Digiqole ad

Trélissac 1-1 OM (2-4 tab.) : L’OM passe en tremblant

 Trélissac 1-1 OM (2-4 tab.) : L’OM passe en tremblant
Après une séance de tirs aux buts, les marseillais sortent Trélissac et verront le prochain tour de la Coupe de France. Une rencontre serrée dans laquelle les olympiens n’ont pas brillé.

Grâce à deux arrêts de Yohann Pelé lors de la séance de tirs aux buts, l’Olympique de Marseille se qualifie sans briller pour les 16es de finale de Coupe de France. Dimanche après-midi, au Stade municipal de Beaublanc de Limoges, les amateurs de Trélissac (National 2) ont tenu tête aux marseillais jusqu’aux tirs aux buts. Et on peut dire que le match avait parfaitement commencé pour eux. Dès la première minute de jeu, Abdoulaye Diaby ouvrait le score pour Trélissac en contrant un dégagement au pied raté de Yohann Pelé. Les marseillais tentaient d’égaliser très vite, par l’intermédiaire de Maxime Lopez (7e), qui voyait sa frappe passer à quelques centimètres du but adverse. Au cours de ce premier quart d’heure, les amateurs profitaient des nombreuses pertes de balles marseillaises au milieu de terrain pour partir en contres.

Mais Dimitri Payet assumait son rôle de capitaine et égalisait d’un magnifique lob de l’extérieur de la surface de réparation (20e) et permettait ainsi à son équipe de revenir dans le match. Deux minutes plus tard, le but de Dario Benedetto était refusé par l’arbitre de la rencontre pour faute sur le gardien adverse.

Juste avant la mi-temps, l’OM poussait mais se heurtait à un Thomas Navaux décisif. Le gardien trélissacois repoussait les opportunités marseillaises, premièrement une puissante frappe de Rongier (45e) puis un coup de tête de Caleta-Car (45e+2).

En seconde période, les marseillais faisaient face au bloc (très) compact des amateurs et n’arrivaient pas à se créer d’occasions nettes. Ils poussaient et se procuraient des occasions en fin de match, à l’image des attaquants Marley Aké (73e) et Valère Germain (90e) mais leurs frappes n’étaient pas cadrées. En fin de match, la frappe de Maxime Agaud, défenseur de Trélissac, passait juste à côté des cages de Yohann Pelé et faisait frissonner les olympiens. Dans le temps additionnel, le latéral marseillais, Hiroki Sakai, était expulsé après avoir concédé deux cartons jaunes en l’espace de trois minutes. Les marseillais débutaient les prolongations à dix contre onze.

Lors de ces trente minutes supplémentaires, c’était en vain que les hommes d’André Villas-Boas continuaient de pousser avec envie et rage pour tenter de reprendre l’avantage. Les tentatives de Marley Aké (113e), de Dimitri Payet (116e) et de Nemanja Radonjic (117e) étaient toutes repoussées par le gardien et la défense trélissacoise.

Un grand Yohann Pelé lors de la séance de tirs aux buts permettait à l’OM d’enfin souffler après un épuisant match de reprise. « L’albatros » repoussait les penalty de Lassana Diakhaby et de Ange Gnaleko. Les quatre tireurs marseillais (Payet, Strootman, Rongier et Perrin) ont inscrit leurs quatre penalty et permettent également à l’OM de voir les 16es de finale de Coupe de France.

« Aujourd’hui on va retenir la qualification », déclarait Dimitri Payet après la rencontre. « J’espère qu’on pourra accueillir la Jeunesse Sportive Saint-Pierroise (club réunionnais qualifié) au stade Vélodrome lors du prochain tour ».

Digiqole ad
Avatar

Adrien Deschepper

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *