Interview : Issa Samba, champion d’Europe U17 en 2015 !

 Interview : Issa Samba, champion d’Europe U17 en 2015 !

Cette semaine l’équipe de France espoir joue sa qualification pour l’Euro espoir 2021. BeFoot est parti à la rencontre d’un des tous derniers vainqueurs d’un championnat d’Europe avec les bleus : Issa Samba, champion en 2015 avec les U17.

Une génération en or… Comme quoi l’année 1998 a de quoi vous donner des ailes !

L’Euro U17 se déroule en Bulgarie, où l’équipe de France retrouve dans son groupe avec la Russie, la Grèce et l’Écosse. Les Bleus vont enchaîner 3 victoires en autant de rencontre avec 7 buts marqués et aucun but encaissé !

Les Bleuets retrouvent la Squadra Azzura en 1/4 de finale. L’Italie compte dans ses rangs des joueurs comme Donnarumma ou Locatelli, mais la France va terrasser la Squadra 3-0 avec un doublé d’Odson Edouard et un but de Jonathan Ikoné.

En demi-finale, le match sera beaucoup plus compliqué face aux Diables Rouges. En effet, la France élimine les Belges après la séance des tirs au but grâce notamment à un certain Lucas Zidane, fils de la légende Zizou et gardien de but de l’équipe de France.

En finale, la France affronte l’Allemagne et va grâce à un triplé du meilleur buteur et joueur du tournoi : Odson Edouard battre l’Allemagne 4-1.

La France est de nouveau championne d’Europe U17 après la génération 87 des Ben Arfa, Nasri, Menez et Benzema (tous champion d’Europe U17 en 2004). Exploit colossal avec une sélection en OR !

Compositions d’équipe de la finale (22 mai 2015) ;

Sur le banc : 🇫🇷 Danger, Samba, Janvier, Pelican, Rambaud, Kocik, Callegari | 🇩🇪 Schubert, Akyol, Burnic, Geiger, Özcan, Saglam, Serra

À noter que 2 joueurs de cette liste ont déjà porté le maillot des A : Upamecano et Ikoné.

Retour avec Issa Samba sur le sacre des bleus

Comment apprends-tu ta sélection avec les U17 de l’équipe de France pour l’Euro ?

“À la fin de mon entrainement, je m’en rappelle comme si c’était hier, le directeur du centre de formation de l’AJA Jean-Marc Nobilo me convoque dans son bureau et me félicite pour ma convocation avec l’équipe de France U17 pour l’Euro !”

Comment se prépare-t-on à seulement 16 ans à partir pour un championnat d’Europe loin de sa famille ?

“On est tellement excité par le fait de jouer avec sa sélection un Euro qu’on ne pense à rien d’autre que de voyager et de tous se retrouver là-bas ! Après à 16 ans je suis déjà loin de ma famille en centre de formation donc on s’y habitue très vite à l’éloignement familial”

Comment vit le groupe en Bulgarie ?

“Le groupe vit tout de suite très bien, on se retrouve tout de suite dans une bonne ambiance. On a juste hâte que l’Euro commence. Après à 17 ans, on avait aussi nos devoirs et nos cours à faire ensemble, donc on avait surtout hâte de se retrouver sur le terrain!”

Vous enchainez les matchs… et les victoires. À quel moment tu t’es dit que vous iriez au bout ?

“C’est vrai qu’on a fait un super parcours, et à force d’enchainer les bons résultats on a prit confiance et on s’est dit qu’on irait au bout. On n’était pas venu jusqu’en Bulgarie pour faire de la figuration avec un tel groupe plein de potentiel collectif et individuel.”

Quel est ton premier sentiment au coup de sifflet final lors de l’ultime rencontre ?

“J’étais tellement heureux et excité. C’est énorme de vivre ça à 17 ans avec la sélection nationale ! On venait de réaliser qu’on était seulement la deuxième génération à réaliser cet exploit après la génération 87, c’était un honneur et une grande fierté !”

À ce moment-là et ce titre de champion d’Europe U17, penses-tu avoir fait le plus dur dans ta formation et pour lancer ta carrière ? Comment s’est d’ailleurs passé ton retour au club ?

“Non je l’ai prise comme une étape de plus dans ma carrière. Ce n’était nullement un aboutissement mais une belle étape de franchie. Quand je rentre au club, j’ai bien évidement été félicité par tout le monde au club et cela m’a permis de signer mon tout premier contrat professionnel à l’âge de 17 ans.”

Quel joueur de cette sélection – génération 98 – t’avaient marqué à l’époque ?

“Comme j’ai dit précédemment, on avait un super groupe avec de gros potentiels, mais si je devais en citer quelques-uns je dirais Jeff-Reine Adélaide, Jonathan Ikoné, Lucas Zidane, Bilal Boutobba et bien sûr Odson Edouard.”

Que peux-tu nous dire du niveau U17 en sélection par rapport au niveau U17 Nationale en France ?

“Le niveau n’a rien à voir avec celui en club, en sélection tu joues avec les meilleurs de ta génération et elle est là la différence ! L’exigence en sélection et bien plus grande qu’en club, tu représentes ta nation !”

Tu peux nous citer une dernière petite anecdote sur ton Euro 2015 ?

“Oui elle est un peu drôle, celle d’avoir vu mon ami, mon frère Bilal (Boutobba, ndlr) en pleure tellement il était heureux d’avoir gagné, j’étais mort de rire de le voir aussi ému”

 

Propos recueillis lundi 9 novembre 2020 par Jérémy Amir Fergan pour BeFoot.

Avatar

Jeremy teamYAT

https://www.yat-agency.com

Cabinet de gestion de carrière de joueurs de Football "Ensemble on va plus loin"

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *