Dembélé : La dernière chance ?

 Dembélé : La dernière chance ?

Blessé de longue date et de retour dans le groupe Barcelonais, Ousmane Dembélé vit un début de saison chaotique. Condamné à jouer les utilités derrière l’Espagnol Ansu Fati (17 ans rappelons le), l’international Français aura fort à faire pour gagner la confiance du nouvel entraineur Ronald Koeman.

Il faut dire que Dembouz a rarement eu la possibilité d’enchainer avec le Barça. La faute à un physique capricieux, qui a contraint son équipe à faire sans ailier notamment durant la saison dernière. Dommage pour les deux parties, lorsque l’on sait que le Barça avait un besoin cruel à ce poste, et que Dembélé n’avait pour ainsi dire pas de concurrent.

Depuis son arrivée au FC Barcelone en août 2017, Ouslane Dembélé a été absent 506 jours sur 1147 pour cause de blessures à répétition.

Aujourd’hui, la donne a bien changé. Coutinho a fait son retour, Trincao est arrivé, Griezmann évolue à droite, et même les jeunes De La Fuente et Pedri lui sont parfois préférés, comme face à Séville alors que le score était de 1-1. Un message on ne peut plus clair pour le Français : Celui-ci ne bénéficiera d’aucun traitement de faveur du fait de son statut d’international acheté à prix d’or.

« Il a beaucoup de qualités et il va progressivement se rétablir physiquement. Ceux qui ne jouent pas autant doivent s’entraîner davantage, alors il est venu pendant ses jours de congé. Ces derniers temps, je suis très satisfait de lui pour ses entraînements »

Si le coach la joue diplomate, il se dit que son club lui cherchait une porte de sortie durant le dernier mercato, notamment du côté de Manchester United, afin de faire de la place au Lyonnais Memphis Depay.

Une option que Dembouz n’aurait pas souhaité envisagé, conscient qu’un départ reviendrait à reconnaitre son échec. S’il part de loin, cette saison ressemble bel et bien à celle de la dernière chance pour le champion du monde 2018.

Le train bleu lui file devant

Les bleus, parlons-en. Absent de la dernière liste de Didier Deschamps pour affronter l’Ukraine, le Portugal et la Croatie, il a vu Kingsley Coman et Anthony Martial lui passer devant dans la hiérarchie des attaquants.

La dernière convocation d’Ousmane Dembélé en équipe de France remonte au mois de novembre 2018.

L’Euro approchant à grands pas, on peut imaginer que l’inquiétude est de mise pour l’ancien Rennais, et que son choix de refuser toute sortie au mercato pour avoir du temps de jeu pourrait lui jouer des tours.

On peut toutefois se dire que la saison est longue, et que si son corps le laisse enfin tranquille, son talent devrait parler. Et dans pareil cas, personne, pas même un nouveau coach septique, ne saurait demeurer insensible.

Avatar

David Onana

Journaliste sportif

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *