EL : Lille 🇫🇷 – 🇳🇱 Ajax, les Lillois veulent prendre leur revanche !

 EL : Lille 🇫🇷 – 🇳🇱 Ajax, les Lillois veulent prendre leur revanche !

Un an plus tard, Lille retrouve Amsterdam dans le cadre des 16èmes de finale aller de l’Europa League. Défaits 5-0 sur l’ensemble des deux matchs l’an dernier en phase de poules de LDC, les Lillois ont changé et voudront montrer qu’ils ont gagné en maturité depuis. Avec des absents de marque côté Ajax, le rapport de force s’est encore plus rééquilibré cette saison. Petit tour d’horizon à quelques heures du coup d’envoi (21h).

Des Lillois revanchards, qui ont progressé depuis la dernière confrontation !

L’heure des retrouvailles a sonné. Ce soir, le LOSC reçoit à Pierre-Mauroy un adversaire qu’il connaît, qui lui avait infligé une leçon de réalisme l’an dernier. Emmenés à l’époque par un Onana des grands soirs et la magie d’Hakim Ziyech, les Ajacides s’imposaient par deux fois sur les Lillois sans forcer leur talent. Mais depuis, les choses ont changé. Finit les erreurs défensives d’un Maignan hésitant et d’un Çelik plombant. Finit les attaquants maladroits avec les deux Jonathan qui vendangeaient (trop) souvent. Lille a compris ses erreurs et a très bien évolué depuis : le club est actuellement en tête du championnat français et est parvenu à se qualifier pour la suite de la C3 en sortant d’un groupe assez relevé, composé entre autres du Milan AC.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que rien ne s’annonçait facile pour le staff de Christophe Galtier. Avec le départ du brésilien Gabriel et du duo Rémy-Osimhen qui n’en finissait plus de planter, l’équipe a tout de même réussi à rester extrêmement compétitive voire plus qu’elle ne l’est actuellement. Grâce notamment à l’adaptation éclaire de Sven Botman et à la surprise Yilmaz à 35 ans, le club avance à vitesse grand V et réalise le meilleur parcours de son histoire (avec 55 points pris en 25 journées).

Luiz Araújo célèbre le but de Timothy Weah face à Bordeaux, le 3 février dernier.

Pourtant, le changement de direction à la mi-décembre avec le départ de Gérard Lopez, qui a profondément touché les joueurs et supporters ou encore la blessure de longue durée de Renato Sanches de novembre à janvier aurait pu faire craindre le pire. Il n’en n’est rien, le LOSC est imperturbable.

Capable de terrasser le Milan d’Ibrahimović 3-0 sur la pelouse de San Siro, Lille n’a peur de rien. Portés par Yazici et ses 6 réalisations dans la compétition (co-meilleur buteur avec Pizzi), les Nordistes seront privés d’André ainsi que de Xeka (suspendus). Quant à Yilmaz, il n’est pas suffisamment remis de sa blessure au mollet.

Des absents qui vont ainsi pousser Christophe Galtier à s’adapter au milieu. L’ancien coach de l’ASSE va aligner Sanches et Soumaré, qui ont très peu joué ensemble cette saison. Tous les deux très talentueux, ils auront une mission très importante ce soir et devront faire preuve de complémentarité, confie Galtier :

« C’est moins équilibré de les avoir ensemble parce qu’ils ont les mêmes caractéristiques. Ils cassent les lignes, prennent des risques au milieu. Ce sont deux merveilleux joueurs mais ce n’est peut-être pas la meilleure paire pour trouver l’équilibre dans notre système. »

Toutefois, l’homme qui disputera son 49ème match de coupe d’Europe, pourra compter sur l’intégralité de sa défense et sur son gardien, qui totalise le record de clean sheets (14) parmi les 5 grands championnats européens, à égalité avec le mancunien Ederson. Cette solidité lilloise s’explique notamment par la très bonne charnière centrale, composée de José Fonte et de Botman, qui retrouvera ce soir son club formateur qu’il a quitté en juillet dernier.

Un moment forcément spécial pour celui qui n’a pas pu s’exprimer avec l’équipe première de l’Ajax et qui voudra forcément démontrer toute l’étendue de son talent.

Des absents importants du côté de l’Ajax : un coup à jouer pour Lille !

Face à une belle formation lilloise, l’Ajax devra se méfier. Interrogé à ce sujet en conférence de presse d’avant match, Erik ten Hag, entraîneur du club depuis 2017, n’est pas inquiet quant aux capacités de son équipe mais sait que ce match sera disputé :

« Lille est mieux organisé défensivement cette saison.  Je pense aussi que notre système de jeu leur est beaucoup moins défavorable cette année. Ce sera très serré car j’estime qu’il y a très peu de différences de niveau entre les deux équipes. Christophe Galtier a fait du super travail avec cette équipe. Elle a du rythme, elle joue bien en contre, oui, cela va être un match difficile.»

Difficile car deux étourderies plombent le club. La première concerne Sébastien Haller, qui est arrivé en janvier en provenance de West Ham et qui n’est pas qualifié pour les phases finales de l’EL. La faute à un oubli administratif d’un membre du club au moment de modifier les listes de l’UEFA. L’international ivoirien a récemment réagi à l’erreur surprenante de son club, pourtant réputé pour son professionnalisme :

« J’ai parlé avec la personne responsable. Je suis le premier à commettre des erreurs tous les jours. Ce n’est une situation facile pour aucun de nous deux mais il est important de rester unis et montrer que nous sommes forts.»

Une première aubaine donc pour le LOSC qui ne croisera pas l’ancien pensionnaire de l’Eintracht sur le carré vert, lui qui réalise des débuts très convaincants avec les Lanciers, avec un total de 5 buts ainsi que 5 passes décisives en neuf matchs, toutes compétitions confondues. Cette absence, conjuguée au retour à Schalke 04 de Klaas-Jan Huntelaar ne feront pas les affaires du coach ten Hag qui devrait replacer Tadić dans l’axe de l’attaque, lui qui jouait davantage sur un côté cette saison.

La deuxième concerne André Onana, suspendu pour dopage après s’être trompé en consommant du Lasimac pour se soigner, un médicalement prescrit pour sa femme. Contrôlé positif en octobre, l’UEFA lui a infligé un an de suspension et l’Ajax a fait appel auprès du TAS dans l’optique d’amoindrir la sanction.

Brillant la saison passée, André Onana est suspendu un an pour dopage.

Mauvaise nouvelle donc pour les Ajacides qui devront faire sans leur portier camerounais qui avait été ô combien efficace la saison dernière en multipliant les arrêts face aux Dogues. Le très expérimenté Maarten Stekelenburg gardera les cages du club. Cédric, qui tient le média AjaxEnFrance, parle de l’absence d’Onana :

« C‘est évidemment un problème, il a souvent été décisif, a d’excellents réflexes et savait participer au jeu. Maintenant son remplaçant, Stekelenburg, est très expérimenté du haut de ses 38 ans et n’est pas mauvais. Il n’a pas forcément fait une grosse carrière en tant que n°1 après son départ de l’Ajax, mais compte quand même une finale de Coupe du Monde…»

De plus, le prodige Ryan Gravenberch, devenu indéboulonnable dans l’entrejeu de son équipe, est suspendu pour le match aller. À 18 ans, le joyau néerlandais épate tous les observateurs par sa justesse et sa faculté à casser des lignes balle au pied. Mazraoui, blessé au visage samedi dernier, est également absent. Le latéral droit marocain va mieux mais est indisponible, au même titre que Quincy Promes, impliqué dans des affaires judiciaires et proche d’un départ vers la Russie.

Un Amsterdam amoindri se présentera à Pierre-Mauroy ce soir. Cédric en profite pour comparer vis-à-vis de l’an passé et nous livrer la force de son équipe :

« C’est moins spectaculaire cette saison car Ziyech n’est plus là et Neres a été pas mal blessé. Et l’absence de Haller n’arrange rien. Il y’a moins de référence. Maintenant, c’est quand même cette saison qu’ils ont signé leur plus grosse victoire en championnat aussi. Et la force c’est peut-être le collectif, il y’a peut-être moins de “stars” mais c’est plus homogène. Le banc est plus fourni qu’avant et jusqu’ici, les absences se sont parfois transformées en avantage tactique. À voir si ça va durer.»

En effet, les partenaires de Daley Blind sont bien partis pour être sacré champion à l’issue de la saison mais devront se jauger sur la scène européenne, face à des Lillois davantage prêts que la saison dernière, estime Fonte.

« Nous avons gagné en expérience. Nous sommes plus solides aussi. L’équipe a réalisé un très bon travail sur le plan tactique. Nous savons ce que le coach attend de nous, il sait faire passer son message, tous les joueurs connaissent bien sa méthode. Je pense sincèrement que nous sommes meilleurs que l’année dernière.»

Les Lillois s’étaient lourdement inclinés (3-0) l’an passé à la Amsterdam ArenA.

Les compositions probables d’après L’Équipe

LOSC : Maignan – Çelik, Fonte (C), Botman, Reinildo – Soumaré, Sanches – Weah, Yazici, David, Bamba.

Ajax Amsterdam : Stekelenburg – Rensch, Timber, Martinez, Tagliafico – Alvarez, Blind, Klaassen – Antony, Tadic (C), Neres.

L’arbitre de la rencontre est le slovaque Ivan Kružliak. Le match sera à suivre sur notre compte Twitter ! Rendez-vous 21h.

Victor Girerd

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *