DAZN : l’avenir des droits TV ?

 DAZN : l’avenir des droits TV ?

Suite au fiasco de Mediapro, qui devait être le diffuseur principal du football français sur la période 2020-2024, la LFP avait trouvé une solution d’urgence avec Canal+. La chaîne cryptée diffuse 100% de la Ligue 1 pour la fin de saison 2020-2021, mais cette solution s’arrête le 23 mai prochain. Canal+ ne souhaite pas garder l’ensemble de sa diffusion ensuite, et beIN SPORTS ne se positionne pas. Ainsi, la LFP s’est rapproché de DAZN. Présentation de cette plateforme de streaming sportif qui pourrait être l’avenir des droits TV.

« DaZone », le Netflix du sport 100% digital

DAZN, qui se prononce « Da Zone », est une plateforme de streaming sportif, déjà bien connue à l’étranger, et qui cherche à s’implanter en France depuis son lancement le 1er décembre 2020. Créée en 2015, la plateforme a pour stratégie de véritablement ressembler à un Netflix du sport. Même s’il s’agit d’un service relativement jeune, il n’en reste pas moins un acteur en progression, puisqu’il est désormais disponible dans 200 pays.

Intégralement disponible sur Internet, DAZN donne la priorité aux passionnés de sport. Ce service de streaming sportif permet de regarder le sport en toute liberté, en direct ou à la demande. A l’instar du fonctionnement de Netflix, il suffit de télécharger l’application et en profiter sur plusieurs appareils, le tout à un prix compétitif.

Face à un public connecté et maintenant désintéressé par la télévision, DAZN est rapidement devenu un acteur important sur le marché. DAZN avait d’ailleurs proposé de diffuser l’éphémère Super League, pour répondre à cette nouvelle consommation de sport.

DAZN ne cache pas ses ambitions, et adopte une une politique très offensive, en dépensant plusieurs centaines de millions d’euros par an en acquisition de droits. Le service promet « une expérience de football plus riche et interactive, avec l’intégration de contenus originaux et de nouvelles fonctionnalités ».

Une plateforme déjà implantée à l’étranger

Même si pour le moment, en France et au Royaume-Uni, DAZN présente une offre minimaliste et axée sur la boxe, la plateforme a déjà investi des milliards à l’étranger, où elle possède de nombreux droits TV du football européen.

En Espagne, Movistar dispose de la quasi-intégralité des compétitions européennes. À cette offre, il ne manque que la Premier League, qui est proposée en exclusivité sur DAZN, et la Copa del Rey, également diffusée en intégralité sur la plateforme, au prix de 9,99€/mois.

DAZN propose en Allemagne une offre déjà plus importante, au prix de 12€/mois. La plateforme complète le duopole avec Sky, et prend de l’ampleur. DAZN propose 106 matchs de Bundesliga par saison, de 2021 à 2025, et confirme son implantation sur le marché allemand, en diffusant la Ligue des Champions jusqu’en 2024. DAZN diffuse également, l’Europa League (sauf l’affiche principale), et les autres championnats européens, sur Internet uniquement.

Enfin, l’Italie a enclenché sa révolution du streaming. Déjà détenteur de trois matchs de Serie A sur la période 2018-2021, de la Liga et de la Ligue 1, DAZN a acquis, fin mars, les droits de retransmission des dix matchs de Serie A par journée, dont sept en exclusivité, pour la période 2021-2024.

Une révolution dans le paysage audiovisuel italien

Avec DAZN, la Serie A entre dans une nouvelle ère. Sky Sport, diffuseur principal du championnat italien depuis deux décennies, a perdu l’appel d’offres des droits TV du football italien pour la période 2021-2024 au profit de la plateforme de streaming.

À partir de la saison prochaine, la Serie A sera entièrement diffusée sur DAZN, qui retransmettra 10 matches par journée, dont 7 en exclusivité. SkySport doit trouver un accord pour la co-diffusion des 3 autres matchs. La plateforme, qui diffusait jusque-là trois matches par journée, a raflé la mise pour 840 millions d’euros par saison.

16 des 20 clubs italiens ont voté pour DAZN, qui présentait la meilleure offre. En remportant cet appel d’offres, DAZN est la première plateforme de streaming à devenir le diffuseur principal d’un des cinq grands championnats européens. Il n’y a pour le moment pas encore de prix fixé pour l’abonnement, qui sera communiqué d’ici la fin de la saison 2020-2021, mais qui devrait s’élever autour des 30€/mois selon la presse italienne.

DAZN a cependant connu un gros couac le 11 avril dernier, où l’écran est resté noir, empêchant les fans de suivre des matches de la 30e journée de Serie A. Ce couac a surtout renforcé l’interrogation de plusieurs acteurs du football italien sur les capacités techniques de la plateforme.

Le potentiel sauveur pour la diffusion de la Ligue 1 ?

DAZN attend la bonne opportunité pour s’implanter en France. Il semble difficile de s’y imposer et d’obtenir les plus grandes compétitions au sein d’un seul abonnement, en raison du nombre de diffuseurs déjà installés. En France, à l’aube de la saison 2020-2021, le football nécessitait 5 chaînes payantes, un record : Canal+, beIN Sport, RMC Sport, Téléfoot et Eurosport. Or, la force de DAZN réside dans son prix défiant toute concurrence.

Suite à la disparition de la chaîne Téléfoot, Canal+ avait obtenu l’intégralité des droits TV du football français pour la saison en cours, mais ils seront renégociés pour la période 2021 à 2024. Bien qu’elle diffuse actuellement 100 % de la Ligue 1, Canal+ ne souhaite conserver que les meilleures affiches pour les trois prochaines saisons. La LFP cherche donc un nouveau diffuseur, d’autant plus que beIN Sport ne semble pas intéressé.

Selon L’Équipe, la LFP aurait entamé des discussions avec DAZN pour diffuser les « petites affiches » de la Ligue 1. L’appel d’offres prévu à l’issue de la saison 2020-2021 pour la diffusion de la Ligue 1 en France pourrait être l’occasion pour DAZN de diversifier son catalogue. La plateforme pourrait acquérir ses droits abandonnés, avec une baisse significative des montants envisagés.

Or, le service de streaming se méfierait du marché français. Bien qu’intéressé, DAZN voudrait se mettre d’accord avec Canal+ pour la distribution d’une chaîne, par crainte d’une offre 100% streaming. Pour le moment, la chaîne cryptée verrait d’un mauvais œil cette arrivée et bloquerait les négociations, à quelques semaines du terme de la saison.

À l’heure actuelle, une porte semble s’ouvrir dans ce marché saturé et en crise, entre la perte de valeur du championnat français et les conflits entre Canal+ et la LFP. La Ligue pourrait miser sur l’offre digitale de DAZN. Même si la Ligue a plus besoin d’eux que l’inverse, l’évolution de la consommation du sport pourrait aussi profiter à DAZN. Malgré tout, la diffusion du foot en France devrait rester morcelée encore quelques années.

Hugo Guérin

Supporter inconditionnel de l'Olympique Lyonnais. Comme le dirait Albert Camus : « Il n'y a pas d'endroit dans le monde où l'homme est plus heureux que dans un stade de football ».

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *