2.Bundesliga : Les enjeux de la fin de saison !

 2.Bundesliga : Les enjeux de la fin de saison !
La 2.Bundesliga revient ce week-end et le programme s’annonce passionnant: quatre voire cinq équipes se disputent le podium, cinq se délivrent une bataille acharnée pour le maintien. A l’occasion de la reprise, BeFoot revient sur les enjeux qui animent la fin de saison de la deuxième division allemande.

On en parle peu en francophonie, donc un peu de mise en lumière ne fera pas de mal à la 2.Bundesliga. Ce championnat jouit d’une belle réputation et d’un amour fort auprès des suiveurs francophones du football allemand.

Sortez les popcorn, la lutte pour la montée est incroyable

Lutte acharnée pour la montée en Bundesliga

Simon Terodde, Philipp Hofmann, Robert Zulj, Simon Zoller, Branimir Hrgota, Alexander Mühling. Ces noms ne vous disent peut être rien, et pourtant ils sont les meilleurs buteurs des cinq clubs qui se disputent les deux premières places synonymes de montée directe en Bundesliga et la troisième place synonyme de barrages face au 16e de Bundesliga. Arrivé cet été sur les bords de l’Elbe après une saison fantôme du côté du 1.FC Köln en Bundesliga, Simon Terodde joue pour le Hamburger SV et est une véritable légende de la 2.Bundesliga. Auteur de 138 buts et 38 passes décisives en 245 matchs (avec Köln, Hamburg SV, Bochum, Union Berlin, Stuttgart et Duisburg), il est le meilleur buteur de l’histoire de la 2.Bundesliga, il compte également deux titres obtenus avec Köln et Stuttgart. Cette saison, le joueur né à Bocholt (Nordrhein Westfalen) est un élément essentiel des Hamburger avec 20 buts et 4 passes décisives et permet au HSV (meilleure attaque) de se placer 2e au classement à l’issu de la 26e journée.

Robert Zulj et Simon Zoller sont eux les meilleurs buteurs du leader, le VfL Bochum. Habitué a joué les bonnes places sans jamais arriver sur le podium ces dernières saisons, les hommes de Thomas Reis produisent un jeu séduisant et efficace puisqu’ils prennent très peu de buts (26) et en marquent beaucoup (48). Le suédois Branimir Hrgota joue sous les couleurs de Greuther Fürth, très surprenant 3e. à quatre points du leader et à deux points du HSV. Grand artisan de la deuxième meilleure attaque du championnat en compagnie de Julian Green et Havard Kallevik Nielsen, il joue dans un effectif qui tourne bien et qui séduit les spectateurs du Kleeblatt (feuille de trèfle, surnom du Greuther).

Par ailleurs, son jeune coéquipier David Raum rejoindra le TSG Hoffenheim l’été prochain. Alexander Mühling joue pour le Holstein Kiel (meilleure défense avec seulement 22 buts encaissés). Le club nordiste compte deux matchs en moins par rapport à ses concurrents suite à deux matchs reportés pour cause de Covid-19 au sein de l’effectif. Le nouveau club de Fin Bartels (ex-Werder Bremen) était habitué à l’irrégularité ces dernières saisons en dépis des espoirs placés en lui, résultats frustrants pour les supporters Kieler. Mais cette saison est toute autre pour le Holstein qui peut s’appuyer sur un collectif bien huilé malgré une faible efficacité devant le but adverse.

Philipp Hofmann marque des buts pour le Karlsruher SC, surprenant 5e de 2.Bundesliga. Le club qui joue en bleu peut compter sur des joueurs qui étonnamment détonnent et se révèlent cette saison comme Robin Bormuth, Philip Heise, Kyoung-Rok Choi ou encore Benjamin Goller; et sur des tauliers tels Marco Thiede, Marvin Wanitzek, Marc Lorenz et Jerome Gondorf.

Qui descendra ? Le suspense reste entier en bas

Classement du bas de tableau

Même si le 1.FC Nürnberg, nom bien connu du grand public, a une petite marge de manœuvre, il reste néanmoins du chemin pour valider une nouvelle saison dans l’antichambre de la Bundesliga. Une place peu compréhensible au vu de l’effectif qui contient des joueurs habitués au championnat: Mat Moller Daehli, Felix Lohkemper, Hanno Behrens, Johannes Geis, Lukas Mühl et le très bon gardien Christian Mathenia. Autre club habitué à la 2.Bundesliga, le VfL Osnabrück.

Après un début de championnat digne d’un club de milieu de tableau, le club voisin du Werder Bremen est sur une série digne d’un club voué à la descente avec douze défaites en 14 matchs de championnat. Les violets sont actuellement 16e et barragistes. L’actuel 17e et avant-dernier, le SV Sandhausen, n’a jamais pu enchaîner deux matchs sans défaite, les hommes de Gerhard Kepplinger sont à quatre longueurs du premier non-relégable, l’Eintracht Braunschweig. La situation du promu Braunschweig est plus compréhensible puisque l’an dernier, l’équipe entraînée par Daniel Meyer a tout de même trois points d’avance sur le barragiste et peut espérer un maintien direct. Les saisons en 2.Bundesliga se suivent et se ressemblent pour l’autre promu, le Würzburger Kickers. Würzburg est bon dernier à dix points du premier non-relégable et à sept points du barragiste Osnabrück. Le maintien s’annonce compliqué pour l’équipe qui avait déjà terminé bon dernier de 2.Bundesliga il y a deux ans.

Qui montera ? Qui descendra ? Réponses prochainement ! En attendant retrouvez notre article sur la fin du championnat de 3.Liga.

Thogau

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *