Digiqole ad

Zénith – OL : Cap vers la qualification

 Zénith – OL : Cap vers la qualification
Après avoir vaincu Benfica (3-1) au Groupama Stadium trois semaines auparavant, l’OL a obtenu une première balle dans son fusil pour chasser la qualification au Zénith St-Pétersbourg.

Le club rhodanien n’a jamais été aussi proche de passer son groupe. A moins d’un mois de la clôture des poules, les lyonnais pointent à la deuxième place de leur groupe. Avec 7 points au compteur, ils ne sont qu’à deux longueurs du premier Leipzig mais sont surtout trois points devant le club russe, actuellement troisième. Il suffit donc d’une victoire des hommes de Rudi Garcia pour définitivement boucler l’affaire. A l’inverse, s’ils venaient à s’incliner, leur qualification se jouerait lors d’une “finale” en capitale des Gaules contre Leipzig. Dernier cas de situation, si les deux équipes se quittent sur un match nul, petit avantage aux gones qui garderont toujours leur destin entre leurs mains. Rudi Garcia le sait, cette rencontre compte et l’a rappelé en conférence de presse : “On a l’occasion de se qualifier à la cinquième journée. C’est un match décisif pour nous mais pour eux aussi. On vient pour gagner comme on le fait tout le temps. Il nous faudra marquer pour se qualifier, soit pour gagner, soit pour faire un nul en marquant au moins deux fois (référence au goal average particulier)”.

En prévision d’un match à l’extérieur, il n’est pas inintéressant de jeter un coup d’oeil aux statistiques. Les lyonnais voyagent assez bien lors des matchs de poule de C1 : sur les 5 derniers déplacements, ils ne sont inclinés qu’une seule fois (à Lisbonne en octobre dernier). C’est également une formation qui reste très rarement muette : sur ses 12 dernières rencontres en compétition, elle a constamment trouvé le chemin des filets, à une exception près (contre Barcelone 0-0 au match aller). Une équipe qui marque certes mais qui encaisse en contrepartie : seulement deux clean-sheet, toujours sur les 12 derniers match joués (contre Barcelone et Leipzig 0-2).

Concernant la forme actuelle du Zénith, les russes ont enchaîné leur deuxième victoire consécutive face au Rubin Kazan ce week-end (1-2). A Lyon, tout n’a pas été parfait contre Nice (loin de là) mais l’OL a su assurer la victoire (2-1) et rassurer son entraîneur : “Je pense que c’est une victoire au forceps mais qui m’a plutôt bien plu”

Un voyage en Russie qui s’annonce glacial car la température maximale ne dépassera pas les 0°C. Le match se jouera donc sous un toit fermé. Ce ne sera pas non plus des bonnes retrouvailles avec la “Venise de la Baltique” pour les supporteurs lyonnais. Lors de l’édition 2015/2016, les hommes d’Hubert Fournier s’étaient inclinés 3 buts à 1 à Saint-Pétersbourg. Pour relativiser, plus récemment -cette fois-ci en Europa League-, l’OL était ressorti victorieux du pays des tsars en battant le CSKA Moscou 1 but à 0. Loin d’être une future partie de plaisir. D’autant plus que Garica ne pourra pas compter sur son meilleur buteur en Ligue des Champions, le futur capitaine Memphis Depay, toujours pas remis de sa blessure. Une absence qui risque de se faire sentir sur le terrain, comme l’a précisé Moussa Dembélé en conférence de presse “Memphis, c’est un gros coup pour nous”. Houssem Aouar ne prendra pas non plus part au déplacement, touché à la cuisse pendant l’Olympico, il ne sera pas remis avant décembre.

Composition probable de l’OL

Lopes – Dubois, Denayer, Marçal, Andersen – Jean Lucas, Tousart, Reine-Adélaïde – Cornet, Dembélé, Traoré.

Thiago Mendes (jambe) et Martin Terrier (malade) sont forfaits pour la rencontre.

Digiqole ad
Avatar

Thibaud Convert

En attente du futur Fekir au Parc OL et admirateur des pénaltys de Messi. OL et Barça enthusiast.

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *