Digiqole ad

L’Olympique de Marseille va-t-il craquer ?

 L’Olympique de Marseille va-t-il craquer ?

Éliminés des deux coupes nationales, les Marseillais ne visent plus qu’une qualification directe pour la prochaine campagne de Ligue des Champions. Un objectif tout à fait réalisable, à condition de ne pas se mettre de bâton dans les roues.

Il ne leur reste plus que le championnat à jouer. Éliminés en quarts de finale de Coupe de France mercredi soir à face à l’Olympique Lyonnais (1-0), les Marseillais sont désormais éliminés des deux coupes nationales.

Crédit photo : Getty Images

L’unique objectif des hommes d’André Villas-Boas est à ce jour clair : conserver leur seconde place au classement de la Ligue 1. Invaincus depuis octobre dernier dans cette compétition, soit depuis 13 rencontres, les Marseillais se déplaceront dimanche soir à Lille, en clôture de la 25ème journée. Un rendez-vous que les deux équipes prennent au sérieux, puisqu’il compte grandement dans la course aux places européennes.

En effet, une victoire en terres lilloises permettrait aux Marseillais de compter douze points d’avance sur leur adversaire et d’ainsi « solidifier la seconde place » selon André Villas-Boas. Cependant, les Dogues ne se laisseront pas faire. Et heureusement d’ailleurs ! Les hommes de Galtier se donneront pour décrocher les trois points et continuer à titiller les Rennais et la troisième place du championnat.

Dimitri Payet, l’homme en forme côté marseillais absent pour le match façe à Lille ce dimanche 16 février. (Crédit photo : Getty Images)

Jouer tous les trois jours

Le marathon est long pour les Marseillais. Douze matches ont été disputés en moins d’un mois et demi en championnat et en Coupe de France depuis le début de l’année 2020. Dans une période où les jambes commencent à peser, continuer à jouer tous les trois à quatre jours paraissait impossible.

«Il y a de la fatigue, les semaines ont été longues.»
déclarait André Villas-Boas en conférence de presse.

Mais les Olympiens ne devront pas baisser la tête en cette fin de saison. Notamment face aux « gros », qu’ils affronteront dans les semaines à venir. Montpellier, Paris, Lyon, Monaco, ou encore des déplacements périlleux à Strasbourg et à Reims. Voilà une partie de ce qui attend Morgan Sanson et ses coéquipiers.

«Il nous reste 14 matches, 14 finales. Je suis confiant.»
affirmait avec grande ambition le milieu de terrain marseillais.

Un groupe limité mais cruel

C’était flagrant face à l’Olympique Lyonnais en Coupe de France, le banc de l’OM n’est pas toujours de grande qualité. Les entrants de l’équipe de Villas-Boas au Groupama Stadium répondaient aux noms de Aké, Khaoui et Chabrolle. Les « minots » âgés de respectivement 19, 24 et 21 ans n’ont pas su faire la différence dans un match mou. Un effectif composé de 26 joueurs professionnels qui paraît faible pour enchaîner les matches sur plusieurs tableaux. Mais toute l’équipe dépend d’un seul joueur, de l’ex-Hammer Dimitri Payet. « Nous sommes Payet dépendants », affirmait Maxime Lopez en conférence de presse fin janvier. Le Réunionnais est en pleine renaissance cette saison et fait le grand bonheur de l’OM. La tendance est de dire qu’une équipe ne dépend pas d’un seul joueur… mais à Marseille… un peu quand même.

Et on ne peut pas dire que cette équipe soit irréprochables dans le jeu. Avec 56 cartons jaunes concédés cette saison en Ligue 1, l’OM est l’équipe la plus avertie du championnat. Nombreux sont les joueurs qui ont déjà manqué un match en étant sous le coup d’une suspension. En effet, si un joueur concède trois cartons jaunes en moins de dix rencontres, il écope d’une suspension pour un match. Dimitri Payet, Boubacar Kamara, Jordan Amavi ou encore Duje Caleta-Car ont déjà été victimes de cette règle. Les plus avertis sont pourtant pas les plus inexpérimentés. Le « meilleur » dans l’exercice des cartons jaunes est Kévin Strootman. Le Néerlandais a déjà été averti neuf fois cette saison. Derrière lui, Jordan Amavi, Boubacar Kamara et Morgan Sanson, tous trois à 7 avertissements.

Le retour de Thauvin

Absent depuis juillet, Florian Thauvin devrait être de retour d’ici quelques semaines. (Source photo : sport.fr)

Et même si le groupe n’est pas quantitatif de grands joueurs, un des meilleurs de l’équipe voire le meilleur reverra très bientôt les pelouses de Ligue 1. Opéré de la cheville droite en septembre dernier, Florian Thauvin a repris la course fin janvier. Son entraîneur, André Villas-Boas, pense à un retour dans le groupe du meilleur olympien de la saison 2017-2018 pour la réception de Nantes, le 22 février prochain. Il espère donner « quelques minutes de temps de jeu » à l’ailier de 27 ans, dans les premières semaines de mars. Et même s’il ne disputera tout de suite les rencontres en intégralité, son retour dans l’équipe ne pourra être que bénéfique. Auteur de 38 buts en Ligue 1 sur les deux dernières saisons, il serait difficile de s’imaginer le champion du monde rester muet sur les trois derniers mois.

Malgré ses quelques points d’avances au classement, les joueurs en difficulté physiquement et l’enchaînement des matchs tous les 3 jours, va t-il pouvoir tenir son avance et aller chercher cette qualification tant attendue en Ligue des Champions ? Le club va pouvoir compter très prochainement sur le retour de Florian Thauvin, peut être l’élément qui viendra rendre cette fin de saison plus agréable du côté du vieux port.. à suivre.

Digiqole ad
Avatar

Adrien Deschepper

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *