Diego Forlán : La légende uruguayenne

 Diego Forlán : La légende uruguayenne

Retour sur la belle carrière d’un des meilleurs joueurs que l’Uruguay a connu. Diego Forlán a marqué sa génération et le football uruguayen par sa régularité, ses buts et ses nombreux trophées.

De Montevideo à Buenos Aires : ses débuts dans le football (1979-1998)

Diego Forlán Corazzo voit le jour le 19 mai 1979 à Montevideo en Uruguay. Après des essais pas très concluants en Lorraine (ASNL) à 15 ans et une formation en Uruguay, Diego Forlán lance sa carrière professionnelle en Argentine au sein du club de l’Independiente à l’âge de 19 ans.

Il lui aura fallu uniquement 4 ans pour mettre tout le monde d’accord du coté de Buenos Aires. Il inscrit 37 buts pour ses quatre premières saisons et attire l’attention des plus grands cadors Européens.

Old Trafford : un passage compliqué (2002)

Après beaucoup de sollicitations, Forlán finit par céder à la tentation de Sir Alex Ferguson et rejoint Old Trafford en janvier 2002 pour le montant de 11 millions d’euros. A ses débuts, son adaptation en Europe est assez compliquée.

En effet, l’Uruguayen mettra plus de huit mois avant de marquer son premier but sous les couleurs des Red Devils. Mis à part la découverte de la plus prestigieuse des compétitions européennes, la « Ligue des Champions », une FA Cup remportée en 2004 et un titre de Premier League en 2003, le passage de Forlán en Angleterre est considéré comme un échec.

Après deux saisons en Premier League, il décide de changer d’air et de rejoindre le club espagnol de Villareal pour essayer d’y rebondir.

Villarreal : La montée en puissance (2004-2007)

À 25 ans, Diego Forlán se transforme en un redoutable finisseur lors de son arrivée chez les sous-marins jaunes de Villarreal. Auteur d’une excellente saison dès son arrivée, il participe pleinement à une troisième place qualifiée d’historique en Liga, synonyme de qualification en Ligue des Champions.

Forlán connaît un déclic et se métamorphose en l’un des buteurs les plus prolifiques d’Europe, recevant même le Soulier d’or et le prix de meilleur buteur de la Liga à la fin de la saison (Pichichi), avec 25 buts marqués.

Madrid : une nouvelle dimension (2009-2010)

Arrivé à l’Atletico Madrid, Forlán change définitivement de dimension et atteint le sommet de sa carrière durant ses quatre saisons dans la capitale espagnole. C’est cette période avec l’Atletico qui va construire sa renommée et lui permettre d’être l’un des meilleurs avants-centres de sa génération.

Après un deuxième soulier d’or européen en 2009, Forlán remporte le doublé en 2010 avec les Colchoneros en gagnant la Ligue Europa et la Supercoupe d’Europe la même année.

Mondial 2010 et Copa America 2011 : l’avènement et la consécration

C’est également à cette période que l’avant-centre uruguayen brille en sélection. À l’occasion de la Coupe du Monde 2010, Diego Forlán en profite pour se sublimer et emmener la Céleste dont il était le capitaine en demi-finale. L’Uruguay finira le mondial à la 4e place et Forlán sera élu meilleur joueur. Co-meilleur buteur avec 5 buts, il recevra le prix du plus beau but de la compétition.

En 2011, sur le sol Argentin qui l’a vu débuter, Diego Forlán remporte son premier et unique titre international avec la Céleste lors de la Copa América 2011 en dominant en finale le Paraguay 3-0.

Un passage manqué à l’inter : le début de la fin (2011-2019)

À l’été 2011, après deux longues saisons éprouvantes, Forlán quitte l’Espagne pour l’Italie. Il signe à l’Inter Milan pour 5 millions d’euros. Mais à 32 ans, l’Uruguayen peine à récupérer de ses deux saisons à rallonge précédentes et réalise une saison en Lombardie décevante.

C’est le début d’un long déclin. S’ensuivent de nombreuses expériences en Amérique du Sud (SC International, Penarol) et en Asie (Osaka, Mumbai) avant de se lancer un dernier défi à Hong-Kong au sein du club de Kitchee SC. Après une année, il prend la décision d’arrêter définitivement sa carrière à l’âge de 40 ans et déclare :

Après 21 ans, j’ai pris la décision de mettre fin à ma carrière de footballeur professionnel. Une belle scène pleine de bons souvenirs et d’émotions se ferme, mais un autre nouveau défi commencera.

Il y a des choses plus importantes que le palmarès et les statistiques, et Forlán nous l’aura encore rappelé. Il aura gagné le cœur de la planète football et l’on gardera à l’esprit le joueur élégant et terriblement efficace qu’il fût.

Issam Abidi

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *