Bayern – PSG : Paris peut-il le faire ?

 Bayern – PSG : Paris peut-il le faire ?

Quelques mois après l’amère défaite en finale de l’édition 2020, le Paris Saint-Germain retrouve son bourreau, le Bayern Munich, en 1/4 de finale de la Ligue des Champions. Un énorme choc entre deux équipes privées de nombreux éléments importants, où Paris aurait tort de ne pas y croire. Qui saura tirer son épingle du jeu avant le match retour ? Décryptage de ces retrouvailles à l’Allianz Arena.

Des dynamiques totalement différentes

A l’abri en championnat et serein, le club munichois est à l’opposé d’un PSG moins dominateur en Ligue 1 et inquiétant.

Vainqueur de Leipzig le week-end dernier, le Bayern Munich affiche une confiance à toute épreuve. Privé d’éléments importants, l’ogre bavarois a compensé par un mental d’acier pour aller s’imposer chez leur principal concurrent au titre, et se rapprocher un peu plus d’un nouveau sacre.

Pour le PSG, il va falloir réaliser un grand écart entre sa sortie du week-end et ce choc européen. Si l’équipe parisienne réitère la même performance, elle risque de ne pas peser bien lourd dans ce match. Décevants, les coéquipiers de Neymar ont chuté face aux Lillois, qui ont repris la tête de la Ligue 1, avec trois points d’avance.

Sortir le costume des grands soirs pour le PSG

C’est bien connu, ce PSG est en mode alternatif. Il est tout aussi capable de se sublimer pour réaliser une performance XXL et s’imposer au Camp Nou (victoire 4-1) que de se prendre les pieds dans le tapis face au FC Nantes à domicile (défaite 1-2).

« C’est notre point négatif. On a eu beaucoup de hauts et de bas »

 – a reconnu le capitaine Marquinhos. –

L’irrégularité affichée peut cependant avoir des vertus. Quand le PSG tombe bien bas, il est capable de rebondir très haut. Paris est dans l’obligation de montrer un autre visage. Il faudra être plus conquérant, plus cohérent, et surtout plus fringant. Absolument tout doit être mieux. A commencer par l’état d’esprit, à l’image de Neymar, exclu le week-end dernier pour deux gestes d’humeur. Il va falloir, pour le PSG, afficher une force mentale à tout épreuve, afin de résister aux assauts bavarois, et endosser le costume des grandes soirées européennes.

La capacité à surmonter les absences, élément déterminant de ce choc

La tâche parisienne sera loin d’être aisée, puisque manquent à l’appel les latéraux titulaires, à savoir Alessandro Florenzi ainsi que Juan Bernat et Layvin Kurzawa, au même titre que Marco Verratti, Leandro Paredes et Mauro Icardi. Sans de nombreux cadres, le PSG devra tenir le choc. Face au Bayern, Paris se retrouve une nouvelle fois obligé de miser sur ses individualités. Bien que leur leadership soit remis en question, par l’immensité de leur talent, Neymar et Kylian Mbappé ont de quoi illuminer la soirée parisienne.

Côté allemand, le Bayern Munich va devoir se passer de deux de ses meilleurs joueurs. Robert Lewandowski, blessé à un genou, ne peut pas tenir sa place, et Serge Gnabry a déclaré forfait suite à un test positif à la Covid-19. L’ancien Parisien Choupo-Moting aura donc la lourde tâche de faire mal à son ancien club.

Le meilleur atout du Bayern est sans doute le double pivot Kimmich – Goretzka, dans une forme étincelante. Le PSG, sans ses milieux titulaires, devra réussir à contenir les deux internationaux allemands et appuyer offensivement, tant les champions d’Europe ont parfois du mal à tenir leur cage inviolée cette saison.

L’absence de Lewandowski, facteur X malgré lui ?

Lewandowski

Le Bayern Munich se présentera sur le terrain de l’Allianz Arena sans son arme fatale, Robert Lewandowski, auteur de 35 buts en 25 matches cette saison. L’attaquant polonais est absent en raison d’une blessure au genou droit contractée avec la sélection polonaise. Un gros coup dur, mais le Bayern ne peut pas se plaindre au vu de la liste des absents du Paris Saint-Germain.

Pour Kylian Mbappé et les Parisiens, ce forfait reste malgré tout une bonne nouvelle en vue d’une qualification pour les demi-finales. Même sans Lewandowski, qui vit la meilleure saison de sa carrière, le Bayern ne manque pas d’atouts sur le plan offensif, à commencer par Kingsley Coman, buteur lors de la dernière finale. Le Bayern fait peur, et reste armé pour réussir sans son attaquant vedette, même si son absence enlève une sacrée épine du pied pour le Paris Saint-Germain.

Le Bayern Munich est sans doute la meilleure équipe d’Europe. Cependant, le PSG a aussi des armes, même s’il ne sera pas simple d’aller en demi-finale. Paris n’a plus qu’à se sublimer, comme il a su le faire face au FC Barcelone. A eux de réaliser le match parfait, pour sortir le Bayern et réaliser un immense exploit. Bien qu’ils réfutent la théorie du « match-revanche », difficile d’imaginer qu’en pénétrant sur la pelouse de l’Allianz Arena, les Parisiens n’aient pas en tête les images des Bavarois soulevant ce trophée qu’ils désirent tant. Cette rencontre est à suivre sur notre compte Twitter.

Hugo Guérin

Supporter inconditionnel de l'Olympique Lyonnais. Comme le dirait Albert Camus : « Il n'y a pas d'endroit dans le monde où l'homme est plus heureux que dans un stade de football ».

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *