Lacombe : Légende de l’OL ?

 Lacombe : Légende de l’OL ?

Dimanche 15 décembre 2019 : Une page se tourne à l’Olympique Lyonnais. Bernard Lacombe, ancien joueur et entraîneur du club et qui était conseiller du président Jean-Michel Aulas a pris officiellement sa retraite à l’âge de 67 ans après plus de quarante années passés au sein de l’OL.  

Son parcours de joueur 

Bernard Lacombe débute son histoire avec Lyon en 1969. Il remporte la coupe de France en 1973 avec l’OL en s’imposant face à Nantes (2-1). Lacombe jouera à l’OL pendant neuf saisons entre 1969 et 1978 avant d’être contraint de partir à l’été 1978 chez le grand rival stéphanois puisque l’OL subit à l’époque d’importants problèmes financiers et est dans l’obligation de vendre. 

Très souvent surnommé « Nanard », Bernard Lacombe a marqué l’histoire du club lyonnais en inscrivant 149 buts en 258 matchs. Il est le deuxième plus grand buteur du club derrière Fleury Di Nallo (222 buts). Ses bonnes performances à l’OL lui a ouvert les portes de l’équipe de France en septembre 1973 avec une première sélection dans un match amical face à la Grèce avant d’inscrire déjà un doublé lors de sa deuxième sélection contre la Tchécoslovaquie. Lacombe aura été sélectionné avec les Bleus à 38 reprises pour 12 buts et remportera l’Euro 1984. 

 

Son parcours de dirigeant 

Jean-Michel Aulas prend la direction de l’OL en 1987. Lacombe est recruté quelques semaines plus tard par le nouveau président lyonnais de l’époque afin d’entrer dans l’organigramme du club. Guy Stéphan viré en cours de saison 1996-1997, Bernard Lacombe prend le poste d’entraîneur et entraînera le club jusqu’en 2000 avant de reprendre son poste de directeur sportif. Il deviendra par la suite un homme fort du clan Aulas et sera considéré comme le « conseiller du président ».  

 

Ému dimanche lors de l’hommage au Groupama Stadium devant ses anciens partenaires de l’époque Michel Platini, Alain Giresse ou encore Dominique Rocheteau, Lacombe aura marqué l’histoire de l’Olympique Lyonnais et pourra désormais profité d’une retraite bien méritée. 

Lucas Festor

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *