Robert Moreno : itinéraire d’un visionnaire

Nommé à Monaco comme entraîneur, Robert Moreno est jeune et est peu connu du grand public, pourtant il a déjà une grande expérience. Itinéraire d’un visionnaire.

Des débuts mouvementés

Robert Moreno né à Barcelone en 1977, fils d’un père défenseur central en quatrième division espagnole. Moreno s’intéresse au coaching rapidement, il s’avait qu’il n’avait pas les qualités pour être joueur professionnel. A 14 ans, il devient entraîneur du CF Damm. Moreno commence a surprendre les membres du CF Damm avec l’analyse des adversaires, il utilise une caméra qu’il place dans les gradins, elle lui permet aussi de faire progresser ses joueurs.

Ces analyses, il en fera sa spécialité. En 2010, il est nommé analyste vidéo au FC Barcelone B, la réserve du Barça, repéré par l’entraîneur principal de l’équipe, Luis Enrique. Il n’y restera que très peu de temps, Moreno suit Enrique nommé à l’AS Roma. Cette saison là est une déception, Rome termine à la septième place du championnat, cette place ne qualifie pas le club en coupe d’Europe. Suit à cette saison, Enrique quitte la Roma en accord avec ses dirigeants, Moreno le suit. Il publie en 2013 un livre, nommé « Mi receta del 4-4-2 » ou « Ma recette du 4-4-2 » en français. Il y explique sa vision du système.

Pour la saison 2013-2014, il rejoint le Celta Vigo, toujours aux côtés de Luis Enrique en tant qu’adjoint. Le club réussi à se maintenir en Liga et à l’issue de la saison, les deux hommes sont recrutés par le FC Barcelone. Retour au bercail pour Moreno. Durant leurs années au club catalan, ils remporteront deux Liga, trois Copa del Rey, une Supercoupe d’Espagne, une Ligue des Champions et une Coupe du Monde des Clubs. Pour la saison 2017-2018, Moreno revient au Celta Vigo, cette fois-ci sous les ordres de Juan Carlos Unzué, qui lui aussi faisait partie des adjoints de Luis Enrique. Ce dernier faisait une pause d’une année.

Juillet 2018, nomination de Luis Enrique à la tête d’une séléction espagnole en quête de renouveau après les échecs de la Coupe du Monde 2014, l’Euro 2016 et la Coupe du Monde 2018. Il nomme à ses côtés en tant qu’adjoint, Robert Moreno.

Source : Photo News

Des responsabilités

Le 26 mars 2019, Robert Moreno prend l’intérim de la séléction, Luis Enrique se retire temporairement du poste, sa fille est victime d’une maladie grave. Sous son nouveau sélectionneur, l’Espagne continue ses performances et ne perd pas, le bilan est de 9 matchs, 7 victoires et 2 matchs nul, pour 29 buts marqués et 4 concédés.

Le 27 novembre 2019 Moreno est limogé de son intérim. Enrique reprend le poste sans son historique adjoint. Enrique évoque que lors d’une réunion chez lui, Moreno lui aurait dit qu’il voulait garder son poste jusqu’a la fin de l’Euro, avant de redevenir son adjoint. Ce que Moreno a dit n’a pas plus a Luis Enrique, toujours en conférence de presse, ce dernier parle « D’une ambition démesurée au vu de la situation (cf. décès de sa fille)». Pour Enrique, cette ambition lui semble déloyale et demande le licenciement d’Enrique. Suite à cette conférence de presse s’en suit des clashs interposés entre Moreno et Enrique.

Moreno touche enfin au but

28 décembre 2019, le rêve de Moreno se réalise, il devient officiellement l’entraîneur principal de l’AS Monaco. Il arrive dans un club en difficulté et en manque de résultat. En Espagne, les experts savent qu’il va réussir, avec une déclaration d’un directeur sportif « Il est considéré comme un pionnier du scouting et est l’un des meilleurs analystes de l’observation des adversaires. Il lui reste à prouver dans la gestion humaine. ». Justement, à Monaco, il va devoir gérer un effectif plutôt jeune et en quête d’une identité de jeu. Il réalise de bons débuts, avec comme match marquant le 3-3 au Parc des Princes face au PSG.

Tout commence vraiment pour Robert Moreno, avec 28 ans d’expérience dans le football, il connaît les ficelles du milieu. Il a réussi avec l’Espagne, va t-il réussir avec Monaco ? Combien de temps restera t-il à ce poste ? Des questions que seul l’avenir nous dira.

Enzo Brule

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *