Digiqole ad

Les Meilleurs Anglais – 2ème : Bobby Moore

 Les Meilleurs Anglais – 2ème : Bobby Moore
Aujourd’hui, nous allons nous intéresser au deuxième meilleur joueur de l’histoire de l’Angleterre selon nous et au seul défenseur de ce classement, Bobby Moore.

Sa carrière :

Dans ce classement, on a vu beaucoup de joueurs restés fidèles à leur club, Bobby Moore ne manque pas à cette règle, lui qui a passé 16 ans à West Ham, qui se trouve dans son quartier londonien de naissance. Après deux ans à Fulham et des passages aux Etats-Unis à San Antonio et Seattle, il prend sa retraite au Danemark, à Herning Fremad, devenu plus tard Midtjylland. Moore compte 108 sélections avec les Three Lions (5ème total) et 90 capitanats, ce qui est un record mondial.

Son palmarès :

Son plus grand fait d’armes est bien entendu la victoire en Coupe du moMnde 1966, durant laquelle il est capitaine. Il est suite à cette compétition et année 1966 de très haute volée, élu sportif de l’année par la BBC. Il termine 4ème au Ballon d’Or 1966 derrière Charlton, Eusébio et Beckenbauer. Avec West Ham il remporte une coupe d’Angleterre et une coupe des vainqueurs de coupes, un palmarès famélique comme son compatriote Banks. En championnat, il joue le milieu de tableau, finissant au mieux 6ème lors de sa première saison.

Le survivant :

Bobby Moore est connu du monde entier pour avoir été le leader de l’équipe championne du monde en 1966, aussi bien sur et en dehors du terrain. Cependant, les choses auraient pu être totalement différentes et son histoire méconnue. En 1964, 2 ans avant la coupe du monde, que Moore, âgé de 23 ans est diagnostiqué d’un cancer des testicules. Moore est au sommet de son art et est élu meilleur joueur de l’année en Angleterre, sa femme décide alors de ne pas lui dire qu’il est atteint d’un cancer.

En effet, à l’époque, c’est le plus proche parent du patient qui décide si oui ou non il faut donner le diagnostic au patient. Elle pense que cela couperait sa carrière, ses rêves, sa vie. On apprend plus tard dans la biographie réalisée par Matt Dickinson que Moore savait qu’il était atteint de ce cancer. Dans tous les cas, il vit avec et réussit la carrière qu’on lui connait, ne parlant jamais de sa maladie, ni même avec sa femme. Moore finira par décéder en 1993, à 51 ans, d’un cancer de l’intestin.

Pourquoi est-il deuxième ?

Selon nous, la première place est indétrônable, nous l’expliquerons bientôt. Pour nous, la deuxième place était tout aussi logique. Certes, nous n’avons pas vu jouer en direct Moore, mais nous pouvons vous conseiller la finale de coupe du monde 1966, trouvable sur Internet, match durant lequel Moore surclasse les attaquants allemands, délivre une passe décisive et montre tout l’étendu de son talent. Moore est le meilleur défenseur de l’histoire de l’Angleterre, capitaine et patron de l’équipe pendant 90 matchs.

Ce qui joue contre lui est ce palmarès en club quasi inexistant, à une époque où les joueurs ne quittent jamais leur club, car c’était plus compliqué à faire qu’aujourd’hui. Moore était doté d’une qualité de passe excellente pour un défenseur des années 60’, dur sur l’homme, bon de la tête, plutôt rapide et surtout très intelligent dans son positionnement et ses déplacements. Moore est également très bon tacleur, en atteste ce tacle salvateur en finale 1966 sur Emerich qui partait au but. C’est simple, pour avoir vu bon nombre de finales de coupe du monde, soit en direct, soit sur Internet pour les anciennes, aucun défenseur m’a autant impressionné, à part peut-être un certain Franz Beckenbauer.

Ce classement va se terminer très bientôt puisqu’il n’y a plus qu’un joueur à dévoiler, le moment pour vous de nous donner vos classements sur Twitter par exemple.

Digiqole ad
Avatar

kilian Murtos

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *