Umtiti : La démarche claudicante

 Umtiti : La démarche claudicante

De nouveau blessé à peine l’entrainement repris par son club du FC Barcelone dans un contexte de pandémie mondiale, Samuel Umiti ne semble décidément pas voir le bout du tunnel.

Handicapé par une blessure au genou depuis 2018, le défenseur central semble payer comptant sa décision de participer au mondial malgré son état de santé. Depuis, l’ancien Lyonnais a vu Clément Lenglet lui passer devant en club, a perdu sa place dans les 23 en bleus, et enchaîne les pépins physiques. Une véritable descente aux enfers pour le joueur, dont la montée en flèche semblait pourtant inexorable.

Le 12 juillet 2016, Umtiti s’engage officiellement pour cinq ans avec le FC Barcelone7 pour la somme de 25 millions d’euros. (Source : Lesoir.be)

À son arrivée en Catalogne en 2016, peu nombreux étaient ceux qui s’attendaient à le voir évoluer à un tel niveau. À tel point qu’il s’est vu affublé du surnom de « Black Puyol ». Pas un moindre compliment lorsque l’on sait ce que représente l’ancien capitaine de la Roja en terre Catalane.

Il se rend rapidement indispensable, fort également d’un Euro 2016 terminé en boulet de canon où il entre dans le 11 titulaire à partir des quarts de finale. Lui qui devait sa présence aux forfaits de Varane, puis Mathieu, ne quittera plus le groupe France, jusqu’au Mondial 2018, avec cette fameuse tête au premier poteau face à la Belgique pour envoyer la France en finale.

Depuis la Coupe du Monde 2018, la série noire continue pour Samuel Umtiti … (Source : pressafrik.com)

Seule ombre au tableau et pas des moindre : Umtiti prend des risques. Blessé au genou depuis le mois de mai 2018, il tient tout de même à assurer sa place, et à ne pas manquer l’évènement.

« J’ai pris un risque, mais la Coupe du monde c’est tous les quatre ans. J’ai forcé dessus, c’est pour ça que ça a compliqué les choses cette saison. Je ne regrette pas ce choix-là. »

Au sortir du mondial, il enchaîne deux blessures au genou entre septembre et novembre, pour près d’une trentaine de matchs ratés avec son club. Son concurrent Clément Lenglet, arrivé de Séville au mercato, ne se fait pas prier pour se saisir de l’aubaine, en club comme en sélection. Et même lorsqu’il est apte, Umtiti reste sur le banc, et hors de la liste des 23, les performances de Lenglet parlant pour lui.

Quel avenir pour « Big Sam » ?

Malgré les rumeurs liant son avenir à la Premier League notamment, Umtiti n’a jamais semblé résolu à changer d’air, et ce en dépit de la perspective de manquer l’Euro 2020.

L’ancien Lyonnais semble déterminé à ne pas fuir la concurrence, et à conserver sa place dans un club de haut standing. Reste à savoir si le Barça, qui vit un moment charnière avec un renouveau nécessaire de l’effectif, fera montre de la même patience que sur les deux dernières saisons.

Quelle suite Samuel Umtiti donnera-t-il à sa carrière ? (Source : Blaugranas.fr)

Car tout talentueux et indispensable qu’il fût, Umtiti n’est plus le même. Et un club d’un tel standing ne peut se permettre de ne compter que sur deux joueurs à un poste clé sur toute une saison, surtout lorsque l’un d’entre eux va sur ses 34 ans à l’image de Gérard Piqué. Reste à savoir quel club prendrait le risque, sportif comme financier, de miser sur un joueur enclin à autant de pépins physiques.

D’aucuns affirment haut et fort qu’il serait « fini pour le haut niveau » selon l’expression consacrée. Reste à souhaiter qu’il n’en soit rien, et que « Big Sam » puisse casser la démarche comme au premier jour. Au Barça ou ailleurs.

David Onana

Journaliste sportif

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *