PSG – Bayern : du miracle et du mérite

 PSG – Bayern : du miracle et du mérite

Victorieux 3-2 sur le terrain du champion d’Europe Munichois en 1/4 de finale aller de la Ligue des Champions, le PSG est en ballotage favorable avant le match retour au Parc des Princes. Le club de la capitale a donc toutes les raisons d’être satisfait après une telle performance. Du moins en théorie.

Car à y regarder de plus près, la copie livrée par les Parisiens pose légitimement question. Surdominé un Bayern fidèle à lui-même et clairement supérieur, il relève de l’euphémisme de dire que Paris s’en sort bien. Repris alors qu’ils menaient 2-0, les hommes de Pochettino ont vu les vagues Allemandes déferlées sur le but d’un Navas de gala, lequel a dû réaliser la bagatelle d’une dizaine d’arrêts afin de préserver les espoirs de qualification de son équipe. Sans un gardien de classe mondiale, nul doute que l’issue du match aurait été toute autre.

La défense Parisienne inquiète également en vue de ce match retour : il faut dire que cette dernière a été, c’est le moins que l’on puisse dire, bien mise à mal, notamment sur les côtés où Dagba et Diallo ont été submergés par les offensives des doublettes Coman – Hernandez / Davies d’un côté, et Sané – Pavard de l’autre. Débordements, un contre un, dédoublements, centres… tout y est passé ou presque, et les latéraux Parisiens, pas toujours aidés par le repli défensif alternatif de leurs ailiers ont passé une sale soirée.

Un axe d’amélioration incontournable pour le champion de France s’il souhaite réitérer la performance du match aller. D’autant que le forfait du capitaine Marquinhos est désormais acté, et que ce dernier ne sera pas là pour compenser. Encore un coup dur et non des moindres, tant le Brésilien avait tenu son rang de taulier derrière, mais aussi devant, en témoigne son but digne d’un numéro 9 à Munich. La capacité du PSG à faire sans lui sera déterminante, lui qui ne possède pas la profondeur de banc du Bayern sur toutes les lignes.

Car ce qui vaut derrière vaut aussi au milieu où Paris fut dominé sur le plan physique et technique pendant une bonne partie du match. Il faudra montrer autrement plus de maitrise et de répondant dans ce secteur de jeu pour l’emporter.

Des motifs d’espoir et de satisfaction, tout de même

Certes, la domination Bavarois fut sans contestation. Certes, le PSG peut s’estimer heureux. Mais Paris est parvenu à ajouter une corde manquante à son arc : L’efficacité.

On a en effet en mémoire certaines confrontation, City au Parc ou le Real au Bernabeu entre autres, où le PSG livrait une prestation aboutie, sans toutefois parvenir à concrétiser sa domination. À Munich, Paris n’a certes pas été la meilleure équipe, mais Paris a su exploiter et punir les (rares) manquements de son adversaire pour l’emporter, contrairement aux saisons précédentes. Avec deux buts à inscrire pour se qualifier, il va de soi que les flèches rouges et bleues disposeront des mêmes opportunités pour faire la décision.

Il nous faut également souligner que Paris a dû faire sans de nombreux absents (Bernat, Florenzi, Kurzawa, Paredes, Verratti, Icardi) ou des blessés comme Marquinhos et même Neymar, boitillant et à deux doigts du changement. Malgré cela, le PSG est allé s’imposer chez l’épouvantail de cette compétition, témoignant de ressources mentales et d’une solidarité remarquable, d’autant que le Bayern sait se montrer friand des remontées au score. À 2-2, Paris aurait pu sombrer. Il n’en a rien été, et il a de quoi s’enorgueillir.

Enfin, si Marquinhos est absent, Paris enregistre les retours de Paredes, Verratti et Florenzi, lesquels ne seront pas de trop pour se hisser dans le dernier carré une deuxième saison d’affilée.

L’inévitable facteur chance ayant joué son rôle à l’Allianz Arena, les Parisiens souhaiterons que celui-ci ne se décide pas à changer de camp, pour valider une qualification dont on aime à penser qu’elle ne serait plus uniquement qualifiée de miraculeuse, mais aussi de méritée. La rencontre est à suivre en direct sur notre compte Twitter.

David Onana

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *