du Portugal. Issu d’une famille de classe moyenne, on ne sait que peu de choses au sujet de ses parents, mise à part le fait que son père est un ancien footballeur. C’est d’ailleurs en son honneur que Bruno Fernandes arbore le numéro 8, en hommage au numéro que portait son père (même si il possède le 18 à Manchester, le 8 étant déjà prit par Juan Mata).

Bruno Fernandes, sous les couleurs de son club formateur : Boavista. (Source photo : dailymail.co.uk)

Il tâte la balle dès son plus jeune âge et fait du football son rêve. Son intérêt pour le ballon rond naît du fait que son cousin, Vitor Borges, était joueur de Boavista, deuxième club de football de la ville de Porto. Au départ, Bruno Fernandes exprimait son talent dans les rues de Maia, affrontant n’importe qui, de n’importe quel âge et de n’importe quel gabarit. Son frère aîné, Ricardo, le soutien intensément dans son projet et le pousse toujours à se surpasser.

Alors âgé de 10 ans, il intègre le centre de formation de… Boavista. C’est ici que Bruno Fernandes passe la majeure partie de sa carrière junior, gravissant tout les échelons et perfectionnant son style de jeu qu’on lui connait aujourd’hui. Volume et vision du jeu, qualité de frappe, passes entre les lignes…

Ses débuts en professionnel et son ascension en Série A

À 17 ans, Bruno Fernandes fait le choix de partir à l’étranger et signe en faveur de Novara en deuxième division italienne contre 40 000 euros. Ses débuts sont toutefois difficiles : barrière de la langue (il parle très peu italien), style de jeu différent, jeune âge… Mais Bruno Fernandes s’accroche et s’installe finalement comme titulaire dans l’entre-jeu de l’équipe. Il participe finalement à 23 matches de championnat (pour 4 buts) et aide son équipe à atteindre les barrages d’accession à la Série A.

Le jeune portugais a joué sous les couleurs d’Udinese de 2013 à 2016. (Source photo : fichajes.net)

Son talent ne passe pas inaperçu en Italie, et certains club de Série A lorgne sur le joueur. À l’été 2013, tout juste majeur, Bruno Fernandes s’engage avec l’Udinese, dans l’élite du football italien. Il s’y impose comme un titulaire indiscutable. En 3 saisons avec le club, il inscrit 13 buts et délivre 13 passes décisives.

En une saison à la Sampdoria, Bruno Fernandes a inscrit 5 buts et délivré 3 passes décisives en 35 matchs. (Source photo : sampdoria.it)

À l’été 2016, il est prêté à la Sampdoria alors dirigée par Claudio Ranieri. À l’issu du prêt, Bruno Fernandes est recruté par le Sporting Portugal et retrouve alors son pays natal.

Explosion au Sporting

Bruno Fernandes est donc transféré au Sporting Portugal le 27 juin 2017 pour environ 9M d’euros. Il impressionne très vite les observateurs alors qu’il est placé dans le cœur du jeu du club lisboète et qu’il en deviens le maître à jouer. Lucidité, capacité à trouver les joueurs offensifs dans les espaces, qualité de frappe, efficace dans les phases défensives… Il fait très vite l’unanimité.

En 3 saisons au Sporting Portugal, Bruno Fernandes inscrira 63 buts pour 48 passes décisives en 137 matchs. (Source : sports.orange.fr)

Lors de sa première saison, Bruno Fernandes dispute 56 matches et inscrit 16 buts. Il joue notamment la Ligue des Champions et la Ligue Europa. Quelques mois plus tard, il est appelé par Fernando Santos et connaît sa première sélection avec le Portugal face à l’Arabie Saoudite en amical. Devenu peu à peu titulaire avec la Selecao, il prend part à la Coupe du Monde 2018.

Peu avant cet événement, en mai 2018 et suite à de mauvais résultats, le Sporting subit la colère de ses “supporters”. Alors que les joueurs s’entraînaient normalement, un groupe d’une cinquantaine d’individus cagoulés parviennent à forcer la sécurité et pénètrent dans le complexe. Plusieurs joueurs son atteints physiquement (Bas Dost, Josip Misic, Marcos Acuna) et l’entraîneur Jorge Jesus essuie même un coup de tête. Des actes d’une extrême violence qui ont choqués l’ensemble du club. 9 joueurs résilient alors leur contrat suite à ces événements, dont Bruno Fernandes. 1 mois plus tard, alors qu’il est courtisé par de nombreux cadors européens, Bruno Fernandes décide de s’engager à nouveau avec le Sporting.

La saison 2018-2019 marque un tournant dans la carrière de Bruno Fernandes, avec des stats hallucinantes. (Source photo : rmcsport.bfmtv.com)

Et le club lisboète ne va pas regretter cette décision car le portugais va réaliser la meilleure saison de sa carrière, à 24 ans. En 53 matches, le natif de Maia va inscrire 32 buts (dont 20 en Liga NOS) et délivrer 18 passes décisives.

Arrivée à Manchester

Après un nouveau début de saison 2019/2020 solide avec le Sporting, le milieu portugais a vu sa côte grimpée sur le marcher des transferts. Bruno Fernandes a été la source de nombreuses spéculations lors du dernier mercato d’hiver et le joueur était annoncé avec insistance du côté de l’Angleterre, mais sans toutefois connaitre un point final à sa situation.

Il signe finalement le 29 janvier 2020 en faveur de Manchester United pour un montant total de 80M d’euros. En difficulté avant son arrivée, les Reds Devils ont complément changés de visage lorsque le portugais a intégré le onze de départ.

En s’engageant chez les Red Devils, beaucoup d’espoir gravite autour du joueur portugais. (Source photo : Goal.com)

À ce jour, Bruno Fernandes comptabilise 9 apparitions sous la houlette d’Ole Gunnar Solskjaer et est impliqué sur 7 buts (3 buts et 4 passes décisives). Ses débuts remarquables n’ont pas échappés à Wayne Rooney qui s’est permis de le comparer à Paul Scholes, légende de Man U, après le match de Cup opposant United à Derby. Reste à savoir si le confinement n’a pas cassé sa dynamique.

De nouveau dans la course pour la Ligue des Champions et toujours en lice en Europa League, Manchester United s’est clairement renforcé au milieu avec l’arrivée du portugais. Reste à savoir si l’association Pogba – Fernandes fonctionnera, mais il est clair que United ne manque pas de talent. Si le numéro 18 continu sur la lancée da sa saison dernière, il deviendra très vite incontournable pour son club et son pays.

Raphaël LG

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *