Chelsea : l’adaptation express de Thomas Tuchel

 Chelsea : l’adaptation express de Thomas Tuchel
Malgré des débuts honorables avec les Blues, Frank Lampard s’est vu limogé en janvier dernier, payant ses résultats en championnat (9ème lorsqu’il a été viré) et ses choix souvent discutables, malgré l’enveloppe XXL dont il a bénéficié l’été dernier. Roman Abramovitch, le président de Chelsea, a décidé de remplacer l’ancien capitaine du club londonien par le tacticien allemand, Thomas Tuchel.

Une adaptation remarquable

Devancé en championnat, mais qualifié en 1/8ème de finale de Ligue des Champions, Thomas Tuchel n’avait d’autre choix que de prendre rapidement ses marques pour remplir les objectifs fixés. Et on peut dire que c’est chose faite. En 23 matchs toutes compétitions confondues depuis son arrivée, Chelsea comptabilise 15 victoires, 6 nuls et seulement 2 défaites.

Ces excellents résultats leur ont notamment permis de recoller au classement en championnat (4ème à 4 points du 3ème : Leicester), et d’atteindre les 1/2 de Ligue des Champions, en éliminant l’Atlético Madrid et Porto. Chelsea est également qualifié pour la finale de la FA Cup suite à leur victoire (1-0) face à Manchester City. Les débuts de l’ancien entraineur du PSG sont remarquables, mais comment a t-il réussi à s’adapter en si peu de temps ?

Une solidité défensive retrouvée

10. C’est le nombre de buts encaissés par la formation de Thomas Tuchel depuis qu’il est en poste. Comment le natif de Krumbach a su retrouver une stabilité permettant à Chelsea d’encaisser très peu de buts ? Les points importants de ce changement radical :

  • Edouard Mendy : L’ancien rennais réalise une excellente saison et il n’est pas étranger à la solidité défensive des Blues. Le portier sénégalais, titulaire indiscutable depuis l’arrivée de Tuchel, comptabilise cette saison 23 clean sheet en 39 matchs disputés.
  • La réintégration d’Antonio Rudiger : Très peu utilisé par Frank Lampard, le défenseur central a tout de suite été relancé par Tuchel, et on comprend pourquoi. Solide défensivement, rarement pris à défaut, Antonio Rudiger revit depuis maintenant 3 mois, et lui aussi y est pour quelque chose dans la transformation défensive des Blues.
  • Le retour en forme de Ngolo Kanté : Un peu moins performant en début de saison, le milieu de terrain français est revenu au top de sa forme. A l’aise dans la formation proposée par Thomas Tuchel, le français est omniprésent au milieu de terrain et indispensable dans le pressing proposé par les Blues.

Une réorganisation tactique efficace

Tactiquement, Thomas Tuchel a également su s’adapter en optant pour un système en 3-4-3, permettant de tirer le meilleur de ses joueurs. Ce système avec 2 pistons permet aux Blues d’occuper la largeur en phase offensive, sans trop se découvrir pour ne pas être pris à défaut en phase défensive, ce qui amène un équilibre permettant aux milieux de terrains, positionnés dans un double pivot, d‘aller chercher haut leurs adversaires.

Ce système permet donc de mettre en pratique ce que veut Tuchel, récupérer le ballon le plus vite possible après la perte de la balle lors des phases offensives. Le tacticien allemand a également su s’adapter en fonction de l’adversaire. Bien qu’il reste fidèle à sa formation de base, Tuchel a su moduler cette formation de manière à les rendre imprévisible, avec des choix divergents (Alonso ou Chilwell, James ou Hudson Odoi, Havertz en faux numéro 9 par exemple).

Des progrès à faire…

Malgré des débuts plus qu’encourageants, Chelsea peut encore progresser, notamment en attaque. En effet, les Blues ont du mal à trouver une animation offensive stable. Pénalisés par un Timo Werner qui peine à s’imposer et par un Tammy Abraham trop irrégulier, l’absence de numéro 9 se fait ressentir. Pour pallier à cela, Thomas Tuchel à souvent essayer l’option Kai Havertz. L’ancien du Bayer Leverkusen est repositionné en faux numéro 9. Malgré du mieux dans son jeu, le milieu de terrain allemand n’a marqué qu’un petit but en championnat cette saison.

La tactique mise en place par Tuchel n’aide pas les attaquants à s’épanouir, les pistons, placés assez bas sur le terrain pour ne pas être pris au dépourvu en contre-attaque et le double pivot Kanté – Jorginho ou Kovacic a parfois du mal dans la transition à alimenter les attaquants. Toutefois tout n’est pas à jeter devant, Mason Mount, pièce maitresse de Tuchel, rayonne depuis l’arrivée du coach allemand, dans un système où il peut se balader librement pour créer le danger dans la surface de réparation adverse.

Nous avons demandé à Saw Chelsea, supporter de Chelsea et propriétaire de la page Facebook Chelsea Football Francophone, ce qu’il pensait de l’arrivée de Thomas Tuchel :

” J’aime beaucoup le début de Thomas Tuchel à Chelsea, déjà pour le travail qu’il propose mais aussi de la personnalité qu’il renvoie. J’espère qu’il restera le plus longtemps possible et qu’un projet sera mis en place autour de lui. “

Le travail honorable de Thomas Tuchel permettra-t-il aux Blues de qualifier ce soir face au Real Madrid ? Après un très bon match à l’aller, un Chelsea méritant a accrocher le Real Madrid sur sa pelouse pour la demi-finale aller de la Ligue des Champions (1-1). Réponse ce soir à partir de 21h sur notre compte Twitter.

Antoine

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *