Slavia Prague – Nice : La vie sans Dante commence…

 Slavia Prague – Nice : La vie sans Dante commence…

Il y a souvent des nouvelles terribles dans une saison et Nice peut témoigner. En effet, le club azuréen a appris lundi matin la blessure de son capitaine, Dante, victime d’une rupture des ligaments croisés. Un véritable coup de massue pour les hommes de Patrick Vieira. 

C’était sans doute la pire période pour se blesser, une période où l’OGC Nice enchaîne les matchs à vitesse grand V entre la Coupe d’Europe et le championnat. Sur une belle dynamique en Ligue 1 avec 3 victoires sur les quatre dernières journées, le Gym évoluait dimanche sur la pelouse d’Angers SCO avec comme volonté de confirmer, après une victoire symboliquement importante en C3 jeudi dernier, dans un contexte si particulier.

Et même si les Aiglons ont rempli leur objectif initial en battant facilement des angevins décevants sur le score de 3 buts à 0, ils ont été contraints de perdre « CommanDante », forfait jusqu’à la fin de la saison. Le Brésilien s’est en effet écroulé dans la surface, après un duel avec Romain Thomas sur un corner niçois en seconde période. Lui qui avait parfaitement lancé son match en adressant une subtile passe décisive pour Rony Lopes, a dû quitter le terrain avant l’heure de jeu sur civière.

Dante au sol, après son fameux duel avec le défenseur angevin, Romain Thomas. (Crédit photo : L’Équipe).

Attendant dimanche soir les résultats de l’examen, le club a communiqué lundi matin le diagnostic, qui a révélé une rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche. Sa saison semble d’ores et déjà terminée. Nice perd ainsi son véritable taulier, qualifié de « papa d’équipe » par Amine Gouiri.

Pourquoi ?

Car à 37 ans, Dante est le leader d’un groupe très jeune dont il est le seul trentenaire avec Morgan Schneiderlin. Débarqué au club en 2016, l’international auriverde (13 sélections) rayonne par sa régularité. Disputant 132 matchs de championnat depuis son retour en France, il est le deuxième joueur de champ le plus utilisé, derrière Damien Da Silva (11 845 minutes). 

En fin de contrat en juin prochain, et après une telle blessure, le niçois devra s’accrocher. Julien Fournier, directeur du football INEOS, n’en doute pas  :

« C’est un exemple de professionnalisme sur le terrain, je sais qu’il fera sa rééducation à 400 % et qu’il reviendra à son niveau. Son futur s’inscrit à l’OGC Nice, en tant que joueur tant qu’il le voudra, puis dans un autre rôle. Il est vraiment dans le club. »

Le collectif Niçois va tenter ce soir de poursuivre sa belle série (Crédit photo : Nice Médias).

Quels seront donc les choix de Vieira pour remplacer son homme fort, qui évoluait dans l’axe d’une défense à 3 ?

La direction du club a indiqué qu’il ne sera pas remplacé par un joker médical, étant donné que Nice dispose de nombreux joueurs à ce poste. Il sera donc intéressant de suivre les décisions prises et ce, dès ce soir, car le Gym se déplace en République Tchèque, pour y affronter le Slavia Prague, dans le cadre de la Ligue Europa.

Une équipe du Slavia malheureusement déplumée par la crise du COVID-19 : les locaux ne disposent en effet que de quatorze joueurs à disposition pour cette rencontre. Un véritable handicap et une belle opportunité à saisir pour les Aiglons, qui devraient titulariser le jeune Flavius Daniliuc en défense centrale pour remplacer Dante.

Rencontre à suivre en direct à 18h55 sur RMC Sport et Téléfoot, ainsi que sur nos réseaux sociaux @_BeFoot.

Victor Girerd

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *