Les règles qui ont changé le foot : la passe en retrait au gardien #3

 Les règles qui ont changé le foot : la passe en retrait au gardien #3

Pendant plus d’un siècle, les gardiens de buts avaient le droit de prendre le ballon à la main après une passe d’un coéquipier. La règle interdisant cette passe captée à la main n’est arrivée qu’en 1992. Aujourd’hui, cette règle ne fait pas vraiment débat car son utilité a été prouvée sur le terrain par les joueurs. Si cette règle a été mise en place, c’est grâce ou plutôt à cause de la sélection danoise :

Le football avant cette règle :

Avant 1992, les gardiens de buts sont très mauvais techniquement. A ce poste, pas vraiment besoin de bons pieds si ce n’est pour les longs dégagements sur 6 mètres. Les gardiens ne jouent qu’à la main et peuvent dégager au pied mais dès que l’adversaire s’approche, pas de risques, on sécurise le ballon. S’ils ne peuvent pas faire plus de 4 pas avec le ballon dans la main (ils deviennent libres en 2002), les gardiens peuvent capter le ballon dans n’importe quelle situation.

Parfois, des scènes absurdes avec un enchaînement de passes du gardien au défenseur peuvent arriver, ce qui énervent les spectateurs car cela tue le spectacle, mais les joueurs n’en abusent pas trop, enfin, ça c’est jusqu’à un certain Euro 92, véritable déclencheur l’instauration de la règle.

L’Euro 92 :

En 1992, l’Euro se déroule en Suède avec 8 équipes divisées 4 poules de 2. Parmi ces équipes, il y a la Yougoslavie. Sauf qu’en 1992, c’est la fin de la guerre froide, l’URSS s’écroule et avec elle la Yougoslavie. Le pays est dissout en 1992 et des guerres et tensions éclatent. Cela entraîne la non-participation de la Yougoslavie à la compétition, remplacée par… le Danemark. Les danois avaient terminés deuxième du groupe de qualification derrière les yougoslaves et se voient invités à quelques jours du tournoi alors que certains joueurs étaient partis en vacances.

Un reportage est disponible sur Netflix pour suivre la merveilleuse aventure de l’équipe de Schmeichel et Laudrup. Les danois vont remporter le tournoi à la surprise générale et soulève ici leur seul trophée international. Mais ce tournoi va être entacher par une performance anti-sportive des danois en finale face aux allemands. Les danois mènent très vite 1 à 0 et vont déjouer totalement. Lorsqu’ils ont le ballon dans le camp allemand, ils n’hésitent pas à envoyer le ballon à Schmeichel pour qu’il la garde à la main. Une véritable parodie de football s’en suit pendant 90 minutes, un désastre pour le football et son spectacle.

Source: pressreader.com

L’IFAB et la FIFA réagissent très vite et instaure une règle, le gardien ne peut plus prendre le ballon à la main sur une passe du pied volontaire d’un joueur de son équipe. Cette règle va mettre du temps avant de s’installer comme une règle efficace et évidente.

Des débuts compliqués :

Lors des saisons qui ont suivi, des scènes drôles à voir d’extérieur mais moins du point de vue du club et de ses supporters ont eu lieu dans beaucoup de matchs. Des gardiens incapables de jouer au pied se sont retrouvés perdus. Certains prenaient le ballon occasionnant des coups-francs indirects, d’autres hésitaient et prenaient des buts. Encore pire, certains voulaient jouer au pied mais faisaient de grosses boulettes. Les entraîneurs se sont agacés quelques temps sur cette règle pouvant coûter un but gag, les gardiens se sentaient perdus et beaucoup ont perdus leur place après cette règle.

En Angleterre, certains clubs ont fini par laisser de côté leur gardien anglais incapable de jouer au pied pour un gardien étranger plus technique et apte à jouer au pied. Cela coupler à l’arrêt Bosman dont nous avons parlé il y a peu, a permis d’internationaliser le poste de gardien de but mais surtout de le changer complètement. En 1992, on regardait beaucoup de choses chez un gardien mais sûrement pas son aisance balle au pied. En 2017, Guardiola recrute Ederson à Manchester City car le jeu au pied du brésilien l’intéresse, les temps ont bien changé en 25 ans.

Aujourd’hui les gardiens sont formés et entraînés au jeu au pied, les entraineurs joueurs et voulant développer un jeu de passes comme Bielsa et Guardiola font de leur gardien une rampe de lancement. D’un autre côté, des buts importants ont été marqués suite à cette règle et des erreurs de gardiens, on pense évidemment à Lloris en finale de Coupe du Monde 2018. Mais cette règle a permis de jouer de plus en plus et d’accélérer le jeu, augmentant le spectacle et le plaisir visuel. Cruyff aurait sûrement aimé jouer avec cette règle, lui le co-fondateur du football total. Et vous, vous l’aimez cette règle ?

kilian Murtos

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *