Digiqole ad

Norvège : à l’aune d’une génération en or ?

 Norvège : à l’aune d’une génération en or ?

Absente des compétitions internationales depuis l’Euro 2000, la Norvège a connu un creux générationnel depuis la fin de l’ère Olé Gunnar Solsksjaer et Johan Carew. Pourtant, les Scandinaves pourraient devenir l’une des équipes nationales les plus redoutées du monde.

Suite à un échec en demi-finale des barrages de l’Euro 2020 face à la Serbie, la sélection norvégienne a nommé un nouveau sélectionneur, en la personne de Staale Solbakken. Ce dernier aura pour mission de faire éclore le talent de ses joueurs à fort potentiel sur la scène internationale. Focus sur cette génération étincelante.

La superstar

Erling Braut Haaland (20 ans) est sans doute le plus grand talent norvégien de ces dernières années. Auteur d’un début de carrière stratosphérique, il martyrise les défenses adverses partout où il passe. Travailleur acharné et finisseur hors pair, le sérial buteur du Borussia Dortmund affole les statistiques que ce soit avec le RB Salzbourg où il a fait trembler les filets à 29 reprises en 23 matchs ou avec le club allemand avec qui il a planté 47 buts en 48 matchs. Sur la scène européenne, il a inscrit pas moins de 20 buts en 14 matchs. Le Cyborg tourne à plus de 1 but par match. Prolifique.

En dépit de sa grande taille (194 cm), le norvégien dispose d’une accélération dévastatrice et d’un pied gauche puissant et précis. Ses performances attirent l’œil des meilleurs clubs du monde tels que le FC Barcelone, le Réal Madrid et Chelsea. Lors des prochaines années, il sera, sans aucun doute, être l’arme numéro une de l’attaque norvégienne.

Une colonne vertébrale jeune

La colonne vertébrale de cette sélection pèse à peine 22 ans de moyenne d’âge.

Bien évidemment, le phénomène Haaland figure parmi les cadres. Avec lui, nous pouvons retrouver Martin Ødegaard (22 ans), qui vient d’être fraichement nommé capitaine de la sélection. Après un début de carrière en dessous des attentes, il retrouve des couleurs depuis que le Réal Madrid l’a prêté au Vitesse Arnhem où il a effectué une saison 2018-2019 aboutie avec 11 buts et 12 passes décisives. Désormais à Arsenal, il semble prêt à s’installer durablement, dès la saison prochaine, dans l’effectif de Zinedine Zidane.

En 2014, sa précocité lui permet de battre un nouveau record en devenant le plus jeune international norvégien à 15 ans et 253 jours. Après des essais infructueux en 2016 et 2018, Martin a retrouvé de sa superbe depuis deux saisons et voudrait pouvoir disputer sa première compétition internationale avec la Norvège pour démonter toute l’étendue de son talent lors d’un grand tournoi.

Ensuite, la base défensive repose sur Kristoffer Ajer (22 ans). En club, avec le Celtic Glasgow, comme en sélection, le jeune défenseur règne en maître au poste de défenseur central. Son ancien coach, Brendan Rodgers, ne tarit pas d’éloges à son égard :

« Je pense qu’il ira au plus haut niveau du jeu. C’est un vrai leader pour un jeune homme et il ne fera que s’améliorer. C’est une joie de travailler avec lui – un bon gars, un garçon intelligent et sa vie est consacrée au football. »

Suivi par des grands clubs européens comme l’AC Milan, il ne fait aucun doute qu’il sera le patron de la défense scandinave pour de longues années.

Enfin, le plus âgé de cette colonne vertébrale est Sander Berge (23 ans). Joueur de Sheffield United, le milieu de terrain est un titulaire indiscutable suite à des prestations de haute volée. Impressionnant par sa maturité et son intelligence de jeu, le récupérateur norvégien a tapé dans l’œil des Reds de Liverpool, qui pourraient lancer une offensive au mercato d’été. International depuis 2017, Berge est un élément important de l’entrejeu norvégien. Un défenseur central, un milieu défensif, un numéro 10 et un buteur, soit une colonne vertébrale bien plus talentueuse qu’expérimentée mais qui a tout pour faire briller la Norvège dans les années futures.

Des pépites à tour de bras

D’autres jeunes joueurs pourraient rejoindre les cracks cités précédemment et nous pouvons dire que la Norvège est gâtée. Kristoffer Ajer pourrait avoir un nouveau compère en défense. En effet, Léo Østigård (20 ans), actuellement prêté à Coventry City par Brighton & Hove, est promis à une place au sein de la défense norvégienne au vu de son potentiel.

Au milieu, Kristian Thorstvedt (22 ans) devrait un jour porter les couleurs de la sélection. C’est un joueur avec un grand gabarit (190cm), très à l’aise balle au pied avec un excellent pied gauche. Il rappelle beaucoup Sander Berge, mais il peut avoir un rôle plus offensif et polyvalent, cela pourrait donner un superbe duo au milieu.

Âgé de 21 ans, Jens Petter Hauge (21 ans) est un ailier moderne jouant sur le côté gauche. Un joueur capable de repiquer dans l’axe et d’apporter du danger dans la surface. Hauge est un joueur rapide, très bon techniquement, agile, puissant et bon finisseur. Une fois qu’il se sera émancipé, il ne fait aucun doute qu’il accompagnera Erling Haaland et Martin Ødegaard sur le front de l’attaque.

D’autres talents comme les frères Kitolano (20 ans) pourraient taper à la porte du groupe scandinave. John est un latéral très offensif qui est prêté à Molde par Wolverhampton et Joshua, un milieu de terrain de poche qui évolue à Odds BK.

Tout laisse présager que la Norvège a de belles années devant elle grâce à l’éclosion de jeunes joueurs. Il est certain que la Norvège sera de retour au haut niveau très prochainement.

Digiqole ad
Avatar

Lucas Billiau

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *