C1 – Manchester United : Rashford, en première ligne

 C1 – Manchester United : Rashford, en première ligne

Alors qu’il s’apprête à affronter l’Istanbul BB en Ligue des Champions avec son club de Manchester United, Marcus Rashford fait, à 23 ans, figure de taulier du côté d’Old Trafford. Figure de proue d’une jeune génération Anglaise au potentiel indiscutable, il ne cesse de confirmer l’avenir rayonnant qu’on lui promettait.

5 buts, puis 7, puis 10, puis 17. Le numéro 10 n’a cessé de progresser dans les chiffres comme dans le contenu. Initialement vanté pour ses qualités de vitesse, il a depuis nettement fait évoluer son jeu, décrochant constamment, distribuant le jeu, allant sans cesse provoquer son vis-à-vis. Rashford est un footballeur complet.

“Je suis très content de lui. Il arrive à s’adapter et à faire travailler les défenseurs.
Il sait tout faire sur un terrain. Marcus a tous les atouts pour être un attaquant de classe mondiale.”

Signé Ole Gunnar Solskjær. Et l’on serait bien en mal de le contredire, tant son joueur rayonne. Déjà à 4 buts en Ligue des Champions, dont le but vainqueur à Paris, et un triplé contre Leipzig, il semble que la scène Européenne ne l’inhibe pas davantage, de même que la scène internationale (11 buts en 39 sélections).

La question se pose donc inévitablement : Combien de temps les Red Devils pourront-ils profiter de leur joyau ? Distancé (déjà) en Premier League, les Mancuniens ont toutes les peines du monde à faire office de candidats crédibles pour le titre, en Angleterre comme en Europe. Nul doute qu’un joueur du niveau de Rashford se posera la question d’un éventuel départ si son écurie ne fait pas montre de davantage d’ambitions.

Grand joueur, mais pas que…

L’ambition justement. Celle du grand Marcus ne se limite pas au simple rectangle vert. Le jeune homme est en effet engagé dans la lutte contre la faim auprès des enfants défavorisés du Royaume. Il se bat ainsi pour que le dispositif de distribution de repas gratuits mis en place pendant le confinement soit pérennisé, à tel point que le premier ministre Boris Johnson a concédé le déblocage de 120 millions de livres dans le but de prolonger ce dispositif cet été.

Insuffisant pour Rashford, qui souhaite que de telles actions puissent être mises en place à chaque vacances scolaires. Si Johnson demeure inflexible pour l’heure, l’initiative de Rashford a tout de même suscité la mobilisation de municipalités, écoles entreprises, supermarchés et de Deliveroo entre autres. Toutes ayant annoncé la distribution de repas gratuits aux locaux. Les dons aux banques alimentaires se sont également multipliés de la part de diverses organisations sportives.

Le jeune homme donne lui-même de son temps aux côtés des bénévoles, distribuant personnellement les repas aux personnes dans le besoin aux côtés de sa mère.

Le doctorat honorifique et le titre de chevalier de l’ordre de l’Empire Britannique reçus pour l’ensemble de son œuvre ne relèvent que du symbole. Et des symboles, Rashford n’a que faire : Le combat quotidien contre la faim est loin d’être remporté. Et sur le terrain comme dans la vie, Marcus est en première ligne.

David Onana

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *