Digiqole ad

Union – Hertha : ce qu’il faut savoir avant le derby berlinois

 Union – Hertha : ce qu’il faut savoir avant le derby berlinois

C’est LE match de la 27ème journée de Bundesliga. En clôture de la journée de reprise, l’Union Berlin (7è) reçoit ce dimanche à 18h00, le Hertha Berlin (14è) dans un derby Berliner qui promet ! BeFoot vous décrypte cette affiche particulière.

L’Union surprenant…

A l’aube de la saison 2020-21 qui aurait misé sur une septième place du club est-Berliner après vingt-six journées ? Personne. Et pourtant, le club entraîné par Urs Fischer est bel et bien à cette place d’honneur. Le 1.FCU dispose d’un des plus petits budgets de l’élite allemande, et beaucoup imaginaient les rouges disputer le maintien après une première saison en Bundesliga aussi surprenante que convaincante, surtout après le départ de deux hommes important: le gardien Rafa Giekiewicz (parti libre au FC Augsburg) et le buteur Sebastian Andersson (parti à Köln pour 6,5M€).

La réussite Berlinerin peut s’expliquer par d’un côté un recrutement malin et peu coûteux avec notamment Max Kruse, les gardiens Andreas Lüthe et Loris Karius, Robin Knoche, Max Awoniyi, et le transfert définitif de Marius Bülter (1,5M€), une direction stable et sérieuse, des joueurs qui avancent ensemble, qui se relèvent après une période délicate dans leurs anciens clubs (on pense à Max Kruse et Robin Knoche) et bien intégré à l’esprit Union, un coach atypique, et d’un autre côté par l’irrégularité et la saison décevante des clubs plus “riches”. L’Union détonne et plait dans cette Bundesliga. N’oublions pas le charme du stade An der Alten Försterei dans lequel va se jouer la rencontre.

… le Hertha décevant

Soyons clair, on ne s’attendait pas à ce que le Hertha Berlin joue le maintien cette saison, surtout à la vue des investissements réalisés et des ambitions affichées par la direction Herthanerin. Pourtant c’est le cas. Le mois de janvier annonçait la couleur: l’entraîneur Bruno Labbadia et l’illustre Michael Preetz (directeur sportif) partaient laissant place au retour du populaire Pàl Dardai et à Arne Friedrich (déjà dans la direction).

Des défaites à la chaîne, avec une victoire face à Schalke entre deux, un mercato hivernal léger (Sami Khedira et Nemanja Radonjic en prêt) et le Hertha s’enfonçait doucement vers la zone rouge. Les premiers matchs de Dardai épisode 2 se terminent par des défaites mais les supporters Herthaner ont de quoi être optimistes puisque dans le jeu, c’est mieux. Pendant cette chute, les autres concurrents au maintien glanent des points, et le Hertha se voit passer devant par Mainz et Bielefeld, tandis que Köln s’éloigne progressivement. La première victoire de l’ère Dardai intervient début mars face au FC Augsburg. Depuis, le Hertha a perdu à Dortmund et a gagné face au Bayer Leverkusen; cette dernière victoire permettant aux Blauweisser de sortir de la zone rouge en s’installant à la quatorzième place.

L’Union est sur une série correcte de deux victoires, deux matchs nuls et une défaite lors de ses cinq derniers matchs, contre trois défaites et deux victoires pour le Hertha qui va mieux. On peut s’attendre à un match serré, d’autant plus que l’infirmerie du Hertha se vide et Dardai pourrait retrouver son effectif au complet pour le Stadtderby (derby de la ville).

A l’instar du Hertha, les Unioner pourraient également être au complet. Malheureusement ce derby attendu se jouera sans supporters, les politiques Berliner ayant refusé le “Pilot Project” demandé par le 1.FCU. Le “Pilot Project” a récemment été approuvé à Rostock qui a pu recevoir 777 spectateurs dans son stade.

Digiqole ad
Avatar

Thogau

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *